Gérer les tendinites

samedi 27 février 2010 à 11:28

(et autres douleurs)



Lorsque l'on souffre d'une tendinite, il est préférable de ne pas arrêter l'entraînement. Car, bien souvent, la douleur revient rapidement lorsque l'on recommence les exercices qui l'avaient causée.
Il faut donc chercher des angles de travail non traumatisant sur la base des exercices habituels.
Au dips, on peut resserrer la prise ou au contraire l'élargir, on peut jouer aussi sur les amplitudes : si l'amplitude du niveau 2 est douloureuse au dips, on essaye alors l'amplitude du niveau 3.
Aux pompes serrées, on modifie plus ou moins l'écartement des mains, mais on cherche aussi à positionner ses mains différemment ou même à faire l'exercice sur les poings.
C'est la même chose pour les pompes larges : on joue sur l'écartement, sur l'amplitude, sur la hauteur des pieds, sur la position des mains.

En fait, lorsque l'on souffre d'une tendinite, la première chose à faire est de se créer un niveau temporaire, une sorte de niveau intermédiaire.

On procède exercice par exercice. On commence par chercher quelle amplitude et quel écart entre les mains est le moins traumatisant pour les dips. Si rien ne fonctionne, on remplace, comme cela est expliquée dans le livre, les dips par A12. Une fois réglé le problème des dips, on adapte le deuxième exercice. Et ce n'est qu'une fois que les dips et le deuxième exercice sont bien réglés et ne causent pas de douleur, ou très très peu, que l'on règle le troisième exercice.

Il faut bien comprendre que l'on peut très bien, pour s'entraîner malgré une tendinite, utiliser l'amplitude du niveau 3 pour les dips, celle du niveau 2 pour le deuxième exercice, et celle du niveau 4 pour le troisième exercice.
Comme nous créons un niveau temporaire à visée thérapeutique, cela n'a guère d'importance de mélanger les amplitudes et de ne pas respecter la position des mains et l'écart entre celle-ci.

Bien sûr, si aucune des tentatives ne fonctionne, il faudra s'accorder un temps de repos en accord avec un professionnel de santé.

Si cela fonctionne, nous reviendrons progressivement au respect des amplitudes et de toutes les consignes du niveau que nous avons dû temporairement quitter.

Ainsi, si nous vous avons dû réaliser des dips avec un écartement de 55 cm et une amplitude de niveau 3 pour faire passer une douleur d'épaule née au niveau 2, nous recommencerons le niveau 2 avec le respect total des consignes sur la base d'une mini boucle.


Encore quelques idées :

Réaliser des séries longues sur l'amplitude qui ne cause pas de douleurs (on peut faire seulement la partie haute, seulement la partie moyenne ou seulement la partie basse d'un mouvement). Ceci avec bien sûr une orientation mains/poings non traumatisante.

Les mains à plat peuvent être orientées vers l'avant, orientées face à face, de biais, orientées vers l'arrière.

Les poings peuvent être orientés de même.

K2 ne va pas, alors :
- K1 en séries longues (support mains bien haut pour faire au moins 50 répétitions);
- D mains face à face, vers l'arrière ou vers l'avant;
- K3 sans serrer la barre avec tous les doigts et support mains bien haut (1 m au moins).

Les dips peuvent être faits à plat, sur push-ups bars ou façon Vince Gironda.

Les tractions peuvent être faites avec des sangles (pour orienter les mains de la manière qu'on veut). J'ai eu (entre autres) un gros souci de long supinateur/ avant-bras aux tractions, venu brutalement à force de vouloir battre mes records sans mini boucle ou pause. J'ai mis 4 mois à le régler en faisant uniquement des I5 prise large (au lieu de I7 qui m'avait causé la douleur, semble-t-il et qui était devenu impossible à réaliser) + des I5 prise moyenne, à diverses amplitudes, et des tractions horizontales.
Lors de cette période, j'ai fait d'exceptionnels progrès (force/volume) au dos, ces tendinites ont finalement été une bénédiction pour essayer (contraint et forcé) d'autres voies, qui se sont avérées très productives.

