Pourquoi un régime hyperprotéiné coupe-t-il la faim ?

vendredi 13 juillet 2012 à 12:15

Tout l'intérêt de posséder la Méthode de nutrition afin d'obtenir des résultats rapides, sainement, est exposé dans l'article ci-dessous.




"On connaissait la faculté des protéines à couper la faim, mais pas par quels mécanismes. Des chercheurs français viennent d'expliquer le fonctionnement des régimes hyperprotéinés. Par une réaction en chaîne, le système digestif envoie un message au cerveau qui répond en retour. En agissant sur ces échanges qui contrôlent la satiété, les scientifiques espèrent mieux prendre en charge les patients obèses ou atteints de surpoids.

L’équipe de chercheurs Inserm, CNRS et université Claude Bernard Lyon 1 est parvenue à élucider la sensation de satiété ressentie plusieurs heures après un repas riche en protéines. Elle s’explique par des échanges entre le système digestif et le cerveau, initiés par les protéines alimentaires que l’on trouve majoritairement dans la viande, le poisson, les œufs ou encore certains produits céréaliers.


Lire la suite en cliquant sur ce lien.

Posté dans Nutrition
Olivier Lafay

Commentaires

  1. Insane In the Brain a écrit:

    "Tout l'intérêt de posséder la Méthode de nutrition afin d'obtenir des résultats rapides, sainement, est exposé dans l'article ci-dessous."

    waouh! Ils auraient dû vous mettre en co-auteur mais c'est con, ils ont oublié :

    www.cell.com/abstract/S00...

    J'ai lu l'abstract mais faut que je trouve l'article intégral pour voir le passage où ils disent "In conclusion, for an optimal solicitation of Mu-opioid receptors, we recommend diet book of Olivier Lafay an other guy from Lyon!"

    J'aime bien votre humour ;-)

  2. En meme temps, cela est connu depuis des lustres ... certes, ici, on a une preuve scientifique, mais de nombreux régimes, certains déséquilibrés (cf. Dukan) et d'autres plus raisonnés ont déjà mis en avant les bienfaits d'une consommation importante de protéines ...

    Cela dit, j'aime aussi votre humour :-)

  3. Alors si humour il y a ça m'a échappé. Mais comment faire pour ceux qui veulent grossir pour avoir l'effet inverse? C'est déjà dur de manger beaucoup et à cela se rajoute le fait que pour grossir en muscle il faut manger hyper-protéiné. Y-a-t il des aliments qui, eux, donnent faim ?

  4. Insane In The Brain a écrit:

    @Remi : lis-ça, ça peut t'intéresser

    blog.slate.fr/bien-manger...

    Plus particulièrement ce passage :
    "Il faut savoir aussi distinguer le rassasiement de la satiété. Le premier est l’arrêt de la faim au terme du repas du fait de la distension gastrique. La seconde est quant à elle l’absence de faim pour le repas suivant; elle se situe donc bien à distance du dernier repas.
    L’effet induit par les protéines qui agissent avec un effet retard correspond donc bien à la satiété."

    L'effet qui est mis en avant ici est de montrer que tu vas avoir moins faim entre les repas grâce aux protéines, ça va t'éviter de grignoter entre les repas pas forcément te "caler" plus sur le coup. L'article explique bien que le processus a lieu lors de la digestion des protéines dans l'intestin pas avant (regarde le schéma). Après, tu peux effectivement avoir moins faim au prochain repas, d'où l'intérêt (parmi d'autres) de placer beaucoup de calories au petit déj' vu que tu ne t'es pas alimenté durant la nuit.
    Pour ton problème, ça sert à rien de se gaver, vas-y mollo et augmente progressivement tes rations: c'est expliqué dans le bouquin "méthode de nutrition"

    Comme ça quand tu auras fini de le lire, tu relis l'article et tu comprendras la blague ;-)

  5. Oui, c'est vrai ça, il y'a une différence entre le 'calage" qui n'est pas forcément induit par les protéines, et la sensation de faim.

    Par ex. : Entre, manger 2 tranches de jambon à 16h ou une barre chocolaté bah, t'auras pas du tout les sensations par la suite : Le jambon, ne te donnera pas faim, alors que la barre chocolaté peut augmenté ce besoin de manger.

    Je dit ça car c'est m'est arriver de descendre un paquet entier de biscuit chocolaté alors que je n'avais pas particulièrement faim initialement, c'est juste le goût sucré et le plaisir qui a déclenché ce fait de manger.

  6. Insane In The Brain a écrit:

    Pour rebondir sur ce qui dit Mure :

    Pour ceux qui ont du mal à finir leur assiette, il faut savoir que la distension de l'estomac n'est pas la seule en cause, des aspects sensorielles et psychologiques rentrent en compte.

