Point de vue sur un conflit, par un adepte du dépassement de soi dans la douleur

mercredi 10 octobre 2012 à 16:03



Certains vont malheureusement lire ce texte de travers et hurler en déclarant, beaucoup trop vite, que je fais la guerre aux "fonteux" ou autres billevesées du même acabit. Cette incessante victimisation est lassante, même si je comprends leurs motivations.
Prenez le temps de bien lire les propos de Stéphane Simon, et mes explications qui suivent. Il n'y a aucune offensive dans cette citation, aucune "attaque contre les fonteux", mais un constat et une explication de "pourquoi un conflit fonte VS Lafay?"

Stéphane Simon soulève des haltères, ce n'est pas un "anti-fonte". Et il déclare : "j'ai moi-même un rapport au sport légèrement masochiste."
Il est donc plutôt du côté du no pain no gain, et il ASSUME, ce qui rend sa réflexion ci-dessous d'autant plus intéressante.

"[après lecture de l'article] Je comprends mieux la rivalité qui peut exister entre lafayens et traditionnels de la fonte : A vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Le Lafayen prétend obtenir en moindres efforts ce que le traditionnel de la fonte gagnera au prix de souffrances, par là le Lafayen ôte toute "gloire" à sa pratique et transformation corporelle (mais ce n'est peut-être pas sa quête). Mais, obtenant ce résultat identique, la "gloire" du traditionnel de la fonte se transforme en simple vanité..."
(Stéphane Simon)

1 - l'objectif, pour la Méthode Lafay, est que les pratiquants obtiennent des résultats importants avec un investissement physique et psychique minimum.
La construction du corps est subordonnée à la construction de soi : la musculation est dépassionnée. Elle est considérée comme une activité périphérique (et non centrale). Elle doit devenir une hygiène de vie, qui fait du bien à la santé, aux performances et aussi au reflet dans le miroir. Je donne des outils pour que la musculation soit la moins énergivore, la moins chronophage et la moins contraignante possible, en réduisant au minimum les effets secondaires négatifs.

2 - pour des résultats identiques, les adeptes de la musculation traditionnelle vont s'imposer la traversée de multiples épreuves, avec des prises de risques très régulières. Le gain musculaire est le fruit d'une quête héroïque, où l'investissement physique et psychologique est massif, soumis en cela aux valeurs dominantes de la société. Cette quête héroïque sert la valorisation de soi : on est important car on a osé prendre la seule voie qui mène à un physique hors-normes, celle qui est pavée de risques et de souffrance. Ce n'est donc pas donné à tout le monde. D'où le sentiment de faire partie d'une élite.

3 - S'il est possible de faire autrement, le "héros" peut devenir un simple masochiste aux yeux des autres et à ses propres yeux. S'il n'assume pas son adhésion au no pain no gain, à cette quête héroïque, peut-être un peu vaine, mais source de satisfactions, ce héros auto-proclamé va ressentir sa pratique comme étant dévalorisée par la réussite facile des lafayens. Par extension, c'est donc sa personne qui est dévalorisée.

4 - Ceux pour qui la musculation est une "bouée de sauvetage", une opportunité d'être "grand", dans un monde vécu comme chaotique, où il existe peu de possibilités de devenir un héros, entrent alors en guerre.
Ceci explique à mon sens la guerre qui m'est menée depuis 8 ans, avec tant d'insultes, de manipulations, de dénigrement organisé. Régulièrement, on vient m'interdire de parler sur mes propres pages facebook ou sur ce blog. Je dois me taire...
Ma simple existence, quelque part sur le web est vécue comme une provocation.
Et c'est cet acharnement que beaucoup de gens extérieurs au milieu de la musculation traditionnelle et des ses valeurs ont du mal à comprendre.
Cette citation de Stéphane Simon devrait les éclairer.
Posté dans Philosophie
Olivier Lafay

Commentaires

  1. ferme ta gueule frenchement, tu parle de harcelement, mais t'est le premier a chercher la merde arette de vouloir retourner la situation, ta menacer D. de le coller au tribunaux, juste parce qu'il a su expliquer une douleur que toi tu n'etait pas capable d'expliquer, t'est un charlantan un beau parleur qui ne montre méme pas sa tronche de peur d'etre juger, tu est le reflet des gens que tu insite a faire ta methode, quelqu'un de mal dans ca peau, t'est juste un geek qui reste scotcher a son pc, vue au rythme ausquel tu poste et repond sur internet jvois pas ou tu a le temp de faire du sport. feignasse

  2. Voici un petit constat de ce que je ressens personnellement au fil du temps par la lecture des articles sur le blog.

    Les attaques que vous subissez ne viennent-elles pas de personnes "conditionnées" de génération en génération à la pratique de musculation avec de la fonte?

    Le no pain no gain est une voie inconnue pour les pratiquants de la méthode puisqu'elle est conçue pour ne pas souffrir, on pourrait en conclure que le no pain no gain est quelque chose transmis par les "anciens" fonteux. La première fois que j'ai entendu le terme no pain no gain était dans un sketch de Jim Carrey (www.youtube.com/watch?v=r... moquant cette pratique dont je connaissais pas le sens.

    J'ai l'impression que ce qui gêne chez les fonteux est que la méthode soit quelque chose de nouveau, d'étudié et qui permet d'avoir des résultats simplement, très utilisé par la jeune génération car facile d'accès, moindre coûts, etc... Ce qui est neuf dérange.

    On est surtout pas dans le même esprit, le lafayen pour moi effectue un travail de musculation pour avant tout ressentir un bien être, que ce soit pour avoir un bon physique, une bonne cardio ou tout simplement faire un sport pour se vider la tête. Plusieurs "voies" s'offrent aux lafayens et elles sont toutes très bien encadrées.

    Le "fonteux" cherche avant tout à être le plus beau, le plus fort au près des autres, je ne vois qu'une voie qui s'offre au fonteux (puisqu'on dissocie cardio (jogging) de musculation (fonte))

    Le "fonteux" dans une voie de "gloire" cherche à comparer son physique, et lorsqu'il trouve plus fort ou équivalent que lui il ne peut s'empêcher de "détracter".

    L'explosion de la toile n'a fait que facilité à ces personnes, par son accessibilité et son anonymat les comparaisons et attaques envers la méthode. L'explosion de popularité de lafayens qui ont compris les clefs de la méthode et qui s'affichent simplement pour montrer que ca fonctionne ne fait qu'empirer les choses. Les "fonteux" n'y voit qu'une sorte de provocation.

    La méthode se transmet par le bouche à oreille, cela va plus vite que de "père en fils". Il y a donc une frustration des "fonteux" de bientôt ne plus avoir le dessus sur la méthode et ce sera la cas si ca ne l'est déjà. La méthode sera elle aussi en vue de se transmettre de père en fils quand la jeune génération que nous sommes sera en âge de le faire.

    Je ne sais pas si j'y vois vrai ou je m'égare, en tout cas ceci n'est qu'un constat, et non une conclusion hative sur ce que sont ces deux méthodes de musculation. Je n'ai jamais pratiqué de musculation avec de la fonte et donc je ne peux pas me mettre à la place de ceux qui la pratique.
    Amicalement.

