Le maître de la Zone 51

samedi 22 septembre 2012 à 14:55

"L'affrontement de deux hommes pour le contrôle d'un secteur nommé Zone 51."
J'ai été impressionné par la qualité de ce court-métrage musclé. Félicitations à toute l'équipe !

Les deux principaux acteurs de ce film sont :
Jérôme Pina (qui en est également le réalisateur)


Mickaël Dégremont (pratiquant de la Méthode Lafay, plus connu sous le nom de "Toad Lafayen")


Jérôme et Mickaël






Cliquez ici pour découvrir le site de Jérôme Pina, acteur, réalisateur et athlète complet

Posté dans Ailleurs
Olivier Lafay

Commentaires

  1. pas mal du tout :o

  2. je suis pratiquant de la méthode, j'aime la méthode , mais je trouve ce court métrage cliché , mal réaliser , l'éclairage est digne de plus belle la vie ! et puis je dis pas toad a un beau physique mais faut arrêter , sa fait un peu film érotique gay la genre '' la passion du muscle'' , ce n'est que l'avis d'un lafayen parmi t'en d'autre bien sur

  3. Combien d'années de pratique pour Toad?

  4. Jerome avec son deguisement me fait penser au personnage de bayne dans batman the dark knight rises ( le dernier film), un peu moins massif mais tout de meme ça donne pas mal

  5. C'est simpas, c'est bien fait je trouve, un bon court metrage !
    Tead à un bon niveau mais jerome aussi, disont c'est pas tout à fait la même choses comme c'est représenté =)
    *Bonne continuation !

  6. Le genre typique de mise en scène qui a tendance à me dégoûter de la musculation. Violence, culte de l'apparence, musique non pas épique mais où je ne perçois que destruction.
    Ceci dit bravo à Toad pour ce qu'il a accomplit, très beau physique.

  7. BANE !

  8. [Outré]@Damondex: BANE, pas "Bayne".[/Outré]

  9. anton clarks a écrit:

    Personne n'as le lien du profil de toad sur le forum svp merci

  10. J'ai éclaté de rire lors de l'attaque du du "bobo parisien" (dans la " zone 51 " ) à la 12e minutes ! ^^ Cela dit, on sombre un peu trop dans le fétichisme du corps

  11. Olivier Lafay a écrit:

    Ni plus ni moins que dans les films avec Schwarzenegger, Stallone, Van Damme ou Statham, non?
    Statham, dans le transporteur, lorsqu'il enlève sa chemise devant la rouquine dans la voiture, a-t-il reçu autant de critiques portant sur un côté "gay" ou lié au "fétichisme du corps"?
  12. Je serais vexé, à titre personnel, si j 'étais assimilé à ces acteurs. Le moins qu'on puisse dire c 'est que c'est très masculino centré, on voit ça tous les jours . Il serait intéressant que les acteurs disent ce qu'ils ont voulu exprimer dans ce court métrage.

  13. Une belle mise en scène. Bravo a tous les participants.

  14. Olivier Lafay a écrit:

    Est-ce que se mettre torse nu sur facebook est "masculino centré", Adrien? Doit-on nécessairement réduire à la personne à cette exhibition?
    Et que penser d'une exhibition qui ne s'arrête pas à elle-même, mais qui est encadrée par un projet artistique?
  15. c'est pas tant le fait de se mettre torse nu en soi - ou sur face book - qui est masculino centré , c'est tout ce qu'il y a derrière , muscle, baston, militaire. C'est du vu et revu. mais oui, il y a bien un projet artistique, après est ce que stathan ou van dam c 'est du cinéma ou de l'art, j 'en doute un peu. ^^

  16. Parce que chaque chose qui est faite n'est par forcément réalisée dans une but précis,
    Parce que chaque chose qui est faite est l'expression de soi,
    Parce que la performance ne passe pas que par le mental,
    Parce que la performance peut être aussi visuelle,

    Un grand bravo !!!

    PS: c'est certes masculino centré mais faut pas oublié qu'on a une paire de balloches ! et surtout que ces 2 guerriers se battant pour savoir quel DVD mettre en Oui-Oui et Pocahontas ça l'aurait pas vraiment fait^^

  17. C'est un court métrage ayant pour thème l'action, et comme dit plus haut c'est pas plus ridicule que les autres films du genre...

    Et au niveau mise en scène c'est très bon aussi: le teint grisâtre de l'image, l'absence de paroles, les musiques de fond, les ralentis bien utilisés (contrairement à certaines superproductions récentes qui virent au grand n'importe quoi...), les scènes de combat qui ne tournent pas au grand n'importe quoi tout en gardant un certain style; bref, tout ces éléments bien exploités contribuent à créer une ambiance bien spécifique.

    Les films d'action c'est plus du tout ma tasse de thé, mais il faut aussi accepter les goûts d'autrui. Et dans son genre ce court métrage est tout à fait adapté.

    Quelques années auparavant quand j'étais encore très branché films d'action je suis persuadé que j'aurais adoré!

    Bonne continuation en tout cas!

  18. tu marque un point olivier le cotés ''gay'' on pourrait aussi le dire dans des film de stallone ou schwarzy pour ça je reviens sur mon jugement tu à raison , après moi ce qui me gêne le plus c'est comme je l'ai dit :la réalisation j'ai vue des court métrage amateur beaucoup mieux filmé , après mon frère travaille dans la photo et à déjà réaliser des court métrage c'est peut être pour cela que ça me choque plus que les autres

  19. ha oui, il y a bien un projet artistique. On s'est cru dans une pub de déodorant ou de rasoir même si on s' attend aussi à voir surgir Didier Bourdon ou Bernard Campan pour nous refaire une de leurs parodies.

    www.youtube.com/watch?v=p...

  20. Bin moi je la trouve sympa cette vidéo ! Oui ils sont tous torses nu et tout, mais comme le dit O.L, on a pareil dans les films d'actions actuels...perso ça me choque pas plus que ça

  21. Je suis le seul à être choqué par ce film ???!

    J'ai plusieurs remarques à faire :

    Tout d'abord, l'éclairage les couleurs du film m'ont donné directement une impression malsaine, qui donne un aspect ou qui renforce la violence.