    Des études montrent que suivant l'aspect visuel (couleur, présentation), la forme (test avec des pâtes de même composition mais de formes différentes), l'assaisonnement (ajout de jus de citron par exemple)...on sera plus ou moins vite rassasié par un aliment.
    Une succesion de plat permet aussi de relancer l'appétit : on peut se sentir repus après le plat principal mais être de nouveau motivé par le déssert ou un deuxième plat.

    Bref, il faut choisir des aliments sains mais après il faut bien les présenter, les choisir, les assaisonner...avoir une succession entrée, plat, déssert

    Ca aide bien pour les gens qui ont du mal à manger assez. Il faut avoir un certains plaisir, si on bouffe comme on met de l'essence dans sa voiture, normal de se lasser, nous ne sommes pas des machines :-)

  7. Je parlerais aussi de la notion de plaisir et de plaisir gustatif qui n'est as nécessairement lié à une bonne nutrition : la très grand majorité de biscuit dit "de goûter" intègrait des huile végétale hydrogénées, depuis leurs médiatisation y'en a moins ou les gens font plus attention.

    Mais, il n'empêche que si on trouve un biscuit tendre moelleux, bah y'a de bonne chance d'avoir de graisse végét hydro dedans.

    Ca m'est arrivé très récemment.

    Et, dans une boutique bio, ils ont un biscuit au chocolat trèèèèès bon, bah y'a de l'huile de palme (mais non hydrogénée :) ).

    Donc, voila, j'ai tendance à croire que si on fait en sorte de faire passer l'aspect nutrition avant tout, bah le coté gustatif va en pâtir.

    On se mets dans ce cas, un peu à manger "avec la tête" et non "avec le coeur", c'est un peu extrême comme image mais je l'aime bien.

  8. Insane In The Brain a écrit:

    En règle général, plus un aliment est transformé par l'industrie agroalimentaire, plus tu as des chances d'avoir des saloperies dedans.

    Tu peux manger sain et que ce ne soit pas dégueu pour autant, ça prend un peu de temps de péparation en plus et d'habituer ton palais : les épices par exemple, ça te permet d'avoir des aliments sains et avec du goût malheureusement tout le monde n'aime pas.

    Puis si ce que tu aimes c'est tes fameux biscuits, tu peux les manger de temps en temps, ils ne vont pas te tuer en une fois. Certains aliments sont à manger avec modération voire beaucoup de modération, moi je trouve dommage de tout s'interdire.

    C'est sûr que si c'est des aliments que tu consommes souvent, ça te manquera un peu de diminuer leur fréquence mais bon c'est la vie, faut faire des choix, je suis assez d'accord avec ton image :-)

  9. Oui, c'est sur qu'il ne faut pas donner dans l'excès non plus.

    Concernant les épices, je l'ai vu plusieurs fois comme arguments "du goût" sur le forum, le seul pb, est que moi je parle du goût sucré, et non des plats salés en eux même.

    Hors, dans l'industrie dans son ensemble, il est quand même pas évident de trouver des biscuits (au choc pour ma part), que l'on peut qualifier de sains, et - en plus - abordable.

    Dans les boutique bio, c'est déjà plus facile, mais y'a toujours de l'huile de palme un peu partout.

    Et concernant le fameux indice IG,en me penchant dessus, j'ai pu remarqué que plus un aliment est sucré (qu'il soit transformé ou pas) plus son indice IG est élevé.

    Donc, la chrono revient à se priver d'aliments "qui donne du baume au coeur", au moral..

    Je critique pas la chrono la, c'est un bon régime. Mais faut pas en abuser non plus.

  10. Bonjour à vous,

    Je suis schizophrène "stabilisé" car sous médication.
    J'aimerais trouver un régime alimentaire qui me fasse perdre les kilos pris à cause de l'appétit que donnent ces médicaments.

    Je vois dans la méthode de nutrition Lafay une solution, notamment le régime Hyper Protéiné pour les résultats plus rapides que les menus TPN mais aussi à vous lire le phénomène de satiété.

    Cependant, je lis ailleurs qu'il faut éviter car il y a des incidences psychologiques qui ne sont d'ailleurs pas explicitées.

    Pouvez-vous me donner un avis ? Merci

  11. Souvent, ailleurs, quand on parle de régime hyperprotéiné, on pense surtout à des régimes déséquilibrés qui misent sur des apports essentiellement en protéines, mais carencés dans tout le reste.

    Ce qui est très mauvais.

    Dans la méthode de nutrition, les repas sont pensés pour être équilibrés et les menus hyperprotéinés ont des avantages en terme de résultat et d'effet sur la satiété, et, à part le côté financier (plus de protéines, cela peut revenir plus cher), il n'y a pas d'incidence négative sur la santé physique ou mentale.


Express Yourself!