  3. Tiens, Guy vient illustrer l'exemple.

    Merci de ta venue sur ce blog pour faire exactement ce qu'Olivier décrit dans l'article.

    Tu lui donnes raison à 100%.

    Etait-ce volontaire? :D

  4. Guy c'est qui le geek là ?
    C'est toi qui perd ton temps à écrire de tel propos :)
    Tout le monde se fout bien de ce que tu penses ici...

  5. @Tomsk: il ne faut pas généraliser. Je fais de la musculation en salle pour me sentir bien, pour faire du sport et pour me vider l'esprit. Je le fais aussi pour retrouver mes amis.
    Je ne cherche pas à être le plus beau, le plus massif ou le plus sec. Je fais du sport un point c'est tout. Et je pense que des pratiquants de la méthode qui cherchent à être les plus beaux, ça existe aussi. Ça ne dépend pas de la méthode mais du pratiquant.

  6. Guy, votre texte est magnifique. Vraiment, un grand talent ! L'orthographe, la syntaxe, tout y est ...

    Vous êtes la preuve scripturale qu'on peut faire 50 heures de muscu par semaine et devenir en plus un écrivain talentueux.

    Moi qui suis si sensible à la grande littérature, je ne peux que vous féliciter : vous êtes un génie, vous venez de mettre Olivier Lafay au chômage (les gens vont arrêter la méthode après votre intervention) et en plus de ça, vous venez de gagner votre premier fan : moi.

    Une question : n'avez vous pas peur qu'en criant la vérité à la face du monde, vous ne vous preniez un méchant coup de patate dans la tronche ? Mais, je sens poindre la réponse du grand homme que vous êtes : vous êtes un héros, et vous ne vous arrêtez pas à cela ... "No pain (dans la gueule) no gain (dans le larfeuille)", comme on dit !

  7. Olivier Lafay a écrit:

    Et cette réflexion dans le cadre de mon article, Energie, c'est?
  8. Lafay de la muscu a écrit:

    Bonsoir a tous et a toutes.
    J ai lu, j ai rigoler, j adapte. Ayant tester les.deux methodes et ayant.constater la progression dans une.mais ma preference pour l autre et ayant etudier depuis quelques mois les differents mouvements des deux methodes, j en conclue que je pratiquerais la muscu "fonte" en l adaptant avec les exercices de Mr Lafay au travers des barres, machines et poids mis a ma disposition. Il est vrai que j ai un acces plus facile et gratuit, qui n'est pas negligeable, a une salle de sport. Il serait donc possible de mettre en accord tout ce beau monde. J aime la methode Lafay, elle est ludique, pratique et sympathique mais j aime aussi la fonte...

  9. @ Lafay de la muscu :
    C'est ta vie, ton cas, ton exemple, ton expérience. En quoi est-ce que ça a un rapport avec l'article ? En quoi ton cas est-il universalisable ?

  10. Lafay de la muscu a écrit:

    @Spooner.
    Je pense que tu as pas lu l article ou alors n en as pas tirer l essentiel. il est facile d utiliser des mots de plus de trois syllabes pour cracher sa haine sur ceux qui s expriment. je pense que tu dois etre le Guy Carlier de la muscu en tout genre. Tu aimes cette image? Je te la donne. Il faut pas s arreter a une experience mais construire avec plusieurs. Ce qui ne doit pas etre...ton cas. Enfin... tu as raison de sortir tes mots... Juste a dire Lafay with fonte et pas Lafay vs fonte. IMBECILE

  11. Juju Commando a écrit:

    Ha ben si Dieu est mort Guitou à pris la relève, c'est tellement beau ce post tout y est !

    ps : alors là Olivier qui met du Macherot en illustration, tu m'as définitivement mis dans ta poche mec ;-) Si je peux me permettre cela serait bien, je trouve, que tu mettes les crédits des images pour qu'éventuellement tes lecteurs puissent aussi approfondir à ce niveau là.

  12. Lafay de la muscu>" Ayant tester les.deux methodes "

    Après avoir commencé par une phrase qui n'a même pas de sens, il est bien malvenu de prendre de haut Spooner, qui a un niveau beaucoup plus élevé que le tien.

    Et je ne vais pas commenter le reste de ta piètre intervention, je risque d'être méchant.

  13. RAS au sujet de l'article. Je répondais simplement à Tomsk.

  14. Personnellement je suis lafayen et j'aime beaucoup la méthode. Il y a en effet une confrontation lafayen / fonteux. Mais je ne comprend pas pourquoi dès qu'une personne qui pratique la musculation en salle ou encore les deux comme Lafay de la fonte, on l'attaque. Lorsqu'il commente, il n'y a aucune haine, aucune agressivité, il parle de la méthode et de la fonte (qui sont ils me semblent, les deux sujets de l'article, très bien rédigés comme d'habitude de notre cher Olivier). Il nous explique son histoire et juste parce qu'il est à moitié fonteux, on l'attaque ? Je ne comprend pas, pourquoi tant d'affrontement ? On généralise trop, pour moi, font ou lafay c'est du sport, la mentalité dépend du sportif. Désolé si ce post n'est pas véritablement en accord avec l'article, mais j'en ai marre de ces affrontements qui n'ont pas lieu d'être avec des personnes qui viennent juste exposés leurs avis ou leurs ressentis.
    Juste un avis, comme un autre.

  15. Je tiens juste à ajouté deux exemples que nous avons ici. Energie ou encore Lafay de la fonte qui sont là pour donner leurs avis, pas pour se battre (du moins j'en ai l'impression) et Guy qui est la pour insulter une méthode qu'il ne connait pas.Ne faisons pas la guerre à ceux qui ne la cherche pas =)

  16. Olivier Lafay a écrit:

    Juju Commando, je suis un grand admirateur de Macherot : Chlorophylle et Sybilline, que je connais bien, et bientôt Clifton que je vais redécouvrir. Cette image est tirée de "Chlorophylle contre les rats noirs", un bijou. Mais mon préféré est "Les croquillards", un chef-d'oeuvre. Anthracite est mon méchant préféré, il me fait penser à ces fonteux diaboliques, qui prennent plaisir à essayer de me faire du mal : ce côté con et vicieux, machiavélique et pathétique, et éternel perdant (devant les forces du bien :-D.
    J'ai même un tableau, chez moi au-dessus du buffet, qui le représente.
    Je ne mets pas les références des illustrations, car je ne veux pas perturber la lecture (l'amener ailleurs que là où je veux qu'elle aille :-)
  17. @Romain :

    1°Il n'y a pas de débat fonte vs lafay. Il y a eu un débat fonte vs pdc. Il pourrait y avoir un débat lafay vs une autre méthode mais il faudrait qu'autre méthode il y ait.

    2° Lafay de la muscu a mal pris une question que j'ai posé de façon rapide. Je n'ai aucune intention de nuire à Lafay de la muscu, ni aucune intention de remettre en question des adaptations faites par un pratiquant dans son PROGRAMME de muscu. reste à savoir si ces adaptations se situent toujours dans le cadre de la METHODE lafay.
    Je n'ai pas la réponse à cette question. Si je l'avais eu, j'aurais été content d'échanger avec Lafay de la muscu. Comme Lafay de la muscu n'a pas voulu faire part de ses aménagements, il est légitime de penser que la portée de ses aménagements ne concerne que lui.

