L'impressionnante évolution de Stéphane Sautreuil en 16 mois.

vendredi 23 août 2013 à 08:38
Je suis rentré dans l’univers sportif en 1989 ( j’avais 13 ans ) via les arts martiaux ( karaté kiokunshinkai ). Cette pratique m’a amené de la confiance en moi, moi qui était introverti, et timide. Ensuite, vers 20 ans j’ai décidé d’étoffer mon physique qui était plutôt celui d’une crevette ( mes mensurations de nouveau-né et d’ado d’ailleurs me programmaient à rester calibré comme un mini crustacé ).
J’ai donc suivi les copains et me suis inscrit dans une salle de musculation traditionnelle. Avec les 1ers résultats ( rapides, puisqu’on part de bas ), et à cet âge, on en prend plein son égo. Cela permet également de découvrir son corps et ses muscles. Après 2 années sérieuses, je suis parti à l’armée, et ai ainsi pu obtenir des résultats reconnus excellents lors des épreuves sportives obligatoires ou en stages.
Entre temps, j’ai fermé la porte des arts martiaux japonais, pour ouvrir celle des arts martiaux chinois. L’entraînement de la souplesse, du rythme, de la résistance a été très bénéfique pour moi. Le travail du mental ( on ne s’arrête pas en plein cours même si on est fatigué ) et de l’adaptation ( à ses différents adversaires ) m’a permis de franchir un cap, dans mon parcours. J’ai pu ainsi gravir les échelons ( grades, diplôme, titres en compétitions ), jusqu’à moi-même donner des cours. Encore aujourd’hui, je transmets mon petit savoir ; et pratique assidûment.

 photo SteacutephaneSautreuil2_zps3c143428.jpg  photo SteacutephaneSautreuil3_zpsda758410.jpg

Néanmoins, si mes performances physiques étaient satisfaisantes, il y a 3 ans j’avais l’impression de ne plus progresser malgré mes efforts quotidiens. Après ma dernière compétition totalement ratée ( 2 combats = 2 défaites, au Championnat de France ) j’ai cru que mon âge ( 35 ans ) était seul en cause. J’aurais peut-être dû prendre ce titre de champion qui me tendait les bras chez les vétérans, plutôt que de vouloir faire le beau avec les jeunes de 20 ans, surtout chez les poids lourds. Bref pas de KO sur les tapis, mais un bon coup de blues ensuite …
Changement de club, et re-changement de club. Même constat, j’étais très fort sur 2 minutes, mais gras et de moins en moins endurant et souple. La musculation a encore mauvaise presse dans certains clubs d’arts martiaux : ne sert à rien, voire est néfaste ( perte de vitesse, de fluidité ). Je ne voulais pas m’inscrire dans une salle de musculation classique car parallèlement au Wushu, je pratiquais avec poids chez moi. Je soulevais 1x110 kgs sans trop de difficultés au développé couché. Par contre je peinais pour faire chuter un pratiquant expérimenté de 75 kilos. J’en pesais 20 de plus, mais une barre c’est docile. Un compétiteur qui se prépare, moins…

Niveau vie pratique une séance de jardinage m’épuisait bien plus qu’une séance de fonte à soulever « des tonnes ». Idem quand il s’agissait de peindre un plafond. J’enchaînais également les tendinites, et no pain no gain oblige, je m’entraînais malgré les blessures… Je régresse, et je continue malgré tout.
Je suis malade, je m’entraîne. On m’arrache une dent, je m’entraîne. Anesthésie générale le matin, je m’entraîne le soir. La main gauche plâtrée, j’entraîne l’autre. Je travaille le sac de frappe, je fais de la corde à sauter ( des séances parfois d’1 heure non stop ). Mais sorti de là, je suis devenu mauvais au footing. Lever les jambes me demande des efforts énormes. Merci le squat. J’ai mal au dos et esthétiquement, j’ai pris des fessiers. Merci le soulevé de terre. En fait il n’y a pas de travail de fond, et de globalité dans mes pratiques. Je suis excellent sur certaines filières. Et très très mauvais sur d’autres.