Considérez les tendinites comme une opportunité d'explorer d'autres voies, et donc d'enrichir la compréhension du fonctionnement de votre corps. Finalement, vous allez élargir grandement vos possibilités, vous rendant ainsi plus libre dans le choix des exercices et de leur exécution, pour des résultats optimum.

Posté dans Musculation
Olivier Lafay

Fiche d'identité de "MOI JE"

jeudi 25 février 2010 à 07:51

Nom : Je

Prénom : Moi

Né le : depuis peu, multiplication

Lieu : Internet

Reproduction : clonage

Devise : Sois toi-même et hurle-le à la face de tes semblables

Philosophie : individualisme/relativisme. Ne crois en l’absolu que du relativisme sauf en ce qui le concerne : ne parviens pas à relativiser ses propres dires.

But : exister alors que cela lui est impossible tant qu’il n’aura pas tué le symbole d’une autorité.

Symptômes : contradictions évidentes et permanentes dans le discours / refus de l’autorité / refus des hiérarchies à moins qu’il ne soit placé à la seule place qui lui est due selon lui : son sommet. Prétend détenir la vérité. Prétend pouvoir décider qui d’autre ne la détient Pas. Relativise la notion de vérité lorsqu’elle émane d’autrui.

Frustrations : nombreuses car Internet a cloné le modèle et plus rien ne différencie Moi Je de Moi Je.

Conséquences possibles : cacophonie générale, inaudibilité puis destruction de la valeur.

Conséquences sur autrui : mouvements de foule, lynchage virtuel, interventions d’autres Moi Je consentant momentanément à soutenir le Moi Je initiateur du mouvement … Mais comme il n’y a pire Judas qu’un Moi Je, à la première occasion, le 2° Moi Je plantera une lame dans le dos du premier Moi Je.


Synthèse générale : Moi Je est pluriel bien qu’il pense être le seul à exister. Moi Je et Moi Je ne se différencient que par leur physique : le vide caractérisant leur pensée, il est impossible de faire la différence sur cette base. De façon paradoxale, la déification de l’égo, particulièrement patente sur Internet a eu pour conséquence un accroissement des phénomènes de mouvement de foule visant à détruire la différence, l’autorité naturelle, symbole archaïque de la figure du pater familias. Moi Je, c’est Oedipe qui tue son père, qui ne se crève pas les yeux et qui continue même de se taper sa mère.


Tentatives de guérison : aucun médicament n’est assez fort. Euthanasie virtuelle pour les cas désespérés.


Texte de Benoît C. (spooner sur musculaction.com).
Posté dans Philosophie
Olivier Lafay

42 cm de tour de bras pour 1m75

mercredi 24 février 2010 à 15:27









Vous pouvez agrandir chacune de ces photos en cliquant dessus.

Je rappelle que les évolutions des athlètes présentées sur le blog sont totalement transparentes. Vous pouvez en effet avoir accès à leurs carnets d'entraînement en ligne et les suivre jour après jour depuis leur inscription sur le forum.
Depuis 2005 où j'ai proposé aux membres de musculaction.com de tester la méthode en direct "live", la politique est restée inchangée. D'où le slogan authentique de la méthode : "testée et validée à grande échelle sur internet".
L'efficacité de la méthode a été décidée par les sportifs eux-mêmes, et le bouche à oreille et la notoriété en découlant sont issus de la reconnaissance publique de cette efficacité.

Pour suivre en détail l'évolution de Roman, cliquez ici

Posté dans Témoignages
Olivier Lafay

Création d'un meuble Amphora

mercredi 24 février 2010 à 15:06

Le succès exceptionnel de la méthode a propulsé Amphora en tête des éditeurs sportifs.
Cet éditeur draîne aujourd'hui les meilleurs auteurs tout en générant et validant des projets ambitieux, voire novateurs.

La place singulière qu'occupe désormais Amphora dans les espaces de vente (librairies et magasins de sport) a tout naturellement engendré la création d'un meuble valorisant sa collection.

Vous verrez bientôt ce meuble dans de nombreux points de vente.



Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Posté dans General
Olivier Lafay

Ne pas confondre OBJECTIF (finalité) et MOYEN

mardi 23 février 2010 à 09:22

Le premier objectif, ce n'est pas de valider des modes : c'est d'augmenter le total.