    La façon dont s'est filmé aussi.

    Bref....je trouve ce film malsain...avec le "héros" avec "l'hymne lafay" sur le dos......lol

    Bon, en dehors de ceci, ce que j'en ai vu (car le lien ramait) mais faut pensé au film "Outpost"...Film particulièrement malsain et interdit au moins de 16 ou 18 je sais plus.
    Regardez le synopsis de ce film.


    De plus, mettre un film interdit au moins de 16 sur votre blog en libre ciruclation, est dangereux M. Lafay.

  22. @ M.Lafay :
    "Ni plus ni moins que dans les films avec Schwarzenegger, Stallone, Van Damme ou Statham, non?"

    Les couleurs, la lumière, et la façon de filmer non rien à voir avec leur films.... le film que vous "proposez" est bien plus violent.

    Les acteurs que vous citez, sont plus "hollywoodiens", donc "c'est pour de faux".

    Le film que vous proposez est froid, très violent, et véhiculant une sensation de profond malaise de part les couleurs et la mise en scène.

    Dommage que j'ai pas pu voir le film plus longtemps, car le lien râme, histoire de voir jusqu'ou ça va.

    Ceci plus un autre texte, concernnant le "No Pain No Gain"....décidéméent M.Lafay......

  23. Mouais....bon, j'ai vu la fin du film

    Ok .....inutile de valider mes posts.

  24. Mouais...enfin, mis à part la fin de la vidéo, où on voit le making off (heureusement d'ailleurs).

    Je trouve cette vidéo choquante, très violente, voir malsaine.

    Et j'ai du mal à comprendre comment un film interdit au -18, soit libre service sur ce blog.

    P.S. : Par contre, vous pouvez valider ce post M.Lafay. ^^

  25. Félicitation à ces jeunes gens!
    Aucune critique constructive lorsque l'on s'étale sur des détails concernant l'éclairage, la réalisation en elle même.Nous ignorons tout des moyens à disposition de ces jeunes pour réaliser leur court métrage.
    Pour ma part, ce qui ressort c'est d'abord une belle motivation et un désir de création.
    Il y a de très beau travelling par moments qui me paraissent être réalisés à main levé...chapeau !
    Les acteurs principaux ont des corps sublimes, un joli clin d'œil à cette méthode.

  26. Lol,

    Et là , vous les validez ^^

    C'est gentil.

  27. La critique est facile, l'art beaucoup moins...
    Franchement quand je vois certains commentaires j'ai l'impression que certains jugent juste en fonction de leur gout sans même chercher a comprendre le travail artistique.
    Ce court métrage je le trouve plutot bien réussi, il a un rythme bien défini, un uunivers marqué, on retrouve même une intrigue confirmée a la fin sur la dernière scène. Il y a un travail photographique appuyé par les couleurs. Les effets spéciaux sont mieux réussi que certaines grosses productions américaines.

    Certains parlent ici de clichés, je trouve qu'une scene de combat avec des physiques naturels fait beaucoup moins cliché que ce qu on nous sert au cinéma.
    Il y a quelques erreurs scénaristiques (comme par exemple pendant la scene du militaire), et quelques erreurs de réalisation (comme quand toad arrive a la fin du combat et n'a pas l'air trop fatigué, il n'a pas la respiration accélérée...etc).
    On se retrouve dans un scenario urbain, agressif, militaire, clein d'oeil madmax. Je trouve l'exercice de style bien réussi.
    Bravo les gars !

  28. rappelons l'essentiel dans tout ça: " qui que vous soyez, quoi que vous fassiez, s'il vous plait, ne faites pas ça chez vous " - c 'est vrai, ils auraient pu se blesser.

    www.dailymotion.com/video...

  29. Mouais... J'ai pas trop aimé la vidéo, même si il y a de bons trucs, ça traine beaucoup en longueur ce qui fait perdre l'énergie et le rythme du film.
    A mon sens, l'histoire aurait du être plus développée, ce qui aurait permit d'être plus dedans et de moins mettre de flash-back qui cassent tout (pas tous mais surtout ceux sans training).
    Les variations de teintes nuisent aussi à l'homogénéité de la progression, dommage, perso ça m'a "coupé" dans l'ambiance.

    Après ya des scènes classes, des muscles (en lien avec la méthode et la fonte donc bien), du boulot donc cool.
    Mais peut paraître abusé et peu approprié au blog au départ...

  30. L'interdiction au moins de 18 ans je pense que c'est pour bien se couvrir. L'éternel débat sur la représentation de la violence me sur-gonfle. Cela peut paraître excessif mais je trouve moins violent un film de Takashi Miike que la télé-réalité. Il y a une tendance à vite catégoriser toutes choses à part comme "malsaine" ou "bizarre" (alors que la télé-réalité est totalement intégrée, ingérée). Pourquoi vouloir brider des visions du monde aussi puissante qu'un Joel-Peter Witkin par exemple ? Pour ne pas faire de vague ?

    Après concernant ce court métrage, personnellement je trouve que c'est un bel effort mais j'ai un gros problème avec les ralentis (le cinéma de John Woo m'ennuie profondément). Et à mes yeux ça tue la crédibilité de la mise en scène. L'usage du ralenti me semble pertinent si utilisé de façon sporadique, voire paradoxalement quand on ne sent pas justement que c'est un ralenti, sinon je décroche.

  31. Oui, c'est sur que y'a un joli travail de mise en scène, et de lumière globale (ce qu'on appelle "la photo" je crois dans le jargon).

    Mais le truc, c'est que -pour moi - ça n'a rien à faire, ou si peu, sur le blog de la méthode.
    Sur un site/blog de ciné dans le genre de MadMax, aucun problème, mais si ici c'est inapproprié.



  32. J'ai trouvé ça bien fait pour un truc amateur. Très bien fait même. Quelques petites longueurs mais j'attends la suite pour me faire vraiment une idée du truc.

    Les premiers épisodes ne sont pas les plus faciles à faire, mais une fois l'histoire mise en place, ça devrait aller mieux.