Niveau alimentation, aucun suivi. 105 cm de tour de taille pour 1m67. Déjà petit, j’ai perdu 4 cm de hauteur par rapport à mes 20 ans. Mes muscles ne sont pas visibles et ne sont pas opérationnels comme ils le pourraient. Ma fréquence cardiaque au repos est correcte, mais sons plus. Pourtant, je sens au fond de moi que je peux progresser et dépasser le niveau que j’avais au mieux de ma forme passée. Malgré mon âge.

 photo SteacutephaneSautreuil1_zps2552104e.jpg  photo SteacutephaneSautreuil4_zpscc1914c3.jpg

Alors, aux grands maux les grands remèdes, je décide de créer mon propre club de boxe chinoise ; et repense totalement ma façon de m’entraîner. J’achète le livre la Méthode de Musculation. Et là, j’ai l’impression qu’Olivier est le professeur que je n’ai jamais eu. On ne se connaît pas, mais on pense pareil. Nous sommes en Avril 2012. J’ai 4/5 mois pour me préparer avant la rentrée sportive, et être digne de me mettre en face de nouveaux élèves. ( j’ai encore cette image de grands maîtres de XXXX, 30ème dan de XXXX, mais bedonnants et patauds. Hors de question de finir comme cela, et de devenir un sportif pseudo expert, qui n’a progressé que sur dossier ). Test de départ à B : 10, voire 8 répétitions propres. Etirements, c’est la catastrophe : impossible de faire Z. Quant au 3,4 et 31 c’en est presque risible. Endurance : 2200 mètres au test de cooper ( distance maximale parcourue en 12 minutes ). Pour un sportif d’1m67 et de 95 kilos, voici mes mensurations avant la méthode, au repos : 38 cm de bras, 105 cm de poitrine…

Les 1ères séances m’apparaissent comme un vent de fraîcheur, même si je lutte pour ne pas en faire plus. Je découvre le concept d’efficience. Je me contente des recommandations sur la nutrition du 1er tome, pour entamer une sèche. Je ne me dis plus : je fais du sport à haute dose, donc je peux manger ce que je veux. Je pèse mes aliments, et les sélectionne.
A ma 5ème séance du 1er niveau, je fais 13 répétitions à B. En 3 semaines, je valide un mode 9 à A2. Si les muscles ont une mémoire, j’ai l’impression que la Méthode la réveille… Niveau endurance, je pratique le vélo d’appartement comme préconisé, sans souffrance inutile.
En 1 mois et demi, je fais 2x25 dips, 2x25 A2 et 10 C. Semaine après semaine, le plus étonnant est K2, je terminais les séries totalement épuisé les mains à hauteur des yeux au départ, et petit à petit je progresse sans m’en rendre compte ! Mes mains sont arrivées sous mes épaules … J’insiste sur ce plan, je ne me suis pas rendu compte de mon évolution, tellement je prenais du plaisir.

 photo SteacutephaneSautreuil5_zpsd9b7c2e5.jpg  photo SteacutephaneSautreuil6_zpsbde41c71.jpg

Début septembre, je suis à 85 kilos ( moins 10 ). Je décide de me tester dans un club de sport de combat que je ne connais pas, histoire de … J’ai fini les 2 heures à peine fatigué ( cours de reprise certes ). Techniquement, je me suis étonné à placer en combat des coups de pieds retournés en plein visage de mes camarades du jour, pourtant hauts 1m80. Je fus tellement surpris que certains coups ont surpassé mon sens de la maîtrise et ont fait des dégâts bien involontairement … En 4/5 mois la Méthode m’avait permis de faire une cure de jouvence.
Vers octobre néanmoins, 2 points noirs se révèlent. Je maigris, et le regard des gens vis-à-vis de moi change. Je perds mon image de « masse » ( grasse, mais masse quand même ) pour me crevettiser. Le paradoxe est que physiquement « j’impressionne » moins, alors que je suis bien plus fort et résistant.
Ensuite, j’ai tendance à ne plus faire les exercices de jambes sous le faux prétexte que je les travaille à l’entraînement de Wushu. Puis je fais de même avec les abdos. C’est au moment que j’ai commencé à vouloir zapper A, que je me suis remis en question. J’ai acquis la Méthode de nutrition et la Méthode Turbo. En fait, j’ai compris que je commençais à redouter les séries longues. Je trouvais tous les prétextes du monde pour rester dans ma zone de confort, dans les séries inférieures à 15 répétitions. Plutôt que d’être autiste, j’ai emporté mes livres avec moi partout, et à chaque interrogation, je cherchais la réponse appropriée. Situations cocasses au feu rouge en voiture, au milieu d’un repas …