    De nature plutôt altruiste, je peux donc me réjouir avec lui du bonheur qu'il a de faire ce dont il a envie. Il n'en reste pas moins que je ne vois pas en quoi son intervention a un intérêt.

    3° Imaginons que dans un débat entre républicains et démocrates, un citoyen américain dise qu'il se fout totalement du résultat de l'élection et qu'un autre citoyen dise que quelque soit le vainqueur il sera heureux, cela ne fait pas avancer le schmilblik. Et si je peux me réjouir du bonheur de ces 2 citoyens, je ne sais toujours pas pour qui voter après l'intervention de ces 2 citoyens, et je sais encore moins quel résultat sera meilleur pour les USA et pour le monde.

  18. Merci pour ta réponse ! Et excusez moi pour les fautes d'orthographes plus haut, il se fait tard... Je comprend ton raisonnement, après le choix, moi je l'ai fait. On peut faire un choix, sans pour autant chercher l'affrontement. Bien évidemment, il y a toujours des exceptions, comme les personnes qui jugent mal la méthode et qui insultent Olivier.
    Merci encore de ta réponse =)

  19. Bonsoir tout le monde,

    Je suis nouveau à la pratique de la méthode mais un lecteur de longue date du blog et de la page Facebook. A plusieurs reprises, j'ai voulu intervenir ... mais là c'est le bout ...

    Il y a des milliers de pratiquants (satisfaits), et au final, une poignée de frustrés (comme dans tout, on ne peut pas plaire à tout le monde). On voit bien trop souvent des justifications, explications, prises de becs sur le blog, le forum, la page FB .... pour au final la poignée de frustrés.

    La méthode A, la méthode B, on s'en fou ! Le tout est d'être bien dans sa peau, se dépenser, déconnecter de la journée de boulot et se mieux connaître au final ... mais là ça devient angoissant pour les satisfaits de lire les articles et encore plus les commentaires ! Perso, je me réfugie de plus en plus dans les livres (Lafay + d'autres livres reconnus)

    Je regarde des vidéos d'un concurrent qui envoie des petits pics à Olivier ... ok puéril ... donne moi l'info intéressante ... vos guéguères me (nous ?) lassent .

    J'ai un peu l'impression d'être pris en otage par DES blogs, DES forums qui se livrent une guerre de cour de récréation.

    Bref, pour moi c'est "time" de lire la moindre ligne de justification ou prise de tête sur ce blog ou celui d'en face ... Vous m'angoissez ! ....et c'est bien dommage ...

  20. Imaginez tout les progrès possible, si vous auriez collaborer tout ce temps à la place de débattre sur un sujet qui sur le fond n'apporte pas vraiment grand chose. Il serait grand temps de passer à autre chose.

  21. Olivier Lafay a écrit:

    C'est quoi le sujet qui n'apporte pas grand chose sur le fond?
  22. tout est dit encore une fois, tres clair bien ecrit, c est pourtant simple a comprendre

    guy je compatis a ton egard uniquement pour l ortographe LOLE

  23. je cite spooner:
    "l n'y a pas de débat fonte vs lafay. Il y a eu un débat fonte vs pdc"

    justementje pense que pdc et fonte sont des outils. Hors ,il semble que l'outil soit peut important. Ce qui semble etre important c'est l'utilisation de cet outil.

    Il y a un debat boucle VS douleur.

    Je ne vois pas pourquoi les principes de la methode et de l'efficience ne serait pas applicable a des entrainements qui utilise la fonte comme outil. O.L. l'a dit lui meme, il n'y a pas de récation chimique de la fonte au contact de la peau qui rend l'entrainement aevc les halteres inefficace.

    C'est bien ce qui ressort des sujets ces derniers temps, en reprenant les mots de l'auteur le debat est:

    Efficience VS No pain No gain.
    Osef de savoir si c'est avec fonte ou PdC.


  24. D'une manière générale j'ai pu remarquer que toutes les méthodes qui fonctionnent avec une très petite perte d'énergie pour le patriquant peuvent souvent être décriées. Souvent ces méthodes expliquent comment se structurent les voies vers certains résultats (ici le gain d'un corps musclé). Pour n'en citer que les plus connues: le Pouvoir Illimité d'Antony Robbins (qui met en lumière les mécanismes des émotions pour mieux les gérer); Tout réussir sans effort de David Allan (gérer ses tâches et ainsi atteindre ses objectifs le plus efficacement possible); Tout le monde mérite d'être riche d'Olivier Seban (assez basique, mais l'essentiel pour s'enrichir dans notre société)...et la méthode Lafay qui structure un parcours simple...on peut comprendre que les 2000 ans de culture judéo-chrétienne qui impose de "souffrir" plutôt que de jouir et que la "richesse" matériel c'est mal: forcement c'est inconcevable aujourd'hui de s'enrichir ou de gagner du muscle autrement qu'à la sueur du front et de grosses contraintes. Quant aux autres méthodes de gestions de la "physiologie" et des "tâches", les contempteurs disent souvent "on perd en liberté à trop tout gérer", ce qui est faux puisqu'on gagne en temps et on perd en stress. Bref, la méthode Lafay doit composer dans une société qui a grandi selon des principes de vie qui datent depuis des centaines d'années. "Travailler plus pour gagner plus" "il faut beaucoup travailler pour réussir"...ces idées reçues sont encore très persistantes.

  25. Jimbo : la méthode Lafay est une méthode se fondant sur des exercices au poids du corps.


    Pour la différence entre programme/système et METHODE : relire www.musculaction.com/foru...

    On apprendra qu'il n'existe qu'une méthode de musculation et qu'il ne suffit pas d'écrire méthode sur un livre pour qu'il s'agisse à proprement parler d'une méthode.