  33. Mure ...

    Mettre un film interdit aux moins de 18 ans sur le blog alors que le logo interdit aux moins de 18 ans est affiché n'est ni illégal, ni irresponsable, ni dangereux.

    Tu critiques pour critiquer sur un ton moraliste. Mon passage préféré : lorsque tu parles de l'endroit où ça aurait dû être posté.

    C'est fabuleux. Ta conception du blog est étriquée. Olivier Lafay n'arrête pas de dire que l'univers de la méthode dépasse largement le cadre strict de la musculation et tu voudrais l'y enfermé. Mais quelle légitimité as-tu ?

  34. Olivier Lafay a écrit:

    Mure fait partie de ces rares personnes persuadées de pouvoir me dicter ma conduite (ce que je dois dire, penser et faire).
    Selon eux, j'ai le droit de traiter certains sujets et pas d'autres, et je je dois suivre leurs consignes quant à la manière de traiter les sujets qu'ils autorisent.

  35. Il faut se placer dans le contexte, cette realisation a ete faite par des amateurs, passiones, des gens avec plus ou moins d'experience dans ces exercices de realisation, d'acting... Donc il faut prendre ce court metrage comme il est, pointe les elements positifs, et peut etre propose des axes d'amelioration.

    Personellement, je trouve qu'il y a eu beaucoup d'efforts, le combat n'est pas trop mal sachant que les acteurs ne l'on pas reoete a l'anvance. La violence, je n'en suis pas adepte, mais sincerement ce court metrage n'est pas plus violent que bon nombre de series ou de film tout public.

    Enfin, d'un point de vue plus ''muscle'' les deux athletes ont de superbes physiques! On retrouve un entrainement fonte et lafay. D'ailleurs je trouve que ca fait beaucoup plus guerrier de faire des tractions avec des chaines que du DC sur un pont (rires!), passons. Et comme le citais Chris, il y a un tres beau travail photographique, notamment quand Toad s'entraine dans l'immeuble tage, c'est tres adapte et artistique!

  36. mure qui fait son choquer, mdrrr, il sera toujour la a sauter sur le moindre bifeteque en carton

    moi j'aime bien les scenes d actions, la prise au tout debut est bien reussi je trouve, le personnage qui jette la barre avec son masque ça le fait,ça donne de la personnalité au perso, sinon quelque longeur, surment que sa render mieux sur le papier et filmer q'une fois monter.

    pour les autres idolatre, oublier shwarzi, stalonne et compagnie, c est des dopés, des vendu a la propagande hollywoodienne qui formate votre façon de voir les choses

  37. Quand on écoute un film de série B on ne s'attend pas à avoir le scénario de Inception et le budget du Seigneur des Anneaux!

    Je crois que c'est un super court métrage pour en avoir déjà tourner un je sais que c'est très dur selon l'équipement, le budget, le temps limité, les acteurs ect... de faire un bon petit film.

    Ensuite, c'est sûr qu'on peut trouver des critiques partout mais je trouve ça très bon dans l,ensemble. Et c'est vrai que les training avec pompes et tractions semblent plus viril que faire du DC sur un pont!

    Good job les gars!

  38. @ snake :

    "pour les autres idolatre, oublier shwarzi, stalonne et compagnie, c est des dopés, des vendu a la propagande hollywoodienne qui formate votre façon de voir les choses"

    On peut dire exactement la même chose de la "propagande" lafayenne via ce blog - en dehors du dopage évidemment - , pour la simple et bonne raison que toute personne qui n'est pas d'accord avec les idées/concept présent sur ce blog, n'a pas droit au chapitre.

    En d'autre terme, soit t'acceptes/t'es d'accord avec les idée de M.Lafay, soit tu dégages, or, vu l"éloquence et le charisme de M.Lafay, ça peut parfaitement s'apparenté à du formatage
    "lafayen".

    Sur ce bonne nuit.

  39. Olivier Lafay a écrit:

    1 - vu que c'est sur le blog (sur mon espace), et que tu n'es pas obligé d'y venir, tu peux échapper à la "propagande".
    2 - Connais-tu vraiment la définition de propagande"? Peux-tu nous expliquer en quoi le développement d'idées en les sourçant et les argumentant, en les liant entre elles pour former une oeuvre cohérente est de la "propagande"?
    3 - Ne pas avoir droit au chapitre signifie très exactement : "ne pas avoir le droit d'exprimer une opinion". Puisque tu peux exprimer tes opinions sur ce blog, c'est que tu as droit au chapitre... Donc, tu es d'accord avec les idées présentées sur ce blog (puisque tu écris que ceux qui ne sont pas d'accord n'ont pas droit au chapitre ;-)...
    4 - la dernière phrase n'a aucun sens. Non seulement, ta présence et celle de tant d'autres prouvent que tu dis n'importe quoi mais, de plus, que vient faire le mot "or" qui lie ces deux propositions?
  40. Mure>C'est chiant quand tu fais ça. Tu répètes tout le temps que tu n'es pas d'accord, que ceci et que cela...

    Là tu as exprimé ton opinion. C'est une vidéo malsaine et choquante pour toi, tu as même pu affirmer que c'était inapproprié de la mettre ici.

    Alors de quoi te plains-tu? O_O

  41. @Olivier Lafay : ce que Mure veut dire, c'est que vous avez trop d'éloquence et de charisme.

    Comme il ne peut envisager d'essayer d'acquérir charisme et éloquence, il préfèrerait que vous vous exprimiez comme lui, avec des fautes de syntaxes.

  42. Olivier Lafay a écrit:

    Il faudrait que je ne tienne compte ni de la syntaxe, ni de la sémantique et que je manifeste un total irrespect pour les règles de base du dialogue?

    Ils sont marrants ces gens sur le net, ils se désignent un adversaire, l'accusent de tous les maux, puis le supplient ensuite de se laisser vaincre un peu plus facilement, et ce même sur son terrain :-)
  43. Vous m'amusez ^^

    La seule personne qui à a peu prés raison est Shiver.