En fin d’année 2012 j’ai terminé ma sèche ( 74 kilos ) et ai repris les cours de Kung Fu dans un kimono trop grand, niveau taille s’entend. Car mon tour de bras est désormais de 40 cm à froid, poitrine : 107 cm, et mon tour de taille de 82 cm. J’ai pris 2 cms de bras et de poitrine, en perdant 21 kilos et 23 cm de tour de taille. Je suis alors au niveau 8, je réalise 35 C à pleine amplitude / 4x12 à K / mode 10 à A12 / mode 15 à B. Esthétiquement je ressemble à celui que j’étais à 22,en 8 mois de Méthode. Avec des retombées énormes dans ma pratique martiale. Je refrappe avec mes jambes là où je veux, je tiens les postures basses plus longtemps qu’au top de mon passé. Mes bras ne sont plus 2 poids morts à supporter et ont gagné en élasticité. Au corps à corps, dans les phases de saisie projection, j’ai gagné en force isométrique ainsi qu’en vitesse de déplacement. Et je réalise Z !

 photo SteacutephaneSautreuil13_zps07b1b1f9.jpg  photo SteacutephaneSautreuil12_zps0be8a39b.jpg

De temps en temps me vient l’envie de zapper M en fin de séance, car difficile pour moi. Et si je prenais un haltère au dessus de la nuque, je fais 6 série de 4 avec du lourd. Au lieu de 6x20 avec rien ? Allez Stéphane, retourne dans tes bouquins potasser la Méthode…
Malgré cela une forme de lassitude et de fatigue s’installe, et malgré des performances qui continuent de grimper sensiblement, je décide de passer au niveau IX. Le contenu de celui-ci m’a un peu rebuté au début. Ca bouleversait mes habitudes, et là encore ma nouvelle zone de confort que je m’étais créée. Il est temps de passer en prise de masse, pour retrouver un 2nd souffle.
Je réintroduis par palier les féculents, parfois même le soir. Niveau cardio, je reprends le footing, et arrive à 2600 mètres au Cooper ( + 400 mètres ). Je commence à aller sur le blog, la page Facebook…et puise dans les diverses expériences. Passage chez le médecin ma fréquence cardiaque au repos est de 58 ( 66, 1 an auparavant ), j’ai regagné 1 cm de taille ( 1m68 ). J’introduis dans mon entraînement S / W / Ischios / technique de bras d’Arnaud.
Les niveaux X et XI me permettent d’arriver assez rapidement à 78 kilos, et des mensurations en phase avec mes souhaits : biceps 41.5 cm, poitrine 110 cm / taille : 84 cm.
Les niveaux XII et XIII ont été pour moi du pur bonheur. Nouveaux exercices, l’impression de toucher du doigt l’efficience : mode 20 à B. Je m’éclate avec A9 surélevé de 120 cm, réalise J1 en poirier, et découvre K3 et E2 sans se tenir.

Je décide également d’introduire de la Méthode, sans la nommer, dans mes cours de Wushu, histoire de voir le rendu sur mes élèves. En Juin 2013, je me teste à B = 56 répétitions à 81 kilos de poids de corps. Q2 : 35 rép. K2 cinquième niveau : 30 rép
Ces performances me ravissent, mais souhaitant prendre de la masse, je décide de boucler le 2 juillet au niveau IV ( 1ère boucle ). Je rajoute la technique de bras d’Arnaud, W, S, Ischios. Ce fut comme une sorte de déblocage pour moi. Je valide un mode 25 à B. Concernant A2 / A12, je me surélève de 140 cm.
A aujourd’hui, soit après 18 mois de pratique, je réalise tous les « objectifs » énoncés à la fin du niveau XIII, un peu plus pour certains.
Je réalise également tous les exercices d’étirements, et suis arrivé à 2800 mètres au test de cooper ( je faisais 2900 mètres à 22 ans ).

