Spondylarthrite et méthode

samedi 24 novembre 2007 à 22:49


Voici le témoignage de spondyleux, qui a réussi à transformer son corps de manière radicale malgré une maladie particulièrement douloureuse et tenace.


Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Novembre 2007 : 1m80/91kgs - 68 cm de cuisses et 41,5 cm de bras.

Les autres photos des différentes étapes de sa progression sont situées après ce texte :


"Mon parcours sportif a été assez spécial. De non-sportif revendiqué pendant mon adolescence, je suis passé à sportif convaincu dans ma vie d'adulte. Le changement c'est fait assez brusquement, au moment où j'en ai eu marre de me sentir faible et grassouillet. Et j'en avais également marre d'une certaine hygiène de vie, avec clopes "améliorées" et beuveries récurrentes. J'ai donc commencé à me prendre en main en automne 2002, lorsque j'ai découvert le krav maga, système pour lequel je me suis passionné. J'ai alors commencé à courir, faire des haltères et des pompes à tout va. Mon but était d'être toujours plus fort, plus rapide, plus endurant. En quelques mois j'avais considérablement augmenté mes capacités physiques et mon aspect esthétique, je faisais plus de 25 heures de sport par semaine. En revanche, j'ignorais encore tout de l'alimentation et des notions de repos.

En avril 2003 j'ai commencé à éprouver des douleurs au pieds, qui se sont révélées de plus en plus incapacitantes. J'ai dû arrêter le sport. Les douleurs se sont étendues aux mains, au dos, aux épaules. Pendant des mois, aucun traitement ne m'a soulagé, jusqu'à ce que j'aille voir un rhumatologue que m'a annoncé que j'avais très probablement une spondylarthrite (le verdict définitif tombera bien plus tard, en décembre 2004). Au bout de quelques semaines avec un traitement assez fort, les douleurs ont diminués lentement, j'ai pu recommencer à marcher normalement, à faire des haltères, j'ai également pu reprendre le krav maga. Au printemps 2004 sortait le livre d'Olivier Lafay, Méthode de musculation, 110 exercices sans matériels. Comme à l'époque je travaillais avec des haltères et des exercices au poids du corps, je voulais un livre qui puisse me proposer de nouveaux exercices à réaliser. Le livre m'avait intéressé car il comprenait aussi des parties consacrées stretching, à l'endurance et à l'alimentation, et donnait une approche globale de l'entraînement, ce que ne proposait aucun autre livre. J'ai donc utilisé ce livre dans un premier temps comme un recueil d'exercices et de conseils où piocher.

En hiver 2004 une nouvelle crise de spondylarthrite s'est déclenchée, j'ai dû arrêter à nouveau le sport. Fin janvier, devant une légère baisse des mes douleurs j'ai décidé de suivre le programme de la méthode, pendant quelques mois, avec des performances médiocres. J'ai arrêter avant l'été, sans doute dégoûté par la trop grande intensité du programme, intensité peut-être trop forte pour les douleurs que je traînais encore à l'époque. J'ai donc repris mon propre entraînement, beaucoup plus pépère. En novembre 2005 j'ai découvert sur le forum Musculaction qu'Olivier Lafay donnait des conseils aux pratiquants. Devant les résultats de ceux-ci, j'ai décidé de m'inscrire sur le forum pour profiter de conseils personnalisés de l'auteur et d'autres membres, et de me remettre à la méthode. Il y a maintenant 2 ans.

Outre de biens meilleures performances que lors de mon premiers passage, j'ai pu comprendre au fil du temps l'agencement de la méthode, ainsi que l'importance d'autres facteurs déterminants pour la performance sportive : le repos et l'alimentation. Devant les résultats que j'obtenais j'ai complètement délaissé mes haltères, car j'avais enfin trouvé un entraînement qui travaille complètement le corps, avec un matériel restreint et qui correspondait à mes objectifs premiers en musculation : force, endurance, vitesse et même souplesse, en prenant le corps et les capacités athlétiques comme un tout, plutôt que de privilégier une seule qualité sur les autres. Au cours de ces deux années j'ai pu voir mes douleurs diminuer, puis disparaître.