  26. Olivier Lafay a écrit:

    Je suis quand même très heureux de voir que Jean-Marie (Jimbo) entre de plus en plus dans ce qu'est vraiment la spécificité de mon travail (ce qui sous-tend, sur le fond, la réussite et détermine la singularité, de la Méthode).
  27. j'en ai marre de cette guéguerre Lafay vs fonte...que chacun fasse ce qu'il veut, où il veut et quand il veut...si les fonteux veulent soulever des charges en salle ou se doper ou balayer le couloir du gymnase qu'ils le fassent. laisser Olivier Lafay tranquille, il a apporté du bien-être au gens et c'est le principal...si vous n'aimez pas sa méthode et bien ne l'achetez pas, arrêter de comparer une méthode à une autre...ça me fait penser aux autres sports où certains disent que le karaté c'est mieux que le kung fu ou que le jiu jitsu brésilien écrase tous les autres arts martiaux, ce n'est pas l'art qui fait le combattant mais l'inverse et c'est pareil pour la méthode ou pour la fonte, ce n'est pas la méthode qui fait le pratiquant, c'est bien le pratiquant qui fait la méthode. Arrêter cette polémique et utilisez votre salive pour des choses concrêtes, censées et intelligentes. Faites ce que vous voulez mais arrêter de critiquer cette méthode...dans 15 ou 20 ans il y en aura certainement une autre qui revendiquera une efficacité plus importante que la méthode Lafay et les fonteux repartiront de plus belle sur une nouvelle cible et certains lafayens iront aussi certainement de leur critique. OCCUPEZ-VOUS de vos affaires et laissez les gens vivrent leur vie comme ils le souhaitent. Olivier Lafay revendique une méthode naturelle où on obtient les mêmes résultats avec moins d'effort et bien la belle affaire, tant mieux pour lui et pour ceux qui utilisent cette méthode et si tu es un fonteux qui pensent qu'il faut s'entrainer sans relache pour avoir le plaisir de dire " moi je l'ai fait" et bien tant mieux pour toi, personnellement je m'en fous que tu passes 3 heures par jour en salle, moi je fais 3 x 1h30 par semaine et je me sens bien comme ça et même si tu as 10 cm de plus que moi au tour de bras je m'en moque, le principal c'est que je me plaise et que je plaise aux gens que j'aime...que je plaise aux autres ou pas et bien je m'en fous j'ai d'autres chats à fouetter. Personnellement j'ai commencé en salle quand j'étais étudiant, je m'entrainais tous les matins 2 heures 6 jours sur 7 et au bout de 2 ans j'avais des résulats satisfaisants au niveau physique mais ma condition physique ne s'améliorait pas. Lorsque j'ai demandé à des habitués de la salle comment faire pour améliorer mes performances, on m'a répondu "il faut en faire plus !!! toujours plus !!!combiener muscu + CARDIO ...venir matin et soir etc..." et lorsque j'ai dit que ça faisait beaucoup et que mon corps n'allait pas tenir le choc, on m'a répondu " ton corps s'habituera et pour le reste laisse tomber tes autres occupations si tu veux un corps de rêve, faut faire des sacrifices !!! et puis si tu es fatigué, il existe des produits qui t'aideront" là je savais éperdument qu'on me parlait de dopage et ja'i continué mes 2 heures par jour 6 mois de plus sans obtenir les résultats désirés. Aujourd'hui j'en suis à 10 semaines de méthode et j'ai pris autant de muscles qu'en 2 ans de fonte sauf que là ma condition physique s'est nettement améliorée ( pour l'art martial que je pratique)et mes mensurations sont redevenues les mêmes que lorsque je pratiquais la fonte. Je me sens beaucoup moins fatigué qu'avant et surtout j'ai pas que ça en tête, je peux aussi m'occuper des gens que j'aime.....bref la méthode Lafay correspond plus à mon mode de vie et à mes besoins en matière de sport car il est vrai que la musculation n'est qu'un complément pour moi. Donc chacun voit midi à sa porte, ceux qui aime la salle, les machines, les seringues pardon les fringues type burnes moulantes échancrées au maximum et bien qu'ils le fassent, laisser moi pratiquer ce que je veux et au lieu de critiquer la méthode que j'utilise, prenez le temps de faire le point sur vous même et de vous poser la question " est-ce bien pour moi ?" si la réponse est oui continuez et si c'est non changez...c'est tout !!!!

  28. oui Olivier.
    Il m'a fallut 2 ans et pas mal de blessures pour comprendre.
    Mes 2 1eres années de méthode,j'ai stagné, puis forcé comme un fou pour surpassé la stagnation,cela m'a conduit a de multiple blessures,et beaucoup de sur-entrainement.
    Je voyais des gros ou des très maigre me rattraper et me dépasser alors que j'avais une bonne base.
    Le genre de constat qui casse le moral.

    C'est la que j'ai compris l'importance des boucles, de la récupération active, et que l'économie de la douleur,permet de mieux récupérer, et surtout de pas se blesser,donc gagner du temps.

    je pense ne pas me tromper en disant que la méthode Lafay peut se decrire comme tel:

    objectif: efficience,progression sans douleur physique et psychologique

    outil:poids du corps

    support pour utiliser cet outil de la meilleur maniere possible: les differents niveaux, avec leurs structures et logique propre.

    si cela est juste, je constate que ce qui est révolutionnaire, ce n'est pas de faire des dips ou des pompes(outil),puisque cela existe deja.Mais bien le concept de l'efficience.
    Ce jour, je me pose la question,(je la pose donc aussi a Olivier) pourquoi ne pas utiliser le principe de l'efficience avec un autre outil?(fonte).

    Il y a quelques années (3/4ans) sur musculaction il y avait une rumeur sur un livre de programme d'entrainement de fonte par O.Lafay.
    Rumeurs? ou pas?





  29. Olivier Lafay a écrit:

    La Méthode Lafay, c'est un principe.
    Ce principe est l'efficience, et s'exprime par une structure pédagogique complexe (systémique, constructiviste) qui utilise de manière préférentielle le pdc, car c'est le plus économique (temps, énergie, argent). Mais je n'ai jamais "stigmatisé" ou rejeté les haltères ou autres formes de charge, qui seront valables si subordonnés au principe et au fonctionnement spécifique à la méthode.
    C'est pourquoi j'ai parlé des charges dans Turbo et sur les forums. Il n'y a pas d'intégrisme du pdc, mais la volonté de faire intégrer au gens une logique, qui passe déjà par l'application du système "de base" (la Méthode pdc). C'est dit d'une autre façon ici : http://methode.lafay.free.fr/index.php?2011/08/09/529-le-chemin-se-construit-en-marchant
  30. Pilou Pilou a écrit:

    Le commentaire de Guy répond lui aussi aux critères du blog?
    Publiez mes commentaires sur le constructivisme pédagogique et on en discutera avec ces chers spooner et shiver,(l'un des deux n'ayant même pas saisi que je ne faisais pas référence à Hitler mais bien à l'une de mes critiques sur une telle ref).
    Sinon, je constate que vous n'avez toujours pas tapé l'apéro...
    Une seule référence philo: Epicure...

  31. Olivier Lafay a écrit:

    Mes critères sont simples et rappelés à chaque fois. Je ne prends pas les gens au dépourvu.
    Il m'arrive de valider un troll, une fois. Si son intervention suivante est bourrée d'insultes, je ne valide plus. Si les interventions d'un troll/contradicteur peuvent apporter quelque chose à la compréhension du texte, je valide au moins une fois, même si c'est inepte ou bête et méchant. Si je vois qu'il persiste et que l'on n'avance plus, alors je mets en garde. Je pose mes critères pour une acceptation à venir. S'ils ne sont pas ,respectés, alors je ne valide plus.
    Mais je suis généreux : je laisse souvent une 2°, voire une 3° chance aux gens.
  32. Quand je lis "réussite facile des lafayens", je ne suis pas d'accord.
    Si le sens de "facile" est, ici, "simple à mettre en pratique" car structurée, d'accord.
    Par contre, une séance à 100% n'a rien de "facile" et même si la souffrance physique et musculaire est sensée être limitée, il n'est pas rare de faire un faux mouvement et de se faire mal bêtement.
    Je ne lis jamais sur les forums "séance d'aujourd'hui, j'ai gagné un mode partout... facile!"
    Personnellement, quand mon état de fatigue me permet de faire une séance à fond, je souffre psychologiquement ET physiquement. Quand il reste 2 séries à rentrer pour valider un mode à la triade, ou pour finir les jambes alors que je suis déjà rincé, je ne vois pas en quoi c'est moins dur qu'une série de squat sur machine ou d'élévations latérales aux haltères.