A vouloir absolument valider des modes en permanence, vous finissez par brider les solutions possibles pour évoluer.

Le fait qu'un objectif final soit d'essayer de valider un mode x est très différent du fait de ne faire QUE des validations de modes pour y parvenir.

Les techniques comme l'ascension ou le punisher sont dès stratégies très efficaces pour augmenter le total.

Si vous augmentez votre total de répétitions possibles, alors vous augmentez automatiquement vos modes possibles.

Deuxième point, qui est une erreur très classique liée à une approche analytique classique au lieu d'approcher la séance d'un point de vue systémique.
Quand on fait un enchainement d'exercices tel que la triade, on ne peut séparer l'exécution d'un exercice des autres de l'enchainement.

Pour bien étudier l'évolution des 3 exercices de la triade, il est nécessaire de prendre en compte les 3 exercices.

Si on est déjà aux limites sur le 3e exercice et qu'on augmente les 2 premiers, il est normal que le "nombre" diminue sur le 3e exercice.
Le problème, c'est que vous fixez trop ce "nombre", alors que celui-ci est irrelevant.
Ce qui compte, c'est l'intensité. Est-ce que vous avez travaillé moins cette séance-ci ? Bien évidemment non, vous avez augmenté l'intensité aux exercices d'avant, et vu que votre limite "totale" a juste un peu augmenté, l'intensité se répartit différemment.

Mais ici, vous regardez l'exercice tout seul comme s'il n'y avait aucun contexte autour, que vous n'aviez fait aucun autre exercice avant.
Pour autant, la stratégie est clairement expliquée : ce qui compte avant tout, c'est d'augmenter le total sur le premier exercice (en utilisant les techniques disponibles, cf première partie). Vous vous occuperez d'augmenter les autres par la suite.

A vouloir tout augmenter en même temps, comme si chaque élément du système était indépendant du reste du système, encore une fois vous limitez les stratégies applicables vous limitez votre évolution.



Ecrit par Slan. Source : Explication constructiviste d'une méthode constructiviste (complément à l'article Synergie)

Posté dans Musculation
Olivier Lafay

Evolution de Tomas en 10 mois de pratique

jeudi 18 février 2010 à 11:48







Je me présente, Tomas Gallardo plus connu sous le pseudo Tom design.

Je suis pratiquant de la méthode depuis désormais 10 mois, j ai toujours été un sportif, je suis passionné par le sport et cela depuis plus de 15 ans.

J ai découvert la méthode par le biais d un forum consacré a la retouche photo sur automobile. On voulait voir nos évolutions les uns par rapport aux autres puis cela a duré 2 mois je dirais.

J ai donc pratiqué la méthode durant 2 ou 3 mois la premiere fois en 2008. J'ai stoppé par la reprise du Tae Kwon Do en octobre 08. J'ai voulu m y remettre en janvier 2009 mais c'était peine perdue, avec les entrainement je n'arrivais pas a suivre le rythme. Cette reprise a duré 1 gros mois. Puis c'est en Avril 2009 après un séjour sur Toulouse ou j ai revu un pote que j ai eu " l'Elektro Choc ".

Me voila de retour a la maison, je reprend le livre le relis en boucle pour être " au top ". Je décide de reprendre niveau II sur lequel j ai réalisé 35 séances atteignant en quelques mois le mode 18. A ce stade là j étais assez gras ( 88cm au nombril ) mais je pesé tout de meme 84 kg grace a une grosse prise de masse que je n'ai pas continué par peur du gras. A partir de là je mangeais en bonne quantité mais le poids n'a plus évolué. Je suis passé par le niveau III rapidement puisque celui ci ne me procurait aucun plaisir. Le niveau IV me semblait tellement bien, j y ai passé 15 séances.

Changement dans mon mode de vie, la rentrée des classes, j'intègre une des meilleurs école d'art en commencant le niveaux V. Mes maxis me permette d'accéder au niveau VI. Alala le niveau VI et moi c'est comme une longue histoire. J'y ai passé près de 4 mois et les résultats esthétiques étaient déja sympas sans mais il me fallait plus. Je décide d'entamer une prise de masse pour monter a 85 kg avec le niveau VII.