J'ai fais une première prise de masse, relativement modeste au cours de mes 6 premiers mois de méthode, en commençant à 77 kg. Malheureusement, je n'avais que peu de façon d'observer une diète stricte, ma prise de masse n'a donc pas été des plus efficaces. J'ai entamé une sèche pendant l'été que j'ai achevé fin octobre 2006, avec un poids autour de 75 kg, beaucoup plus sec et plus musclé qu'à mes débuts, avec de meilleurs performances. Ayant repris le krav maga cette année là, je voulais développer une plus grande puissance, ce qui passe obligatoirement par une nouvelle prise de masse. J'en suis à présent à 90kg, pas sec mais pas trop gras non plus. Mes perfs ont continué à augmenter pendant cette prise de masse, grâce aux boucles successives. Après les fêtes, j'entamerais une sèche, pour voir enfin les gains qui j'ai pu obtenir au cours de ses derniers mois.

Pour terminer, je dirais que le seul secret pour obtenir des résultats est de travailler constamment et de persévérer. De ne pas hésiter à se remettre en question, à adapter ses objectifs pour pouvoir plus tard les dépasser. Seule la sueur paye..."



Novembre 2005.


Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Après quatre mois d'entraînement.


Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Octobre 2006, après un régime destiné à faire disparaître le gras tout en conservant les muscles (sèche).



Mai 2007 : il vient d'entamer une nouvelle prise de masse (suralimentation destinée à prendre le plus de muscle possible, et qui s'accompagne d'une prise de gras qui sera éliminée lors d'un prochain régime).


Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Novembre 2007 : la prise de masse continue. Encore quelques kgs à prendre pendant l'hiver et il entreprendra un régime pour éliminer le gras superflu et conserver les muscles gagnés. A noter qu'il a atteint les 134 cm de tour d'épaules sur la photo.


Pour en savoir plus sur le rapport de cet athlète avec la maladie, pour comprendre ce qu'a été son combat cliquez ici

Posté dans Témoignages
Olivier Lafay

Présentation intéressante du volume 2

vendredi 9 novembre 2007 à 20:58



Cet article sur "Optimisation turbo" (volume 2 de ma méthode de musculation) mérite d'être proposé à mes lecteurs :

Cliquez ici


Posté dans General
Olivier Lafay

Mensonges et volonté de nuire

vendredi 2 novembre 2007 à 23:03



Depuis que le tome 1 de ma méthode est sorti, j'ai subi de nombreuses attaques, provenant, bien entendu, de personnes ne possédant pas le livre. Le concept dérangeait et dérange toujours...

C'est étonnant ce qu'une simple méthode de musculation peut engendrer comme haine, agressions virulentes, diffamations... Il y a même une personne qui a décidé de passer son temps à me nuire. Elle ne s'en cache pas. Je ne la connais pas, elle ne me connaît pas. Nous ne nous sommes jamais rencontrés. Cet homme m'a pris pour cible.

Le succès de mes livres, ma notoriété, attirent des fêlés de toutes sortes.
Il paraît que c'est la rançon du succès : beaucoup d'honneur = beaucoup d'ennemis.

De plus, une personne mal dans sa peau peut se fixer comme objectif de démolir une "célébrité", afin de se sentir exister, voire même se sentir surpuissante si elle parvient à briser quelqu'un de connu.

La situation a cependant bien changé en presque quatre ans.
Au début, on a dit que ma méthode était tout juste bonne pour de l'entretien musculaire et qu'elle ne pouvait pas permettre un gain de force et de muscle.
Devant les résultats évidents des pratiquants, devant les photos de transformations rapides, mes adversaires ont dû peu à peu baisser le ton et, soit me laisser tranquille, soit changer de stratégie.
Puisqu'il n'est plus possible de dire que ma méthode ne procure aucun résultat, on s'attaque à ma personne ou on répand des mensonges sur le contenu du livre.
Certaine personnes vont même jusqu'à lire le livre attentivement en librairie pour trouver un angle d'attaque "original", censé faire passer ma méthode pour ce qu'elle n'est pas... dans le but de décourager les personnes intéressées par une méthode de musculation globale pouvant être pratiquée chez soi, sans matériel.