    Au fond, notre but est le même: solliciter nos muscles jusqu'à l'échec (pas forcément ultime), tenter de repousser ses limites, et progresser. Se dire qu'il est obligatoire de se faire mal pour cela est juste stupide et pas propre à la fonte.
    D'ailleurs je n'ai pas l'impression que les pratiquants de la muscu en salle soit si attachés à cet adage "pas de pain, pas de gain" (erreur de traduction volontaire).

    TL;DR:
    * Se muscler = pousser + manger + dormir etc..
    * Pousser de la fonte intelligemment = pousser sa carne intelligemment.
    * La muscu c'est pas compliqué, mais sûrement pas sans effort.

  33. tyboh>"Quand il reste 2 séries à rentrer pour valider un mode à la triade, ou pour finir les jambes alors que je suis déjà rincé,"

    As-tu songé à moins forcer ?

    A t'arrêter AVANT d'être rincé? A ne pas continuer à forcer une fois rincé?

    Car comme tu le dis ensuite:

    "Se dire qu'il est obligatoire de se faire mal pour cela est juste stupide et pas propre à la fonte."

    Tu as compris les choses on dirait. Alors il n'y a plus qu'à mettre en pratique pour ne plus souffrir psychologiquement et physiquement.


    "D'ailleurs je n'ai pas l'impression que les pratiquants de la muscu en salle soit si attachés à cet adage "pas de pain, pas de gain" (erreur de traduction volontaire)."

    Il faut que tu lises ça:

    methode.lafay.free.fr/ind...

  34. Olivier Lafay a écrit:

    L'article dit bien en quoi la réussite des lafayens est plus facile.
    Encore faut-il ne pas le lire en diagonale ;-)

    La réussite est facile car :
    - il n'y a pas de quête héroïque. Donc, pas de recherche de la difficulté pour elle-même;
    - la musculation devient un élément parmi d'autres dans la vie du pratiquant. La Méthode permet d'éviter le surinvestissement psychologique. Elle n'est ni chronophage, ni énergivore. La réussite est donc amplement facilitée dans ces conditions;
    - l'encadrement proposé par la Méthode (musculation/nutrition) conduit assez vite le pratiquant, s'il le respecte, à avoir des résultats assez importants, à atteindre assez rapidement ses objectifs (gain de temps = réussite facilitée).

    Les séances à 100% sont donc un élément parmi d'autres, qui participent (eux) à à une gestion plus douce de l'effort. Les séances à 100% ne sont pas le coeur de l'entraînement (c'est la boucle qui est le coeur de l'entraînement). On peut donc forcer, oui, et c'est une bonne chose (la Méthode ne nie, ni ne condamne l'effort) mais la Méthode ne se résume pas à "une séance à 100%".

    Ce passage de l'article est à relire :
    "1 - l'objectif, pour la Méthode Lafay, est que les pratiquants obtiennent des résultats importants avec un investissement physique et psychique minimum.
    La construction du corps est subordonnée à la construction de soi : la musculation est dépassionnée. Elle est considérée comme une activité périphérique (et non centrale). Elle doit devenir une hygiène de vie, qui fait du bien à la santé, aux performances et aussi au reflet dans le miroir. Je donne des outils pour que la musculation soit la moins énergivore, la moins chronophage et la moins contraignante possible, en réduisant au minimum les effets secondaires négatifs."


    Elle est là, la facilité, oui. Il est aisé de comprendre que, si la norme est de s'entraîner dur, tout entraînement dont le principe central est de réduire cette "dureté", sera plus facile...
  35. La déclaration de Mr SIMON est son avis personnel et ne reflète pas du tout la pensée de tout les pratiquants de musculation traditionnelle. Merci d'arrêter de parler de la musculation traditionnelle et de la comparer avec votre méthode ça n'apporte pas grand chose à par des tensions.

    Des articles sur vos execices et votre méthode seraient bien venus.... car ils sont de plus en plus rares et souvent très instructifs.

  36. Olivier Lafay a écrit:

    M. Simon a reformulé le contenu de mes articles, en le synthétisant. Il serait bon de les lire et de les relire pour comprendre ce que j'explique. On ne peut passer outre le conditionnement par les valeurs sociales dominantes, sauf à les avoir longuement réfléchies. Et, même là, on ne pourra que diminuer son assujettissement, mais pas le supprimer, car nous sommes des produits de notre époque.

    D'autre part, je parle de ce que je veux sur le blog ;-)
    Il n'y a pas d'exigence à poser de votre part quant à ce que je dois ou ne dois pas écrire dans le cadre du développement conceptuel et pratique de la Méthode.
  37. Je me permet de poster car en faîte, la seul chose que j'ai à dire et qui s'adresse à tous est tout simplement d'ignorer complètement et ce a 100% ceux qui cherchent la guerre.

    "Le silence est la meilleure des défenses."

    Amicalement, Julien.

    P.S : N'importe la méthode que vous utilisez, tant que vous vous sentez bien dans vôtre peau, alors tant mieux !

  38. "Et, même là, on ne pourra que diminuer son assujettissement, mais pas le supprimer, car nous sommes des produits de notre époque."

    Oui, tu faisais déjà allusion à cela dans le Mythe de la liberté.
    Mais pourquoi ?

    Est-ce
    - parce qu'on ne pourra jamais totalement sortir de sa culture et que, par conséquent, certaines valeurs resteront dans l'ombre ?
    - parce que ces valeurs, même si l'on en prend conscience, restent profondément ancrées en nous et ont une fâcheuse tendance à refaire surface régulièrement ?
    - parce que les gens qui nous entourent, et qui ne se sont pas libérés, usent de ces valeurs,nous contraignant à les prendre en compte dans nos projets d'action ?
    - pour d'autres raisons ?

  39. @ Olivier : je suis bien d'accord avec ce que tu écris, Macherot est un très très grand auteur de bande dessinée, un master du "franco-belge" mais curieusement il n'est jamais devenu aussi populaire que Franquin etc C'est d'autant plus pour cela que je me suis permis la petite réflexion sur les crédits. Après coup en y repensant j'avais deviné pourquoi tu procèdes ainsi, mais je ne sais pas je trouve que c'est un peu comme citer un écrivain en mettant les guillemets mais pas les parenthèses.

    Je n'ai pas encore lu les Clifton mais ces albums m'intriguent !

    Excellent le coup du Anthracite ! Et comme déco de ta maison cela laisse rêveur, j'imagine un poster Gloves Of Metal au-dessus du lit dans la chambre à coucher héhé. J'adore ce type de grand écart, tu couvres un large spectre entre Macherot, Nietzsche, Manowar etc les personnes les plus intéressantes que j'ai rencontrées brassent toujours des références très diverses.

    Le tableau au-dessus du buffet c'est un original ???

  40. Stéphane Simon a écrit:

    louis a écrit:
    <La déclaration de Mr SIMON est son avis personnel et ne reflète pas du tout la pensée de tout les pratiquants de musculation traditionnelle.>

    Je ne prétends en rien refléter la pensée de tous les pratiquants de la musculation traditionnelle. Il s'agissait simplement d'une analyse personnelle des motivations qu'ont sans doute quelques fonteux d'attaquer une méthode qu'ils ne pratiquent pas, qui ne les intéresse pas. Je comprends bien qu'un bon 99% des traditionnels de la fonte se fichent bien de faire la guerre à M. Lafay. Ces derniers, comme l'exprime l'article plus haut, assumant leur manière de pratiquer.