    Effectivement, j'ai pour ainsi dire rien à voir avec ce blog, mais je sais pas pourquoi, dés fois j'y reviens quand même (mais de moins en moins souvent), faut croire que j'ai un coté maso ^^ .
    Mais de moins en moins marqué tout de même, étant donné que j'ai arrêté les séances, et que j'ai trouvé une salle avec en plus, le "no pain no gain" critiqué explicitement.

    Bonne journée.

  44. pitié Olivier débarassez nous de mure et rendez nous ori !

  45. j'ai l'habitude de dire ce que je pense de temps en temps ici, et je trouve que pour une fois que quelque chose mérite d'être "admiré" , je parle de la vidéo...
    Vous avez tous ( vous qui critiquez si durement) un total irrespect pour le travail ...
    je ne suis pas connaisseur en montage vidéo, mais il faut bien avouer qu'en la regardant, on s'imagine aisément le travail énorme que cela à du demander .
    alors vraiment, bravo pour ca, car moi personnellement, je serais bien incapable de faire le dixième...

  46. Olivier Lafay a écrit:

    Mure, entre deux séances chez le psy, pourrais-tu répondre aux questions qu'on te pose?
  47. mure tu fait partie du top 10 des trolls rencontrer sur ce blog, bravo pour ta promotions

  48. Olivier Lafay a écrit:

    Mure, banni à jamais de ce blog.
  49. Toad Lafayen a écrit:

    Bonjours tout le monde,

    Alors voilà j'ai vue les commentaires et je vais vous dire comment ça c'est passer pour vous
    mettre un peu à nôtre place :)

    1 : On a prévenu les gens au dernier moment
    2 : On avais environ 20 personnes à gérés, certaines personnes ne pouvais pas rester longtemps ...
    3 : Personne ne savais le scènario, même moi je ne savais rien du tout
    J'ai tout su à chaque scène.
    4 : On avais que une après-midi pour faire ça don 1h de battri pour la caméra seulement ...
    5 : Les gens était timide le faite de crier et de bouger pour faire vivre le combat ...
    Et on les comprends, c'est juste des gens qui on voulu nous aider et on les remercies pour ça.
    6 : C'est nôtre première vidéo et qui à était tournée à l'arrache ... et que malgrer tout ça
    on a quand même réussi à en faire une très bonne vidéo. Jérôme Pina qui à tout fais tout seul
    pendant plusieurs jours à faire les bruitages ect ...
    7 : Tout ça avec une simple caméra, rien de proffessionnelle du tout dans le matos et non il est
    Complétement amateur et n'a fait aucune étude pour ça.

    Donc voilà, déjà je remercie tout les gens qui nous encourage et qui comprennent le boulot
    qu'il faut pour faire une vidéo comme ça.

    Jérôme Pina a passer des journées entière devant son pc pour faire les bruitages à mettre
    les flashs des deux combattants le style de vidéo ect ...

    On dirai pas comme ça mais ça demande beaucoup de travaille.

    Les gens qui critique exemple : Scène trop long un moment dans la serre ou encore les gens
    derrière on vois qui ne sont pas trop motiver et aussi les habits des gens.
    je prend ça comme de bonne critique :) c'est des critiques comme ça qui nous fera avancer
    des les prochaines vidéos et je vous remercies.

    Par contre les critiques du genre : Trop violent
    Désoler mais pour moi ce n'est pas une critique c'est une question de gout.
    Y en a qui préfère les films marrant d'autres les films d'actions et les films violant gore ect ...
    Si à chaque fois qu'on fait un truc c'est pas son genre de films on ne pourrai jamais rien faire
    c'est n'importe quoi.

    Nous ont aiment ce genre de films et on travaille sur ce qu'on aime avant tout,
    car si on aime pas ce qu'on fait et que c'est pour les autres le travaille sera mal fait
    et il n'y aura aucun plaisir à faire des courts métrage. Donc ce genre de comentaire on s'en fou
    complétement.

    Encore une fois on remercie tout les gens qui nous encourages qui nous comprennent sur la difficulté
    de mettre tout en place et sur les "bonne critique" pour nous faire évoluer :)

  50. a oai quand meme oO, 1H de batterie pour reussir ça faut pas se louper

  51. Toad Lafayen a écrit:

    Bas oui justement ! On a quasiment tout fait d'une seule prise, et moi même étant un des deux acteurs principaux je connais rien et je ne pouvais rien répété ...

    Maintenant on va prendre notre temps et d'essayer de faire un maximum de détails et de faire ça en plusieurs jours :)

  52. Mure, si tu repasses par la, j'espère que ceci t'aidera. Toi qui a lu l'article sur Cedric Villani, tu peux alors comprendre que par essence même du Constructivisme Olivier sait qu'il ne détient pas LA vérité, et que ses conceptions peuvent être relativisées à tout moment.
    Seulement pour qu'elles le soient, il faut un discours basé sur une argumentation mâture et cohérente, à la hauteur de sa culture et de son expérience. Pas une argumentation basée sur des jugements personnels.
    Il n'a jamais été là pour te formater ou te descendre, mais pour au moins t'aider à comprendre ce qu'il veut faire passer. Il s'agit d'une aide.

  53. Insane In The Brain a écrit:

    Quand on lit certaines critiques, on se dit que ceux dont elles émanent, ne doivent pas avoir souvent eu une idée artistique qu'ils ont essayé de mener de leur esprit jusqu'au monde réel....c'est souvent un chemin long et périlleux et qu'il est facile d'abandonner avant d'atteindre le but.
    Tout le monde a des idées, c'est facile, les matérialsier c'est plus dur.

    Alors de la part d'un gars qui a selon lui, 5 best-sellers dans la tête, des classiques du rap dans ses tiroirs, des ébauches de beats tueurs dans son PC....BRAVO à vous qui avez porté ce projet jusqu'à nous. Je respecte toujours les gens qui finissent un travail pour lequel......ils ne sont pas payés :-)
    Bon boulot! Vous me motivez : je vais essayer de finir le prochain truc que j'entreprends ;-)

    Et pour ceux qui trouvent ça trop violent, regarder les SDF en bas de chez vous, les enfants malades, les maison de retraite longs séjours, les entreprises qui font du bénéf et licencient.....ça c'est violent (avec le même air que Crocodile Dundee avec son couteau) Bou!