Ce qu'il faut souligner c'est que durant ces mois ( octobre a février ) j ai drôlement bien séché sans le vouloir. Mon tour de taille au nombril a 77cm avec un tour d'épaule de 125cm.

Désormais j ai un objectif, 85 kg et je compte bien y parvenir.

Dernière chose, j aimerais remercier plusieurs personnes pour leurs motivations, conseils, encouragements . Ils se reconnaîtront sûrement mais des types du genre Xaxa, demon gentil, NIKO, Lecatcho, Fhigt3r, demon king , Zoxy Toulousainssssss et bien d'autres encore.

Merci aussi a Olivier pour ce livre et pour tous ses conseils qui m'aident a progresser de mois en mois.


Carnet en ligne de Tomas, 10 mois d'entraînement : cliquez ici

Posté dans Témoignages
Olivier Lafay

Nombre croissant de visites sur ce blog

lundi 15 février 2010 à 13:25

En janvier 2010, le blog a connu 107 529 visites.
Soit près de 20 000 de plus qu'en novembre et décembre 2009.

En mars 2009, il y a eu 62 738 visites, ce qui permet de voir la progression sur les douze derniers mois.

Cet espace de motivation et d'information confirme, de par cette progression fabuleuse, son pouvoir d'attraction auprès des sportifs.
Posté dans General
Olivier Lafay

Dernières photos d'Anthony (Lorenco)

jeudi 11 février 2010 à 11:58







1m77 et 87 kgs.

Je lisais encore récemment, lors d'une recherche, quelques posts d'un ex-éditorialiste de magazine de musculation affirmant que le surentraînement n'existait pas et qu'il fallait absolument s'entraîner beaucoup pour prendre de la masse : soit 5 entraînements de 2h30 par semaine... avec de la fonte (des haltères) bien sûr. Un discours qui semble ignorer l'existence de la méthode. Sauf que ce monsieur connaît l'existence de la méthode qu'il a copieusement éreintée à plusieurs reprises (jusqu'à la traiter d'escroquerie), montrant ainsi son incapacité à appréhender une approche qui repense l'enseignement de la musculation.

Anthony, comme les plus massifs pratiquants de la méthode qui sont présentés régulièrement sur ce blog, a atteint de tels résultats avec un coktail bien différent de celui préconisé plus haut :
- 3 entraînements par semaine (1h de musculation pure à chaque fois);
- un entraînement utilisant uniquement le poids de son corps;
- une alimentation abondante.

Anthony, comme Charles, Baptiste, Roman, Bruce, etc, n'ont que quelques années d'entraînement. On peut imaginer qu'ils vont encore s'épaissir s'ils maintiennent un entraînement régulier et une diététique de prise de masse.
Ils sont plus massifs que de nombreux "spécialistes" auto-proclamés de la musculation, s'entraînant depuis parfois plus de 10 ans, qui continuent à affirmer que l'on ne peut obtenir, par exemple, de grosses cuisses sans soulever des tonnes de fonte. Anthony, comme tant d'autres, prouve pourtant le contraire.
Posté dans Témoignages
Olivier Lafay

Pédagogie (première diffusion en mars 2009)

mercredi 10 février 2010 à 07:39

L'avenir de la musculation est dans la pédagogie car tout a été inventé en matière de programmes et d'exercices.

Il manquait une structuration de programmes permettant, dans le cadre d'une méthode, de développer force, endurance, puissance et même volume, avec des exercices au poids de corps (ou exercices sans matériel). C'est chose faite depuis 2004. La boucle est bouclée.

Le pédagogue s'intéresse davantage à ses élèves qu'à flatter son égo. Il met en avant les résultats de ses élèves puisque son ambition est la réussite de tous et non l'adoration de sa propre image.

Il pense, au quotidien, à la mise en place d'un espace apte à créer la motivation, utilisant ainsi son oeuvre, ses cours, ses réponses personnalisées, les divers médias d'aujourd'hui (forums, blogs, sites) pour bâtir un amphithéâtre virtuel, une salle de classe sans murs, à ciel ouvert.
C'est l'agora d'hier, à l'ère numérique, au service du muscle et de la conscience.