    @Carlo :
    Un autre raison : pourquoi vouloir être libéré ? Comme un assujetissement librement consenti, et encore une fois, assumé.

  41. Vos saouler tout le monde avec votre pseudo philosophique et vos pseudos concepts.
    La plupart des sportifs s'en tapent le coquillard de vos conflits commerciaux à deux balles.

    L’efficience est un concept philosophique très maladroitement appliquée au sport. Quant à la critique grotesque du "No Pain No Gain" -d'un truc que vous n'arrivez pas à traduite correctement- elle vise à créer un clivage entre fonte Versus Lafay, là encore, pour des raisons marketings.

  42. Bonjour Carlo , bonjour Olivier.Peut etre une petite idée pour ta question Carlo:
    L'environnement dans lequel on évolue conditionne nos choix, et nos choix conditionnent l'environnement dans lequel on évoluera. C'est une boucle que l'on ne peut briser, c'est ce que dit Olivier dans Le mythe de la liberté.
    Je ne sais pas vraiment si c'est hors sujet ou non, mais j'ai pensé à ca.

  43. Jean F : t'es le meilleur ! De loin !

    - En quoi olivier saoule tout le monde ?
    - En quoi sa philo et ses concepts sont-ils pseudos (factices) ?
    - En quoi les conflits sont-ils commerciaux ?
    - En quoi olivier est-il à l'origine des conflits (tu dis 'vos conflits') ?
    - En quoi l'efficience est-elle un concept philosophique ?
    - En quoi l'interprétation d'olivier du slogans no pain no gain est-elle erronée ?
    - En quoi cette interprétation crée t-elle un clivage ?
    - En quoi ce clivage peut-il servir le marketing d'Olivier Lafay
    - En quoi existe t-il un marketing Lafay (un texte long ne s'apparente pas à un slogan) ?

    Quand tu auras répondu de façon claire à ces questions, tu passeras moins pour un idiot. Ca risque d'être très difficile mais après tout, tu as l'habitude : no pain, no gain !

    La principale difficulté résidera dans le fait de résoudre la contradiction entre la question 1 et la 3 : si un article est commercial, c'est qu'il provoque une augmentation des ventes et si les ventes augmentent, c'est que ces articles ne saoulent pas tout le monde.

    Au boulot !

  44. Tibo et Stéphane, pourriez-vous développer un peu plus ?
    Je ne suis pas certain d'avoir compris :-)

  45. Je ne comprends pas ta réaction Spooner,

    Car en faisant ceci, tu crées un "no pain no gain" intellectuel....qui s'appelle l'arrogance.

    Tu devrais t'inspirer de Jumojo, qui dit que la meilleur défense est le silence.
    Mais non, tu ne fais que souffler sur les flammes de la haine lafay vs fonteux, voir lafay vs tout le monde, que ce texte à crée.

    J'ai décidé de ne plus venir sur ce blog, car l'ambiance y est INFECTE.
    Enfin, si on peut appeler ça une ambiance.

    Il y a quelque années, j'était un pratiquant de la méthode, ce blog et l'ambiance qui y règne m'ont convaincu d'arrêter ma pratique.

  46. Olivier Lafay a écrit:

    Voilà une réaction bien étrange.
    S'en prendre à spooner qui pose des questions dans le but d'obtenir une argumentation de Jean (un troll notoire de ce blog)...
    C'est très étrange.
    Jean insulte à tour de bras, évoque des notions qu'il ne maîtrise visiblement pas (efficience), sans jamais argumenter. Et voilà que quelqu'un débarque pour s'en prendre à celui qui lui demande des précisions, un argumentaire correct et, en filigrane, davantage de respect et de politesse.
    C'est vraiment très étrange oui.

    Je note également que tu n'as rien compris au texte ou que, plutôt, tu lui fais dire ce qui t'arrange, Maca.
    Et je trouve fort dommage que tu aies arrêté ta pratique de la Méthode suite aux nombreuses attaques que je reçois, jusque sur ce blog :-)
    A moins que ta déclaration ne soit que du vent, car on peut tout dire et mentir autant que l'on veut sur le net, et se faire passer pour ce que l'on n'est pas, n'est-ce pas Maca?

    Cette politique est amusante et ce n'est pas la première fois que je la lis en commentaire : "hé les gars, l'ambiance de ce blog est infecte, quittez ce blog ! Laissez tomber la Méthode Lafay !"
    Jean nous avait fait un coup un peu semblable sous un autre article : "hé les gars, quand vous parlez en bien de la Méthode Lafay, vous lui faites de la pub sans être rémunéré ! C'est une honte, vous êtes exploités ! Laissez tomber."

    C'est de la manipulation de bas étage et on ne peut qu'en rire.
    Maca nous explique qu'il pratiquait la Méthode autrefois. Il a arrêté car le blog lui déplaisait trop.
    Malgré tout, alors qu'il a arrêté sa pratique non pas à cause d'un manque de résultat, mais à cause du blog, il a quand même continué à venir sur le blog...
    Puisqu'il commente aujourd'hui (et qu'il a commenté d'autres fois sous un autre pseudo).
    Et, aujourd'hui, il vient nous dire qu'il arrête de venir sur le blog (et il commente pour le dire :-D

    C'est étonnant cette attitude qui consiste à arrêter une Méthode qu'on aime bien (il ne s'en plaint pas) à cause d'un blog qu'on n'aime pas.
    Tout en continuant à venir sur ce blog...
    Une cohérence minimale aurait conduit à faire le contraire : ne plus venir sur le blog et continuer la Méthode.
  47. Olivier Lafay a écrit:

    No pain, no gain (or "No gain without pain") is an exercise motto that promises greater value rewards for the price of hard and even painful work. Under this conception competitive professionals such as athletes and artists are required to endure pain and pressure to achieve professional excellence.

    It came into prominence after 1982 when actress Jane Fonda began to produce a series of aerobics workout videos. In these videos, Fonda would use "No pain, no gain" and "Feel the burn" as catchphrases for the concept of working out past the point of experiencing muscle aches.

    It expresses the belief that solid large muscle is the result of training hard and suffering sore muscles repeatedly, implying that those who avoid pain will never reach a professional level as bodybuilders.

    http://en.wikipedia.org/wiki/No_pain,_no_gain
  48. ah .....je vois que vous n'avez pas valider ma réponse.....Comme c'est pratique. ^^

    J'ai vu aussi que vous aviez un énième article sur votre sujet favori.
    C'est parfait, vous allez avoir encore pléthore de réactions comme vous les aimez.

    Si encore il n'y avait que vous, mais ce que je déplore ce sont les moutons qui vous suivent sur ce blog, sans esprit critique d'aucune sorte, qui vous mange dans la main.

    Adieu.

  49. Olivier Lafay a écrit:

    Pour quelqu'un qui a cessé de pratiquer la Méthode depuis des années et qui abhorre ce blog, vous y passez du temps mon cher Maca :-)

    Allez-vous m'accuser d'avoir écrit l'article de Wikipedia, qui valide une partie de ce que je dis, et qui fonde l'approche alternative de la Méthode Lafay?
  50. "Mais non, tu ne fais que souffler sur les flammes de la haine lafay vs fonteux, voir lafay vs tout le monde, que ce texte à crée."