  54. Toad réclame des critiques constructives, donc j’ai re-regardé la vidéo, j’ai pris un papier et un crayon et j’ai essayé d’être objectif :

    Chronologiquement :
    - Le début est bien, on cerne vite le personnage de Jérôme, le DC effectué de cette manière donne vraiment une impression de puissance
    > Peut être mettre plus lourd sur la barre (avec des poids en polystyrène) ou des chaînes pour que l’exercice soit encore plus visuel et impressionnant !
    - Les figurant : on a bien compris qu’ils n’étaient pas tout à fais à l’aise, ça ce n’est pas grave. Néanmoins, leur costume dénote. Je me questionne sur l’utilité des masques, c’est peut être aussi bien sans, a voir.
    > Je sais que ça ne doit pas être facile, mais quelques vêtements militaires, des personnages avec plus de personnalité (« un look »), un comportement plus agressif ; les filles un peu moins sages et un peu plus « punk »…
    - Le masque à gaz : il manque d’originalité à mon gout. C’est l’élément clé du personnage, comme Jérôme semble être très bricoleur, je suis sur qu’il peut réaliser un masque avec plus de cachet (sans copier Bane !)
    - L’arrivée de Toad, de dos, est très bien réalisée, on cerne vite le personnage.
    - Le combat : est bien compte tenu qu’il n’y a pas eu de répétitions. La flamme dans le plan de la caméra ne rend pas bien, pour moi elle est inutile. Le pied/poing ainsi que les prises et projections (de la deuxième partie du combat) sont beaucoup plus visuelles que les mêlées (de la première partie du combat), toutes les accélérations donnent un très très bon rendu.
    > L’expression du visage est des fois inappropriée à la scène de combat, mais franchement c’est pas mal du tout.
    - L’entrainement : celui de Toad est… splendide, le lieu, les couleurs, le choix des exercices, c’est très réussi. L’entrainement de Jérôme est moins adapté à son personnage je trouve. En effet, il semble très agressif, un peu psychopathe, je le verrai bien s’entrainer dans une cave avec écrit « no pain no gain » avec du sang sur un mur^^
    - Des scènes trop longues : la serre (de 5’40 à 8’00) la guerre (de 10’40 à 11’50) en plus elles n’apportent pas beaucoup d’informations. On voit bien que vous voulez donner une histoire au personnage de Jérôme, on se fait une idée, mais ce n’est pas super clair.
    - L’opposition entre Toad et Jérôme est intéressante : l’un qui fait des pompes, qui s’étire, qui fait des mouvements de gym ; l’autre qui est beaucoup plus agressif.
    > quand Toad court, ça fait un peu petit footing dominical ; comme c’est quand même un super guerrier, il pourrait sprinter dans la forêt, par exemple…
    - La douche: je suppose qu'on comprendra mieux au prochain épisode?^^

    Pour finir, comme le dit Insane In The Brain, c’est super de mener un projet à bout. Si on veux avoir une communauté dynamique il faut encourager ce genre d'initiative. Donc perso j’ai aimé l’idée, la réalisation, après les critiques ce n’est que du détail ;)

  55. Chouette commentaire !
  56. "- L’entrainement : celui de Toad est… splendide, le lieu, les couleurs"
    Juste un détail: l'exercice avec en fond un tag "Nike les putes" est à mon sens déplacé. Pour le reste, allez, retenons que ce sont des jeunes qui ont mené à bien un projet personnel, et en ce sens, cette vidéo est positive.
    Je ne m'attarderai pas sur le contenu.

  57. Tu ne pourrais pas choisir un pseudo et le garder?
    ;-)
  58. Bonjour, Olivier j'écris ce commentaire car j'ai une grosse question qui me tracasse et je ne sais pas si j'arrive à y répondre correctement : Je suis en formation pour devenir professeur de mathématiques au collège. Je suis en contact régulier avec des gens de l'IREM ( institut de recherche en mathématiques). Le thème du Constructivisme est abordé la bas, et repose principalement sur les travaux de Piaget et Vigotsky que je n'ai pas lu ( Je connais les grandes lignes). J'ai notamment eu vent des travaux de Guy Brousseau et ses travaux constructivistes sur " la théorie de la situation" en didactique.
    J'ai en plus de ca jeté un coup d'oeil aux travaux constructivistes réalisés à l'IREM. Relativement à ce que j'ai vu, voila ce qui me questionne :

    Dans tous les travaux que j'ai regardé, l'action au service de la construction est toujous de la même nature: une action " ludique " qui doit permettre de construire une connaissance en permettant d'étudier son développement.
    Un exemple : pour résoudre un problème , on va creer un jeu auquel les élèves vont jouer. En jouant a ce jeu ( qui est à la source de la connaissance visée), les élèves vont formuler des réfléxions qui vont aboutir à une prise de conscience de la connaissance visée et donc la résolution du problème.

    Ce que je ne comprends pas , c'est qu'il me semblait que l'action n'était pas obligatoirement de cette nature. Par exemple une action pourrait être simplement :" faites tels ou tels exercice dans tel ordre", si la finalité est d'apprendre la connaissance. Ce n'est peut être pas l'action la plus efficace, mais il me semblait que ca en était une.
    Guy Brousseau dans son ouvrage et relativement au parti prit sur la nature de l'action, pense que toute pédagogie constructiviste est vouée a l'échec, car il y'aura des situations qualifiée de a-didactique ou l'élève ne pourra pas naturellement ( comme dans le jeu) retrouver la source de la connaissance et donc la construire. Et je pense le comprendre. Si on devait appliquer le meme principe ( le même type d'action) pour enseigner des théorèmes très complexes de l'enseigement supérieur, je ne pense pas que cela serait possible.