"les résultats dépendent souvent moins des techniques employées que de questions motivationnelles"
La méthode Tome 1

"tout discours doit être structuré afin de provoquer et entretenir l'action"
La méthode Tome 2 (Turbo)

Le sens profond de "Méthode" est "pédagogie". Du moins devrait-il l'être mais, depuis le succès de la "méthode Lafay", le terme est utilisé pour à peu près tout et n'importe quoi, dans le seul et unique but de vendre, de servir éditeurs et auteurs, mais certainement pas le lecteur.
Une méthode authentique est structurée par un discours qui lie ses composantes de manière à fournir des réponses globales. Ce ne peut en aucun cas être un catalogue d'exercices et de programmes. Si un livre de sport met en avant le terme "méthode", lisez le sommaire, vous verrez aussitôt si l'ouvrage en question tend à être une méthode.
Méfiez-vous également de la terminologie exprimant la surenchère. Par exemple, "révolutionnaire" ne peut s'appliquer qu'à l'introduction de la pédagogie dans la littérature sportive, donc une structuration effective et novatrice de la pratique par le discours. Le pédagogue maîtrise le langage.

Pour une clarification de la distinction entre méthode, système et programme, lisez cet article écrit en 2005 et repris sur musculaction.com en 2007 : cliquez ici

Vous pouvez compléter ensuite ces notions par la lecture de mon article sur la motivation qui éclaircit les rapports entre méthode et motivation : cliquez ici

Vous comprendrez pourquoi le Proteo-System (nom premièrement donné à mes livres) est à la fois une vision du monde, un système donc, et une méthode. Une vision du monde proposant une méthode.
Posté dans Philosophie
Olivier Lafay

62 dips à 95 kgs de poids de corps

mardi 9 février 2010 à 08:37

Baptiste dans ses oeuvres...

Comme vous pouvez le constater en regardant la vidéo jusqu'au bout, il n'a pas donné son maximum. Avec quelques rest-pauses, il dépasserait aisément les 70 répétitions.



62 dips, pdc 95kg
par dbaptiste










95 kgs construits entièrement avec un entraînement sans haltères ni machines.


Carnet en ligne de Baptiste, trois ans et demi d'entraînement : cliquez ici

Posté dans Témoignages
Olivier Lafay

Gaby, 16 ans et 10 mois d'entraînement

dimanche 7 février 2010 à 10:29

Il y a 10 mois :



Aujourd'hui :





Salut à tous !

Moi c'est Gaby, 16ans et lycéen, je vis à Paris.

J'ai toujours aimé le sport depuis tout jeune, j'en suis actuellement à ma 10ème année de judo.

J'ai découvert la méthode sur internet, en tapant sur un coup de tête musculation poids du corps, ne disposant pas de matériel, et désirant me préparer à une compét de judo qui allé arriver, j'avais 15ans.
Je suis donc tombé sur ce blog, je me souviens avoir vu la vidéo de boktai des dips à 20kg de lest il me semble, j'avais halluciné.
Au début je me disais que cétait pas possible de voir son physique changer aussi vite en regardant des évolutions sur le forum musculaction, mais dès ma première séance vue l'intensité, j'ai tout de suite compris.

2 jours après je partais avec un ami en Bretagne, j'étais tout excité, je me disais, il faut que je trouves ce livre !
Je l'ai trouvé dans une fnac et là se fut le déclic, toute la nuit j'ai lu et relu le livre !
J'avais déjà une barre de traction donc je m'y suis mis dès mon retour sur Paris.

-Au niveau de mon parcours dans la méthode c'est assez classique, j'ai commencé tout de suite au niveau 2 ( j'avais déjà acquis une bonne force grâce au judo ).
Jusqu'au niveau 5, où j'ai bouclé. J'ai passé le niveau 6, un niveau que j'ai d'ailleurs adoré, et je suis actuellement au niveau 7.

-Au niveau de l'alimentation, je n'ai pas vraiment eu de mal, vu que j'ai toujours beaucoup mangé et toujours veillé à avoir une alimentation saine.