    Si Olivier te dit que ses textes ne sont pas des incitations à la haine, que tu prétends l'inverse (sans argumenter!), et qu'en conséquence il te dit que tu n'as pas compris son texte, cela fait sens.

    Qui es-tu pour expliquer à celui qui a écrit un texte ce qu'il a voulu dire?

    Tu peux au mieux argumenter pour expliquer en quoi son texte a pu être interprété, au moins par toi, comme une incitation à la haine.

    Ce qui permettra à Olivier, si ton argumentation est logique et cohérente, de préciser sa pensée et d'affiner ses propos.

    En l'absence d'arguments, ton propos envers Spooner se fonde sur du vent et ne vaut donc rien.

    Je précise bien sûr que si je réclame des arguments de ta part, c'est justement pour qu'il y ait conversation et pour faire marcher "l'esprit critique".

    J'espère que tu vas répondre à ma demande, sans occulter les nombreux textes qu'a déjà écrit Olivier dans ta réponse.

    Rappel de propos d'Olivier: (de 2006 je crois ou 2007)

    "Je n'ai jamais eu le discours du genre : "restez à ma méthode, ne faites que ça, ma méthode est l'absolu, mort aux haltères, etc."
    J'ai dit que ma méthode se suffisait à elle-même. Ce qui veut dire qu'elle permet de se développer de façon complète. C'est comme cela que je l'ai pensée.
    Mais je ne jette pas au panier l'entraînement "traditionnel" aux haltères. Si tu cherches la masse, tout ce qui peut stimuler ta croissance sans te détruire est bon.
    [...]Chacun fait ce qu'il a envie et doit chercher à travers ce qui lui est proposé sa propre méthode. "

    Lis bien les articles d'Olivier sur ce blog.

  51. Olivier Lafay a écrit:

    Carlo, les 3 raisons que tu avances sont parfaitement justes. Et Tibo ne se trompe pas. On ne peut sortir complètement de ce qui nous a façonné. On peut prendre du recul, pour mieux le vivre et participer ainsi activement à son évolution positive. Mais on ne peut se placer en position d'observateur extérieur à soi-même, il faudrait être pour cela être un autre. Aussi, le regard analytique et critique qu'a une société sur elle-même a des limites. Le simple fait d'écrire sur la réalisation de soi est une forme de réalisation de soi (qui répond nécessairement aux codes et valeurs sociales)...
    On peut changer des valeurs, mais pas les valeurs qui sous-tendent la trame culturelle, puisque c'est à travers elle qu'on s'exprime. François Jullien montre bien à quel point la culture conditionne le langage et à quel point le langage conditionne la culture.

    Juju commando, le tableau est une sérigraphie : http://www.galeriecollin.com/serigraphie-avril-l-avventura,3,285 (là, vous entrez dans mon intimité, donc je vais freiner ;-)

    Stéphane, ce que je mets en évidence dans mes articles, c'est que la majorité des gens est soumise au culte de la performance et a donc été nourrie au no pain no gain depuis l'enfance. C'est un fait social contemporain. Aussi, ce que je dis ne peut que surprendre ou même choquer.
    Tout le monde n'aura pas la même réaction que les plus fanatiques des bodybuilders (de tous niveaux), mais le scepticisme, voire l'énervement, face à ce que j'établis et propose, ne peut qu'être de mise.
    Les gens suivent parce que les résultats sont là, ce qui valide une approche alternative, mais ça ne leur est pas "naturel".
  52. Pigé :-)

  53. Bonsoir, tout d'abord , je profite de mon passage pour remercier Mr Lafay et ses collaborateurs pour son livre qui est par son caractère pédagogique un support qui m'est des plus profitable. (une photo ptet qd je serai plus assidu ;s )

    Pour ce qui est de clore un conflit, se taire ne suffit souvent pas. Qui plus est se défendre est un devoir. Mais donner une colonne aux "extrémistes" de tout poils, je ne vois pas bien l’intérêt pour un blog qui je pense était plus dévolue à l'accomplissement de soi.
    "je pense", car je viens d'arriver et je ne sais pas si c'est un blog typé personnel de Mr Lafay (et dans ce cas rien à dire c'est vous le patron) ou typé "Méthode de Mr Lafay" ( par contre là, patron, vous avez des responsabilités , celle de représenter au mieux votre philosophie mens sana in corpore sano et de tenir la ligne éditorial loin des polémiques d'une minorité vociférante et sans intérêt pour la paix de l'esprit et le repos de l'âme ).

    Dénigrer tel ou tel aspect psychologique de pratiquant n'est pas d'une finesse rare.. Je plussoie sur le fond mais pas sur la forme.
    La liberté des uns s'arrête où débute celle des autres. Chacun est seule juge de son fort intérieur et avoir un avis extérieur sur celui ci revient à de l'ingérence et de l'irrespect. Nous devons (devrions) resté seuls juges de nos actes, de nos croyances et dogmes.
    Pour le coup, c'est pas beau d'attaquer sur la psychologie quand sa se joue au physique.. Et c'est indigne d'une personne qui me semble aussi responsable qu’intelligente.
    ( en plus les bas de plafond, resteront bas de plafond ... Et les meurtris n'en seront que plus meurtris et aigris ... )

    ceci n'est bien sure pas une critique malveillante, je comprend qu'il est humain après s'en être pris plein la poire que l'on réponde aussi "diplomatiquement" que l'on puisse aux assaillants... Mais diable... En y mettant les formes ...
    Payer une fille de joie aux curetons,
    Un bon jambon à l'imam,
    Que sais-je encore au rabbin ...
    Et un livre vert aux prédicateurs haltérophiles ...
    Mais ne pas leur expliquer avec a+b que certaines de leurs coutumes/croyances sont hors d'age et risible ... Le message passera forcément mal car même s'il y a imperfections, l'essence de la foi ne s'arrête pas à ces balivernes mais est bien plus profonde et sacrée... Oui je m'égare, mais je n ai pas les responsabilités du chef de file moi ;)

  54. Olivier Lafay a écrit:

    Heu...
    Ce serait bien de lire plusieurs articles sur ce blog, de se poser et de réfléchir :-)
    Car ma démarche n'est vraiment pas comprise.
    Pourtant, il me semblait que mon article était clair, voire très clair...

    Il est parfaitement logique que je développe la Méthode, conceptuellement et pratiquement, sur mon blog. Et, afin de permettre aux pratiquants d'atteindre une pratique efficiente (le concept central de la Méthode), cela passe par une analyse des valeurs dominantes, de là où elles nous entraînent, et de la voie alternative.

    Votre commentaire est plein de bonnes intentions (trop peut-être), mais il part dans tous les sens et néglige ce qu'est un travail de recherche. Et il est lui-même paradoxal et étonnant : sous prétexte, selon vous, de respecter la liberté des autres (ce que je fais, au passage), il faudrait éviter de rendre public un travail de recherche qui peut apporter du mieux-être aux gens...
    D'autre part, pour que "chacun soit seul juge de son for intérieur", il lui faut des outils pour faire le tri, s'analyser lui-même, et ces outils viennent nécessairement de l'extérieur. Car personne ne peut être bon juge à partir de rien, personne ne crée son savoir ex-nihilo, en lui-même, tout seul, comme par un coup de baguette magique. Le savoir, cela se fabrique à l'aide du travail de ceux qui ont longuement planché sur un sujet.
    Et, si personne ne vous propose ce savoir, vous risquez de passer à côté de beaucoup de choses en vous-mêmes et dans votre vie...