    Relativement à tous vos articles, il me semblait que pour construire une connaissance il ne fallait pas obligatoirement revenir a la source qui permet de la comprendre, lui donner son sens profond. ( c'est d'ailleurs le cas en faculté ou on utilise beaucoup de théorèmes sans en connaitre l'origine).


    Ma question est donc la suivante : mon problème de compréhension provient il du fait que ces gens s'appuie sur la conception piagétienne du constructivisme ( qui postule que pour construire une connaissance il faut alors étudier sa genèse), et que depuis Piaget le Constructivisme s'est beaucoup développé, modernisé? Et que donc mes connaissances sur le sujet qui proviennent de votre travail sont relatives à cette modernisation?
    Ou alors ai je loupé quelque chose?

    En vous remerciant.



  59. Après réfléxion il faut que je modifie des choses dans mon commentaire. Je pense avoir mal compris Piaget lorsqu'il dit que l'on ne peut comprendre une connaissance sans en étudier la genèse.
    Après ma réfléxion je dirais que cela rejoint l'idée constructiviste générale. Puisque une connaissance peut naitre de différentes manière, alors la genèse n'est pas unique et peut être produite par différents types d'actions.

    Concernant le travail sur l'IREM et le type d'action préconisée ma question après réfléxion est celle là :
    Avec le type d'action que je vous ai fourni, peut on dire que ce parti prit oblige l'enseignant à ne se considérer que comme déclencheur de l'apprentissage chez l'élève, et que l'élève doit devenir son propre moteur pour construire la connaissance? D'ou la difficulté rencontrée par Brousseau, car parfois l'élève ne parviendrait pas à devenir/continuer à être son propre moteur?

    Je suis conscient que cela fait beaucoup de questions , et que dans le cas ou je me plante totalement il y'aura beaucoup à deconstruire . Je vous remercie quand meme pour votre lecture.

  60. En fait je vais encore prendre le temps de réfléchir pendant quelques jours. J'ai écrit trop à chaud et j'ai fait beaucoup d'erreurs. Puis je vous envoyer un message privé sur facebook lorsque mes questions seront plus claires? En vous remerciant.

  61. D'ailleurs, grosse étourderie : IREM = Institut de recherche de l'enseignement des mathématiques, et non institut de recherche en mathématiques..

  62. Olivier Lafay a écrit:

    J'ai un projet d'article où je distinguerai le constructivisme pédagogique du constructivisme thérapeutique et du constructivisme épistémologique. C'est Piaget qui a démontré (1937) que l'enfant "construisait" son rapport au monde. Ce qui est un pas considérable, car l'enfant n'est pas une tête vide, que l'on peut remplir de connaissances et dont le remplissage convenable est conditionné par sa "nature" (ses "dons", son inné). L'enseignant devient alors nettement plus responsable, ainsi que l'entourage de l'enfant. L'environnement doit permettre la construction de l'enfant (ce qui inspire tout les constructivistes, dont ma réflexion sur 'l'environnement à produire pour permettre une bonne "construction" à chacun de mes lecteurs).
    Le constructivisme s'appuie donc sur Piaget pour se développer, mais il prend ensuite des voies différentes (les 3 que je cite au-dessus, avec leurs différents courants).
    Je suis très peu inspiré par le constructivisme pédagogique (paradoxe? surprise?)...
    Il a pris chez nous, en France, des tonalités particulières que je ne vais pas analyser et critiquer ici.
    Je suis nourri avant tout par le constructivisme épistémologique et le constructivisme thérapeutique (Watzlawick). Ces deux visages du constructivisme ont beaucoup réfléchi à la communication, aux systèmes. Et le constructivisme thérapeutique est orienté "stratégie" (on parle de thérapie stratégique).
    C'est à partir de réflexions sur la systémique sociale (buts et mouvements dans la société et donc attentes de l'individu), de l'étude de la communication (entre soi et soi, entre soi et les autres, entre soi et le monde) et des orientations stratégiques possible pour maîtriser cette communication (obtenir certains résultats par la communication - entre humains, entre éléments d'un système), que j'ai élaboré la Méthode.
    D'où ma proximité avec François Jullien (stratégie chinoise), Hannah Arendt (réflexion sur le dialogue intérieur - entre autres), Ehrenberg (construction sociale de l'identité, validation par le système), White (constructionnisme, validation de l'identité, recherche des valeurs de l'individu). Avec un point de départ qui est le constructivisme radical, Paul Watzlawick (pour ne citer que la figure de proue qui m'a ouvert à ses références).
  63. Merci pour votre réponse, je vais prendre le temps de réfléchir dessus :).

  64. "Je suis très peu inspiré par le constructivisme pédagogique (paradoxe? surprise?)...
    Il a pris chez nous, en France, des tonalités particulières que je ne vais pas analyser et critiquer ici."
    Alors pourquoi ne pas avoir publié mes posts qui démontraient que ce type de constructivisme avait échoué dans le système éducatif? Ce que vous dites est totalement vérifié. Ces "tonalités particulières" ont déstabilisé totalement les méthodes d'enseignement dans les années 90. Je n'ose pas imaginer que mes interventions censurées (qualifiées de "copiés-collés"...) aient pu à un moment donné vous orienter vers une quelconque remise en question du constructivisme dans le milieu scolaire...
    En tout cas, j'attends avec impatience l'article en projet.

  65. Tibo, je ne suis pas prof de maths, mais le sujet m'intéressant, je m'étais procuré les ouvrages de Stella Baruk.

    Je pense qu'ils pourront t'apporter un éclairage intéressant : elle y critique le constructivisme pédagogique français ; et s'interroge sur la problématique du sens en mathématiques, en proposant d'utiliser les mots de la langue maternelle comme des briques de construction pour fabriquer le langage mathématique.

  66. Olivier Lafay a écrit:

    Pilou-Pilou, je n'ai pas validé. Ne confondez pas avec "censure", ici c'est un espace privé où je modère a priori. Je supprime les trolls et les insultes, sauf quand je pense pouvoir les intégrer à la conversation en cours (pour l'enrichir). Censure est un mot qui suppose de nos jours, implicitement, une valeur (subversive) à ce qui n'est pas validé. Dans votre cas, l'aspect subversif est inexistant, de même que la pertinence...