J'ai donc fait une prise de masse, puis une légère séche, pour recommencer une prise de masse propre que je suis actuellement.

Les transformations physiques sont arrivés très vite !

Je voyais mon physique gonfler à vue d'oeil, ce qui m'a d'ailleurs encouragé à ne rien lâcher et toujours se donner à fond.

La méthode m'a bien aidé pour le judo, j'ai beaucoup pris en force et ça m'aide actuellement au niveau des combats !

La régularité à permis de me développer assez rapidement et c'est tombé au bon moment, j'ai commencé la méthode quelques mois avant les vacances d'été, pendant celles-ci, je me suis donné à fond tout le temps, je n'ai pas raté une seule séance !
Désormais, c'est devenu un mode de vie, je ne pourrai pas m'imaginer d'arrêter, ce n'est pas concevable.

Je m'entraine depuis 10 mois, c'est passé vraiment très vite.

Les mensus de départ :
1m63
32,5cm de bras
92cm de pecs
82cm de taille
54cm de cuisses
40cm de cou


Les mensus actuelles ( 10 mois d'entrainement ):
1m66
36,5cm de bras
101cm de pecs
79cm de taille
58cm de cuisses
40cm de cou
119cm d'épaule


Maintenant je voudrais juste laisser un message à des vrais amis que je me suis fait sur le forum, en particulier Niko qui est pour moi un exemple, un physique que je veux à tout prix atteindre et qui m'as toujours soutenu et à Romain R qui est lui aussi un vrai amis !

Un petit clic pour accéder au carnet d'entraînement en ligne de Gaby et découvrir toutes les étapes de son évolution

Posté dans Témoignages
Olivier Lafay

Lafay Athletics : frais de ports offerts jusqu'au 7 février (derniers jours)

mercredi 3 février 2010 à 18:54

Profitez de la livraison standard GRATUITE valable pour toutes les commandes de 25 € et plus.
Mode d'emploi : vous remplissez votre panier. Une fois sur le point de valider votre commande, vous verrez une case avec la mention "code promotionnel". Vous y écrivez "VALENTIN2O1O" et vous validez la promotion et ensuite le panier.

Pour en savoir plus sur la boutique (tee-shirts, sweat-shirts, shorts, survêtements, vestes, bonnets, etc, avec logo Lafay Athletics) cliquez ici

Posté dans General
Olivier Lafay

Fred Evrard, formateur aux Philippines

mardi 2 février 2010 à 07:55
Apres avoir entraîné les Forces Spéciales de l'armée des Philippines ces deux dernières années, Fred vient de former les Unites de Réaction Rapide de la Police a Manille, et le SWAT Team de la Police nationale (tireurs d'élites et Forces d'intervention).

Une vidéo résumant son entraînement (les techniques spéciales pour forces de l'ordre ont été enlevées à la demande du gouvernement philippin, ainsi que les vidéos prises dans les bases militaires) :




Pour en savoir davantage sur Fred Evrard, cliquez ici

Posté dans Ailleurs
Olivier Lafay

Quelle charge pour le développement de la puissance musculaire?

lundi 1 février 2010 à 11:10

Explosivité et vitesse sont des qualités essentielles dans beaucoup de sports.
Ainsi leur développement est un objectif majeur dans la préparation physique du sportif.

Une étude publié dans l'édition de janvier 2010 du Journal of strength and conditioning research a étudié la charge optimale pour le développement de la puissance maximale ( Optimal Loading for the Development of Peak Power Output in Professional Rugby Players )

Cette recherche a concerné 47 rugbymen professionnels et a mesuré la force, la vitesse et la puissance pour le squat jump ainsi que pour le développé couché balistique avec plusieurs charges 0 (poids de corps uniquement), 20, 30, 40, 50, and 60% de leurs 1RM.

Selon l'étude il semblerait que les charges optimales soient de 30% 1RM pour le haut du corps et de 0% 1RM pour le bas du corps.



Cet article est intégralement repris de la source suivante :
Quelle charge pour le développement de la puissance musculaire?


Posté dans Musculation
Olivier Lafay