A froid, voici mes mesures :

- Bras / cou / mollets : 43 cm
- Poitrine : 115 cm
- Cuisse : 64 cm
- Taille : 85 cm
- Poids : 83 kilos
- Hauteur : 1m68

 photo SteacutephaneSautreuil10_zps1d979f2f.jpg  photo SteacutephaneSautreuil11_zpsc6cce51b.jpg

Mes retombées sur ma santé sont énormes : plus de tendinites, de douleurs au coude. Ma souplesse du bassin s’est « libérée », et j’ai l’impression de respirer à pleins poumons. J’ai récupéré mes anciens acquis, et j’en bénéficie désormais d’autres. Auprès de mes élèves à qui j’inculque un peu de la Méthode, je vois également les progrès. Et ils sont fiers désormais en fin de séance, lors du retour au calme, de me montrer qu’eux aussi font Z.
J’ai appris à gérer mes efforts, à aller à l’essentiel. Je me suis testé dernièrement avec une barre de 100 kilos au développé couché. Je la soulève 10 fois. Par contre, la personne qui était en sécurité au-dessus de moi a été ensuite incapable de faire 10 fois A9 à 80 cm.
Celui qui soulève 1x100 kilos, n’est pas celui qui pourra soulever 100x1kgs. Même si le 1er cas est le plus « valorisant », il n’est pas le plus efficace. Le 2nd à mes yeux surpassera le 1er plus aisément.

 photo SteacutephaneSautreuil14_zpsa3cdab62.jpg  photo SteacutephaneSautreuil15_zps249e7f71.jpg

Socialement, je consacre plus de temps à ma famille, eux qui pendant des décennies ont souffert de ma passion dévorante, et parfois destructrice. Au lieu d’être un quidam dans une salle de musculation, ou une licence de plus chez un grand maître, je me sens coaché « à vie » par les ouvrages d’Olivier. De plus, son blog / forum / page facebook très actifs permettent de ne pas rester dans le doute, en cas d’interrogation. Sa disponibilité l’honore. Ainsi que celle des experts qui l’accompagnent depuis le début.

L’essentiel pour moi est de durer et de maintenir ces performances, voire de les améliorer, sans tenir compte de mon âge qui avance. Y compris esthétiquement, avoir un corps harmonieux, permet de rayonner dans les autres activités et impératifs du quotidien. L’objectif sportif est désormais de faire un marathon. Je me prépare également en vue de passer mon 3ème dan, ce qui aurait déjà dû être fait depuis longtemps, si j’avais abordé l’efficience avant.

Fin Août je pars 1 semaine en vacances, je prendrai ma 1ère semaine de repos total depuis 11 ans, sans aucune activité. Pour revenir plus fort ensuite … Je souhaite également promouvoir la Méthode à travers mes cours, afin que les gens qui m’écoutent ne fassent pas les mêmes erreurs que moi et perdent leur temps. La Méthode a rendu plus facile pour moi l’acceptation du temps qui passe, car je réalise aujourd’hui des performances largement supérieures à celles que je réalisais il y a 20 ans.
Je peux m’organiser en conséquence, et ne suis plus tributaire de rien.
Lundi : étirements 45 minutes / Mardi : séance Lafay 1 / Mercredi : Wushu / Jeudi : footing 10 kms / Vendredi : repos / Samedi : Lafay 2 / Dimanche : Wushu. Cela ne fait donc que 2 entraînements de musculation par semaine.

Enfin beaucoup de pratiquants ne voient de progression que par le grossissement de leurs bras. Pour ma part, j’ai longtemps stagné à vouloir faire du curl à la barre. Aucun gain, sauf des tendinites au coude. En 1 an et demi j’ai gagné 5 cm minimum en suivant les consignes. Tout est dit. Il ne faut pas hésiter à faire une séance à 70% en cas de besoin, c’est un ancien partisan du no pain, no gain qui vous le dit. 70% à la séance A signifie souvent 130% à la séance B.
Olivier m’a ouvert les yeux. Je vois le monde différemment aujourd’hui. On est maître de son corps, et personne n’est génétiquement programmé à être définitivement faible sportivement. J’en suis un des exemples.
Posté dans Témoignages
Olivier Lafay

Commentaires

  1. Bonjour Sifu ;-)

    Venant également du Wushu et en particulier de la filière sanda, je ne peux que vous féliciter pour cette superbe progression.

    C'est très dur dans notre sport où les KOs sont autorisés en compétition de sortir du no pain no gain. Nos entrainements sont souvent inutilement durs, à toujours vouloir préparer la guerre et surtout à apprendre à vivre avec la douleur. Un bon combattant ne montre jamais quand il a mal... Tellement destructeur quand on en fait un principe de vie.

    Bravo d'avoir su vous libérer tant de cette philosophie trompeuse que de l'enseignement parfois pervers et surtout très mercantile des "grands" maîtres français. Vos élèves ont de la chance d'avoir un enseignant qui leur apprendra ce que sont vraiment les arts martiaux, l'art de vivre en paix avec soi et les autres.