    Si l'on vous suit, on peut jeter aux ordures, car heurtant des susceptibilités (et donc insultant), tous les livres de sociologie, philosophie, psychologie, anthropologie, et autres sciences (dure ou molles). Car, toute pensée développée sera nécessairement critique (remettant en question d'autres pensées) et donc un "problème".

  55. Hello everybody,
    je suis toujours à la rechercher de l'efficience, et aujourd'hui ( ou plutôt cette semaine), j'aurai besoin de l'aide de ceux qui ont déjà intégré le principe.

    J'ai choppé un rhume ( maux de gorge + nez bouché) cependant, je n'ai aucune courbature ni myalgie. Ce soir théoriquement j'ai une séance 100 % qui m'attend.

    Que dois-je faire :
    tentative 100 % ( et je reviens à 70 % si je n'ai pas la forme)
    70 % dès le début compte tenu des circonstances ?

  56. Je ne commente jamais, mais là j'ai quand même envie de rejoindre Manux.

    Je pratique la méthode depuis plus d'un an. J'en suis TRES satisfaite, MAIS le fait de lire tous ces articles justificatifs ça me SAOULE.

    Parfois je me demande si on est vraiment là pour faire du sport et se sentir mieux ou si on est juste là pour montrer que cette technique est la meilleure de toutes.

    Avant je ne connaissais que les livres et j'aurais vraiment du en rester là! Car une fois qu'on est sur la page facebook et sur le blog on se demande si la méthode est uniquement pratiquée par des cons?!

    A quoi bon ces justifications? On dirait une secte. C'est de la vénération pour une méthode sportive.

    Désolé mais ça fait un peu pitié. On fait tous du sport parce qu'on aime ça et pour se sentir mieux, non? alors POURQUOI tous ces "débats" qui ne mènent quand même à rien? J'imagine (je n'ai pas été voir) que sur les sites de fonte la méthode Lafay se fait critiquer et que c'est pour ça qu'il y a autant d'articles de la sorte sur le blog mais...j'ai envie dire:

    La meilleure façon de répondre à ces agressions, ce ne serait pas justement de les ignorer?

  57. Olivier Lafay a écrit:

    Vous confondez "justificatif" et "explicatif".
    La culture, ce n'est jamais inutile.
    Mieux se comprendre, mieux comprendre les autres et le monde, peut être considéré comme sectaire par ceux-là même qui refusent toute réflexion.
    Mais n'est-ce pas aberrant d'affirmer que faire preuve de culture est sectaire et que les pratiquants (qui se cultivent) sont des cons?

    Où, dans cet article, se trouve ce que vous dénoncez : le phénomène sectaire, la vénération pour la musculation?
    J'y ai justement mis le contraire : de la réflexion pour donner aux gens le choix (ce qui est l'inverse d'une attitude sectaire) et, JUSTEMENT, pour éviter toute "vénération".

    N'est-ce pas être totalement soumis (et donc sectaire) que de s'avérer incapable de réfléchir sur sa propre pratique?

  58. Adrillus a écrit:

    Aline > Ici personne ne fait promotion de la methode, comme quoi elle serait meilleure que la fonte.

    Olivier explique les dangers du NPNG, attitude que l'on retrouve aussi bien chez des fonteux, comme chez des pratiquants de le methode. Deja a partir de la, vous etes hors sujet par rapport a ce qui est explique.


    Comme dit Olivier, n'est-ce pas important de reflechir a la facon dont on s'entraine ? Penser vous que la philosophie n'a rien a voir avec la musculation ?


    Voici un commentaire d'Olivier qui, j'espere, vous ouvrira l'esprit :



    "Aucun sport ne naît ex-nihilo. Aucun sport ne préexiste à toute société humaine. La pratique sportive est culturelle, naissant d'une rencontre entre des moyens et une vision du monde.

    La pratique élitiste de la musculation génère de la douleur, promeut cette douleur, la recherche : elle est issue d'une philosophie de la douleur (no pain no gain). Changer cette vision du monde (la manière dont l'individu doit être dans le monde), c'est changer la pratique sportive.

    Et c'est donc aborder la musculation d'une autre façon"


    methode.lafay.free.fr/ind...


    Pensez-vous toujours perdre votre temps en vous cultivant ?





  59. Excellent article comme d'hab, qui demande à réfléchir dans le fond et pas en surface.
    Malheureusement, plusieurs n'ont toujours pas réussi à comprendre et développer une réflexion de fond, et malgré les avertissements en début d'article, ils s'accrochent aux amalgames et réflexions de surface en voyant ici un discours anti-fonte...

    En tout cas, Stéphane Simon, bien qu'il puisse être adepte du NPNG, témoigne d'une bonne compréhension du système duquel il est victime.

    Le NPNG glorifie l'individu. Mais lorsque le Lafayen réussit, le fait étant que la réussite est "démocratisée" par l'efficience, la gloire ne repose plus sur lui mais sur le système qui l'a amené à réussir. On voit donc que le Lafayen qui a bien compris l'efficience ne peut pas se laisser aller à l'orgueil, ce qui l'éloignera encore plus du NPNG.

    Là est toute la pertinence de la Méthode LAFAY car son efficience se suffit a elle-même. Elle est la boussole d'un système cohérent qui s'entretien lui-même, le pratiquant faisant partie du système, quand le NPNG n'est pas cohérent car détruisant le pratiquant.

  60. J'ai relu l'article, c'est vrai qu'il ne critique pas. J'ai lu tous les commentaires qui s'en sont suivis et ça m'a influencé dans la rédaction de mon commentaire précédent.

    J'aurais du dire que les commentaires et débats qui résultent à chaque fois des articles m'agacent. Les articles en eux même sont intéressants (sinon je ne les lirais pas) mais les commentaires qu'ils suscitent laissent à désirer. Je me suis mal exprimée.

    Je suis la première à défendre la méthode Lafay auprès de mes copines car j'en suis hyper satisfaite. Je ne critique en rien celà. Je n'ai rien contre la culture et les informations supplémentaires non plus. Mais je trouve qu'on "salit" parfois la méthode plus qu'autre chose avec des débats pareils (Qu'Olivier n'a peut-être pas voulu susciter).

    Bref, la méthode est super, mais certaines personnes devraient un peu se taire. Sur ces belles paroles, je retourne à mon silence car je ne fais pas beaucoup mieux avec ce commentaire.

  61. Olivier Lafay a écrit:

    Enterrons ce malentendu :-)
    Souvent, les malentendus sont engendrés par une lecture hâtive (partielle) de mes articles, amenés par des personnes sincères qui voudraient moins de guerres et davantage de bonne volonté autour d'elles.
    On voudrait tous éviter les conflits. Mais certains sont inévitables puisque ce que l'on propose remet en question des certitudes profondément ancrées.

Express Yourself!