    Si je n'ai pas validé, c'est que vous faisiez des copiés-collés, sans maîtriser un minimum les "savoirs" utilisés, pensant écorner ainsi sévèrement le constructivisme à l'oeuvre dans la Méthode Lafay (fondant la Méthode Lafay). Avec une réflexion préalable basique : "si je tue le constructivisme, je tue la Méthode Lafay. Ouf ! mission accomplie."
    Cela s'assimilait à un trollage de plus de votre part dans la discussion en cours, et un bien piètre trollage (vous auriez pu réfléchir plus longuement et composer une réflexion d'apparence personnelle, intégrant vos éléments "subversifs").
    J'ai trouvé ce "fantasme de nuisance absolue", qui guidait votre démarche à ce moment précis des échanges, à la fois drôle et stupide (présomptueux et peu réfléchi, si vous voulez).

    Ce serait très présomptueux, en effet, d'imaginer que, travaillant sur le Constructivisme depuis près de 25 ans, je n'en connais pas le fond et la dynamique.
    Le ton péremptoire, ferme et assuré, que vous utilisiez pour parler de constructivisme pédagogique voulait nous laisser accroire une connaissance de ce dernier.
    Si cela avait été le cas, si vos connaissances réelles avaient été à la hauteur du ton, vous auriez été en mesure de distinguer aisément dans mes écrits ce qui contredit amplement ces thèses sur ce que sont les aspects négatifs du constructivisme pédagogique français. Vos interventions auraient alors porté sur l'écart entre le constructivisme pédagogique et mon travail, me demandant davantage de développements en citant parallèlement mes écrits et ceux du constructivisme pédagogique. On en était très très loin... Puisqu'il s'agissait de copié-collés amenés brutalement, façon coups de bélier, sans même une tentative d'agencement, de mise en scène crédible.

    Vous n'avez pas répondu sur votre manie de changer de pseudo depuis que vous avez débuté vos interventions sur ce blog (cela ne date pas d'hier)... Est-ce pour donner l'impression que vous êtes de nombreux détracteurs éclairés? Est-ce pour donner de l'épaisseur à vos trollages en pensant briser ainsi la dynamique des échanges sur le blog?
    En tout cas c'est amusant. Je vois que vous vous prenez au jeu, passant de jugements hâtifs et de peu d'envergure sur la philosophie en général à des jugements hâtifs et de peu d'envergure sur le constructivisme. Ce qui vous oblige (dans une recherche de pertinence) à faire des recherches pour démolir le constructivisme, ce qui vous instruit donc. Votre niveau va, au final, être extrêmement augmenté avec le blog. Or, c'est cela la mission du blog...
    Ne serait-ce pas la version positive de l'arroseur arrosé?
  67. Merci Carlo pour la référence , je regarderai ca quand j'aurais du temps libre :).
    Olivier, j'aurais besoin si possible d'un tout petit éclaircissement sur un point. Dans votre réponse à mes messages j'ai l'impression que vous n'êtes pas favorable au constructivisme pédagogique français.
    Dans votre réponse a Pilou-Pilou, vous dites que vos écrits contredisent les thèses sur les aspects négatifs de ce dernier. Votre critique par rapport au constructivisme pédagogique français est elle alors en fait positive? Ou cela veut juste il dire que les aspects négatifs mis en reliefs dans ces thèses ne représentent pas avec pertinence les vraies aspects négatifs?

    D'ailleurs je suis tombé sur un lien de critique du Constructivisme pédagogique français et j'ai le sentiment de retrouver ce qui me dérangeait et que j'avais du mal à exprimer .

    www.formapex.com/lenseign...

    Est ce une bonne lecture? Merci pour toutes vos réponses.

  68. Olivier Lafay a écrit:

    D'après toi, en quoi la Méthode Lafay est différente de ce qui est critiqué dans le constructivisme pédagogique dans cet article?

    Il y a des points qui sont évidents. L'autonomie se construit aussi progressivement, avec un cadre.
    Je disais cela en 2011 (ici : http://methode.lafay.free.fr/index.php?2011/04/11/492-opposition-construction-legitimation-enseignant-declencheur-enseignant-moteur) :
    "Je ne partage pas cette conception de l'enseignement où le déclencheur s'oppose au moteur. Je pense au contraire qu'il doit y avoir, nécessairement, une dialectique spiralée entre le déclencheur et le moteur. C'est-à-dire un mouvement , une circulation susceptible d'amplifier l'un et l'autre en les reliant. Exclure le rôle moteur que devrait selon moi assurer l'enseignant, se tenir en arrière, sur ses gardes, c'est également exclure le couple implication/identification. Implication (de l'enseignant)/ identification (de l'élève). Si l'implication doit être modérée (pour être éventuellement déclencheur, mais pas trop, pas à tout prix) et l'identification exclue, on s'écarte de la possibilité, pour tous, de réussir.
    Socrate, lorqu'il enseignait publiquement n'était-il pas à la fois moteur (accompagner le mouvement de l'élève, le soulager en partie pour le faire avancer) et déclencheur (produire l'impulsion nécessaire à l'action) de l'apprentissage? C'est très aisément vérifiable dans les disciplines enseignables ayant pour but la réalisation d'une action concrète visible (le yoga, par exemple). L'enseignant doit être pédagogue. Et s'il l'est, il sera parfois le déclencheur, parfois le moteur, pour une même personne. Déclencheur quand son seul discours impulsera l'action efficace de l'élève (en direction donc de l'apprentissage), moteur lorsque l'élève aura besoin d'être porté, supporté comme avec une paire de béquilles, le temps d'accéder à l'autonomie."

    Néanmoins, toutes ces théories et analyses critiques sur l'éducation restent très confuses et la mode, après chaque échec social, est de critiquer l'école, pas l'environnement idéologique de la société, celui qui encadre les choix et la qualité de la mise en place de ces choix en matière d'enseignement (paradoxe de cet article).
    Bref, on ne remet pas en question l'ordre social, ses finalités, les conditions d'application de cet ordre, qui fabriquent nécessairement des interprétations de tout savoir afin de le conformer aux besoins de l'idéologie dominante .