    Tous mes voeux de réussite et d'épanouissement dans vos projets futurs et merci de faire vivre le wushu !

  2. Chapeau bas, un parcours vraiment impressionnant.

  3. Un très beau témoignage, très complet et très motivant.

    Merci et félicitations!

  4. "Celui qui soulève 1x100 kilos, n’est pas celui qui pourra soulever 100x1kgs. Même si le 1er cas est le plus « valorisant », il n’est pas le plus efficace. Le 2nd à mes yeux surpassera le 1er plus aisément."

    Il est certain de quoi il parle là ?
    De plus, je trouve ça bizarre qu'il semble beaucoup moins massif dans son kimono que torse nu...

    Sinon dans l'ensemble c'est clair que c'est impressionnant comme progression surtout pour son âge.
    J'ai 20 ans (1m84, 80kilos, 14% bf) et pour 2 ans de pratique assidue de la méthode je suis à des années lumières d'avoir la condition physique pour entamer le niveau 13... (et pourtant du sport, j'en fais depuis que j'ai 5 ans)

    Bravo quand même

  5. Vero fleurdetatou a écrit:

    Bravo pour votre parcourt, et merci pour le partage de votre experience. Cela prouve que le temps au contraire de la peur de vieillir , nous apprends justement qu'il peut etre un excellent allier si on comprend l'efficience.

  6. Bravo - quelle source de motivation!

  7. Excellent de chez Excellent. Bravo, très bon témoignage !

  8. Félicitations !
    Un physique énorme et athlétique, un homme épanoui, superbe.

    Si on reste dans le seul champ de l'esthétique, 83kg pour 1m68 soit pdc + 15 c'est énorme, surtout qu'il n'a que 85cm de tour de taille. Sec il serait encore à pdc + 10.

  9. Top!

  10. Super le récit! La methode ont s'en lassera jamais! Bonne continuation et comme dit créole "tiembo larg pa"

  11. Merci à tous pour vos commentaires touchants. Bon entraînement. Le sport c'est la vie, et les 2 sont beaux ;.)

  12. construire au lieu de détruire,
    (s')aimer et (s')accepter au lieu de luter (contre soi même). c'est la basse des sort de combat qui on sue s’élever au rang d'art martiaux. merci Stéphane pour avoir remis ça en lumière a travers ton témoignage. et merci olivier d'avoir anoblie la musculation au rang d'art de vivre également.

    @Katsuto "De plus, je trouve ça bizarre qu'il semble beaucoup moins massif dans son kimono que torse nu..."

    le chien faible aboie et la plus grande force du guerrier et d'être sur de sa force tout en la dissimulant à son adversaires.

    surtout qu'à PdC +15 elle doit plus être si discrète que ça sa force!! :)

  13. Ah oui j´avais une question, quand as-tu commencé le curl ?

  14. Vraiment excellent! Bravo et bonne continuation.

  15. Merci encore à tous. Pour le curl traditionnel je l'ai appris quand je me suis inscrit dans une salle à la fin de l'adolescence ( techniquement, je prof étant champion de France, je pense qu'il me l'a bien enseigné ). L'ai je mal reproduit pendant des années ? Je me suis documenté pourtant et j'ai échangé à ce sujet. J'ai varié les techniques également, mais pas de résultat sur moi esthétiquement, ou en terme de transfert dans les arts martiaux. On m'a parlé de force fonctionnelle ou de muscle travaillé isolément ... A chacun de se faire son opinion. Moi je vote C spécial / K2 spécial ;.)

  16. Curl débuté à la fin de l'adolescence, en salle de musculation traditionnelle. Le gérant étant ancien Champion de France, très ouvert et disponible, je pense qu'il me l'a enseigné correctement. J'ai souvent pratiqué devant lui, il ne m'a jamais fait de reproche majeur quant à ma technique. Peut être plus tard à domicile ai je pris la liberté de dénaturer le mouvement ? Et ainsi me faire souffrir gratuitement pour peu de résultat? On m'a parlé de force fonctionnelle et de muscle à ne pas travailler isolément...A chacun de se faire son opinion. Pour ma part, à hier, mes bras acceptent de faire 35 K pieds à 80 cm du sol, sans douleur. Et à froid, je suis à 43.2 cm désormais. Cela me va ;.)

  17. Technique du curl à la barre ( et variantes ) apprise en 1994 via Mr Claude.C du 76, ancien champion de France de culturisme et propriétaire d'une salle...
    Merci aux confrères pratiquants d'arts martiaux pour leurs messages, ils connaissent aussi bien que moi nos problématiques.