Certaines rumeurs que l'on essaie de répandre à mon sujet ou au sujet du livre, sont clairement de la diffamation.

Mais avant de développer mon propos, je vais vous donner la définition officielle de la diffamation (celle de la Justice de notre pays) :

"Toute allégation ou imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation . La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l'identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés."

Celui qui ment sur le contenu de mon livre, au travers de messages ou commentaires sur internet, dans le but de me faire passer pour un menteur, un escroc, aux yeux de celui qui ne connaît pas encore le livre, que fait-il?

Un mensonge que je rencontre ici ou là : ma méthode ne serait pas une méthode sans matériel... Je serais donc un escroc, le livre serait une arnaque.
L'accusation est grave.

J'imagine aisément que celui qui pense que ce genre de commentaire est sincère peut se poser des questions.

Je vais donc mettre les choses au clair :

Mes livres proposent une méthode qui peut se pratiquer sans matériel spécifique utilisé en musculation "classique" : bancs, haltères, machines.

La méthode apprend au lecteur à se servir de son environnement pour se muscler.

Par exemple, en vacances, avec deux chaises et une table de cuisine, je peux m'entraîner intensément (tous les muscles : de bas en haut ). On développe ainsi force, résistance, endurance et même du volume si on le souhaite.

S'il n'y a pas de chaises (c'est quand même rare), deux supports de même hauteur font l'affaire. Si ces deux supports ne sont pas de même hauteur, je comble la différence avec des livres, annuaires, cales, etc.

C'est très simple, rapide et efficace.

Ce qui explique le succès de ma méthode.

Certaines personnes, pour nuire à la méthode, disent qu'il faut du "matériel", en se basant sur le fait que j'explique comment construire des supports si on le souhaite. C'est simplement de la mauvaise foi et de la diffamation. Puisque l'on veut me faire passer pour un menteur.

En réalité, mon livre propose des programmes très structurés utilisant des exercices que l'on peut exécuter quasiment partout (pas en plein désert ), avec son environnement immédiat, ou avec des outils plus spécifiques (barre de traction, supports à dips). J'explore toutes les possibilités afin de donner des idées au pratiquant.

Ainsi, il est possible de se procurer des tréteaux ou des supports réservés à l'entraînement (tabourets en bois ou plastique), pour se faciliter la vie. C'est possible mais pas indispensable.

Deux chaises suffisent. Et, contrairement à ce qu'avancent quelques personnes de mauvaise foi, vous ne risquez pas de casser vos chaises en les utilisant pour faire des pompes...

Regardons ce qui se passe lorsque vous faites des pompes déclinées (pieds au sol), les mains en appui sur des chaises :

- votre poids est divisé par deux (environ). Les chaises ne supportant qu'une fraction de votre poids;

- si vous pesez 80 kgs, chaque chaise n'aura à supporter qu'environ 20 kgs;
- si vous pensez que vos chaises ne peuvent supporter 20 kgs chacune (le poids d'un petit enfant), pour votre propre sécurité, je vous conseille de les changer rapidement;

- pour ceux qui, malheureusement, ont chez eux des chaises vraiment trop fragiles, il existe d'autres solutions, d'autres supports possibles.

La barre de traction est un plus très intéressant que je conseille à chaque pratiquant. Vous pouvez vous la procurer en magasin de sport ou vous la fabriquer (expliqué dans le livre). Elle n'est pas, cependant, obligatoire, car il existe des exercices de substitution dans le livre, très efficaces, que l'on peut réaliser sans barre.

Posté dans General
Olivier Lafay