    Les valeurs et outils critiqués dans cet article, on les retrouve (encore un paradoxe) en musculation traditionnelle, où le pratiquant dispose d'une masse énorme d'informations et doit... construire son training, en fonction de sa "spontanéité". Combien de fois on a critiqué la Méthode Lafay en hurlant que c'est tellement mieux de construire son entraînement... tout seul. Comme si l'autonomie (la capacité à créer un ordre qui nous serve) n'était pas le fruit d'un apprentissage mais un savoir inné...
    La Méthode (Lafay) propose exactement le chemin inverse : un chemin pour tous, d'accès simple, balisé, et qui se personnalise peu à peu en construisant l'autonomie du pratiquant. Il s'agit de construction d'ordre, sur la base d'un ordre modulable, (mais bien réel).
    L'objectif (la réussite de chacun) est ainsi atteint plus facilement (démocratisation/réussite de tous).
    Ne pas oublier l'objectif de la Méthode.
  69. Je pense que ce que j'avais saisi rejoint votre article de 2011. Corrigez moi si je me trompe : Dans l'article que j'ai fourni le Constructivisme pédagogique français est critiqué car il oblige l'enseignant à ne se donner que le rôle du déclencheur de l'apprentissage. L'élève devrait ensuite ensuite seul, devenir son propre moteur, ce qui peut poser problème.
    On ne leur fournit pas d'outil qui permettent de construire leur connaissance et tout repose sur ce qu'ils appellent le principe de " spontanéité".
    Pour aller plus loin, je pense que la logique de système est partiellement absente. J'ai l'impression que si le maitre n'est pas moteur, il n'y pas ( ou pas beaucoup) de réfléxions sur le cadre de travail, le contexte, et sur les " modalités d'intervention dans le discours pour produire la bonne action". Et cette absence la impliquerait une absence de Stratégie de la motivation, qui devrait conditionner l'efficacité de l'action?
    Je pense que ce n'est pas ce qui est mis en pratique avec la Méthode Lafay, ou nous avons à notre disposition de nombreux outils pour nous " construire", vous jouez, à travers la méthode, aussi le rôle du moteur. La Méthode, de par sa structuration, permet l'autorégulation de l'individu, accroit son sentiment de controle et donc sa motivation , ce qui permet ensuite de travailler dans un cadre propice à la bonne action.

    C'est peut etre un peu en désordre, mais globalement j'ai bon ou pas?

  70. Je n'avais pas vu la fin de votre message ,excusez moi. Globalement j'ai l'impression que mon analyse n'est pas trop mauvaise, non?Cela me rassure un peu.
    En tout cas je vous remercie pour avoir pris le temps me répondre avec autant de soin.

  71. Je constate que mes deux derniers commentaires n'ont pas été validés.
    Serait-ce une mauvaise manip de ma part?
    Sinon, pourrais-je connaître les raisons?

  72. Un seul commentaire n'a pas été validé. Et ce sera ainsi tant que vous ne vous soumettrez pas aux règles du blog.
    Je n'ai aucune raison à donner lorsque je ne valide pas. Mais je suis curieux d'avoir votre réponse à ce que j'ai écrit précédemment.
  73. Bonjour Olivier, je voulais juste savoir si ce que j'ai dit plus haut vous semblez " bon"? Un oui ou un non me suffirait , je suis conscient que de vous avoir demandé beaucoup de temps pour vos réponses.

  74. Olivier Lafay a écrit:

    Oui :-)
  75. Merci beaucoup :).

  76. a Pifou-Pifou : ça doit être terriblement frustrant pour toi de ne pas arriver à attiser le courroux du gourou !

  77. Ah oui, je comprends mieux.Le commentaire de JuJu machin introduit des éléments subversifs et pertinents. Il est le fruit d'une longue réflexion personnelle qui fait avancer la discussion. Il ne contient aucun aspect provoquant ni agressif. En ce sens, il est immédiatement publié.
    Maintenant j'ai saisi votre modération "a priori". Très "constructif" tout cela.

  78. Olivier Lafay a écrit:

    Son commentaire est on ne peut plus pertinent.
  79. C'est nul. ça part dans tout les sens, le "méchant" est plus que pompé sur le personnage Bane du dernier batman, sans aucune innovation, c'est juste copié. et puis le mythe du gentil lafayen tenebreux contre le mechant fonteux qui parle pas notre langue....

  80. Tout d'abord c'est une belle réalisation chapeau on voit vraiment que y'a du boulot derrière. Je ne peux pas me permettre de critiquer les prises de scènes puisque je n'y connais rien et je n'aurai pas fait mieux.
    je trouve que cette vidéos a tout à fait sa place dans le blog, en effet si on regarde le blog depuis ses débuts on voit qu'il a été complété par pleins d'athlètes différents et par pleins d'articles et je trouve que le faite de mettre des courts métrage rend le blog plus vivant et plus varié. Concernant l'aspect de la violence je trouve que c'est pas si dérangeant que ça, d'après ce que j'ai compris les gas ont eu que 1h pour faire toutes les scènes donc franchement ça déchire c'est pas comme si ils avaient passés 4 mois à la faire.
    Par contre le tatouage dans le dos c'est bof bof après c'est que mon avis mais certaines personnes peuvent rigoler en voyant ça ou peuvent croire qu'il y a un message derrière, bref je trouve que ça enlève un sens au court métrage et que ça fait revendication lafayenne ou du moins c'est ce qu'on peut croire, enfaîte j'ai plus sentis que ça n'avait pas ça place dans ce court métrage ça fait décalé après se n'est que mon avis.
    Mise à part ça l'éclairage et super ça fait bien glauque, ça me fait penser à une espèce d'anarchie urbaine après une catastrophe ou la lois du plus fort règne dans des zones séparées. Le look des personnages sont bien travaillés et on s'en fous que le perso soit copié sur Bane dans Batman. C'est leur première vidéo alors c'est normal de s'inspirer des autres films récents.
    Continuer comme ça !


Express Yourself!