  18. baalberithh a écrit:

    salut, je viens de voir ton témoignage, c'est tout simplement impressionnant, je vais attaqué la méthode lundi et j'aurai aimé savoir si tu pouvais me donné quelques conseil en privé pour bien débuter stp.

  19. Désolé pour la redondance de mes commentaires, il va falloir que je me mette à l'efficience informatique ;.) Au moins cela a le mérite de garantir leur authenticité si besoin était...Aucun problème pour partager ma petite expérience en privé. Le but n'est pas de me montrer pour me montrer. Mais pour aider dans la limite de mes modestes compétence.

  20. Et puis, il y a aussi et surtout la pédagogie des livres, la disponibilité d'Olivier et de son staf via le net, les expériences d'autres athlètes plus expérimentés que moi dans la Méthode ... avec tout ça, pas la peine d'attendre Lundi ! ( je plaisante ;.) )

  21. baalberithh a écrit:

    cool :) ben écoute je sais pas comment envoyé des messages privés sur le site ^^ on peut pas peut etre ...mdr au pire si tu as un facebook ?

  22. Oui sur la page Fb de la Méthode, j'interviens de temps à autre. On peut se contacter par ce biais ;.)

  23. Et ben, ça m'étonnera toujours ces inégalités devant la progression!

    Passer de 13 B à 2X25 en 1 mois et demi, puis 53 reps un an plus tard... c'est même plus une progression mais une explosion à ce stade là!

  24. oui, un peu comme moi : quand j'ai commencé la méthode je passais environ 15 B, 2ans après j'en passais environ 30.... rien d'expetionnel je trouve au regard de l'entraînement.

    Mais bon, perso, j'ai arrêté la méthode, trop accés sur l'endurance, ça ne me correspond pas, j'ai préféré moduler le nombre de rep, donc en fonction de ma forme je fait entre 3 et 5 rep. et non 6, c'est trop.

    Sinon, pour les jambes, je sais pas comment vous faites, mais perso, mes cuisses ne réagissent pas au squat 1 jambe en dehors de l'aspect tonique / cardio.

  25. Des progressions différentes selon les personnes, c'est normal, mais entre une progression très rapide, et une progression de seulement 15 dips en deux ans, il y a quand même un sacré écart.

    En quelques mois ça pourrait être fait pour une progression assez basique (passage rapide des niveaux, arrivée au niveau 5, 25-30 répétitions au bout)

    Pour le squat une jambe, il faut bien manger et bien se laisser le temps de récupérer, si on progresse trop vite en performances ça peut ne pas grossir..si on ne progresse pas en performances, il y a des stratégies à appliquer et expliquées sur le blog.

  26. Tey, tu devrais lire cet article avant de vouloir modifier la méthode.

    methode.lafay.free.fr/ind...

    Si tes jambes ne réagissent pas, c'est certainement dû aux modifications que tu as faite en début de séances.
    Tout les exos d'une séances sont liés et leur ordres n'es pas là par hasard.

  27. @ Shiver :
    "Un sacré écart", comme tu dis.

    Perso, je suis aller au niveau VII,après j'ai arrêté, mon max est un mode 14 à la triade, amplitude à son max.

    Pour ce qui est de bien manger....ça, ça va...je suis monté à 23% BF (dixit ma balance, mais je sais que c'est pas forcémebt fiable), par contre, les -petits- poignées d'amours que je n'avais jamais eu depuis ma naissance et qui sont apparu, son une preuve que j'étais en excédent calorique.

    @Miko NC : De la philo et encore de la philo (ou presque)....C'est une des raisons qui m'ont fait arrêter la méthode : Une vision bcp trop philosophie du sport un peu comme les arts martiaux avec leur "chemin de vie", leur "état d'esprit".

    J'ai jamais réussi à me faire à ce type de mentalité au niveau sportif.

    De plus, je pense avoir suffisamment de recul (2ans d'exercices de la méthode), pour pouvoir l'adapter.

    Et de toute manière, je ne venais pas ici pour chercher de l'aide, car je n'aurait pas celle qu'il me faut (plus accés physiologie, et moins accés philosophie).


    Bye

  28. Bonjour Stéphane,

    je n'ai pas compris à la fin. Tu fais 2 séances par semaine et tu utilises le 70%?


Express Yourself!