Boucle et Mini Boucle, Reloaded

lundi 7 mai 2012 à 15:00

Tout récemment, un jeune pratiquant des haltères, enthousiaste et encore peu instruit, est intervenu sur le forum musculaction.com, pour y proclamer ses vérités sur la Méthode Lafay.

Ce n'était pas sa première intervention... Etant attachés à la liberté d'expression, nous laissons généralement s'exprimer les gens, même si leurs propos sont peu référencés, peu pertinents et plutôt répétitifs.

Cette personne voulait que soit bien en vue la (sa) "vérité" selon laquelle, encore une fois, la Méthode Lafay n'a rien inventé en matière de techniques, exercices, etc. Avec bien sûr, la certitude que, les haltères (la fonte) ayant existé avant la Méthode Lafay, la "fonte" était précurseur en tout.
Ce discours, tellement entendu depuis maintenant plus de 8 ans, ne parvient pas à penser ce qu'est une innovation, une invention, une construction nouvelle.

La manière d'agencer des éléments qui sont à notre disposition depuis des millénaires parfois (bien avant l'invention récente de la musculation avec haltères) est ce qui fera la différence entre un programme efficace et un programme inefficace. Et c'est bien sûr ce qui fait la différence entre des programmes que l'on doit soi-même agencer; et une METHODE dont le but est d'agencer les éléments dans des programmes, et les programmes entre eux, de manière à procurer un maximum de résultats, rapidement, à un maximum de pratiquants possibles.

Le coeur de l'intervention de cette personne portait sur la Boucle/Mini Boucle, et qui aurait soi-disant été "inventé" par les pratiquants de fonte, sous le nom de "Deload".
Si la différence de contenu entre Boucle/Mini boucle et "Deload" est pourtant notable (comme va l'expliquer ci-dessous Denis), on remarquera à quel point ce "Deload" est peu connu des pratiquants de musculation, preuve s'il en est de la non-popularité des pratiques de contournement en musculation classique.


Réponse de Denis (Shiver sur musculaction.com) :

Olivier Lafay ne prétend pas avoir inventé le Deload.
Tu l'as dit dans ton premier message, il existe déjà en fonte, depuis des lustres. Certes (enfin, pas plus de 150 ans, vu que la musculation avec fonte est très récente - 150 à 200 ans tout au plus).
Mais pas seulement en fonte...
C'est plutôt une manière de penser l'action que la fonte a utilisée et, avant elle, de nombreuses autres formes d'entraînement sportif.

Le "deload" est, pour la fonte, une variante d'un principe mis au point ailleurs que dans la fonte.
Comme "la Boucle" est une variante du même principe originel.
Le "deload" et "la Boucle" sont deux manières différentes d'envisager la notion de réduction temporaire d'une tension et de remise en tension progressive par la suite.

Donc, Olivier Lafay n'a pas "copié la fonte", il a adapté un principe fort ancien à sa manière pour en faire un entraînement singulier.
Exactement comme les "fonteux" ont adapté le même principe pour en faire un outil périphérique dans le cadre d'un entraînement où le "lourd -grand RIS - séries courtes" est la norme...

Il n'y a pas copie, il y a exploitation différente d'une même source : un outil de gestion de l'action bien antérieur à la musculation (avec ou sans haltères), une "stratégie".

En fonte, c'est une simple technique utilisée de manière ponctuelle dans certains programmes.

Cette technique n'a jamais été systématisée au sein d'un entraînement construit et pensé. Et encore moins popularisée dans ce cadre...

La méthode a été pensée pour atteindre différents objectifs sans omettre l'aspect santé physique et psychologique. Et aussi pour atteindre un maximum de résultats avec un investissement énergétique minimum, de manière à pouvoir construire sa vie à côté, de manière à ne pas être "bouffé" par son investissement dans la musculation .

Quand tu vas en salle déjà tu viens avec tes idées reçues et personne ne les remet en question.
Tu dis "je veux devenir musclé" tu te dis "pour me muscler je dois soulever toujours plus lourd" (quand tu débutes tu te dis forcément que si tu soulèves plus lourd en poids tu es devenu plus fort donc que pour devenir plus fort il faut arriver à soulever plus lourd en poids ) et là-dessus personne te contredira.
Et qui va venir t'expliquer que prendre des récup' longues, soulever toujours plus lourd, c'est pas le top pour la santé? (et qui s'interroge là-dessus en entrant en salle?)
Et qu'on peut faire autrement dans une optique de culturisme...?
On va te dire que c'est comme ça et qu'il faut faire du cardio à côté. Super...

Avec ce principe de réduction temporaire de la tension puis remise en tension progressive (ici, la Boucle ou Mini-Boucle) systématisé au sein d'un entraînement, tu peux en arriver à une majorité d'entraînements faciles/moyennement difficiles
Tu fais une séance facile, une deuxième, une troisième, et quand tu arrives à l'échec (simple) à la sixième séance, tu peux revenir en arrière aux séances faciles pour remonter un peu plus haut.

Et cela fait partie intégrante de ton entraînement, de ta manière de progresser.

Et là, tu peux atteindre l'Efficience, car c'est, bien géré, un des outils majeurs de l'Efficience, conceptualisée et mise en pratique par Olivier Lafay.

L'efficacité à l'occidentale, promue en fonte (affrontements majoritaires) fait place à l'Efficience (promue par la Méthode Lafay, où le contournement devient majoritaire par rapport à l'affrontement). C'est une innovation majeure, qui bouleverse tout ce qui était jusque là pensé en musculation (et pas seulement).

En fonte la plupart du temps, cette technique est utilisée comme mode de progression d'un simple programme. Et quand on passe au programme suivant, on oublie cette technique. C'est un élément de progression existant mais qui n'est pas pensé pour être intégré dans une suite de programme et pour être utilisable à tout instant par le sportif. Et c'est ce qu'Olivier Lafay a inventé et qui est réellement NOVATEUR.

Posté dans Philosophie
Olivier Lafay

Commentaires

  1. Spooner a écrit:

    S'approprier la vérité, voici une forme de vol bien actuelle. Une forme de vol spoliante pour soi et pour les autres.

    Je crois que je déteste cette expression "ma/ta/sa vérité" autant que j'aime la réponse de Shiver, posée, argumentée, structurée.

    C'est curieux de confondre un outil avec une oeuvre quand même.

    Si un homme était venu chez Rodin avec un marteau et un burin en prétendant être lui aussi sculpteur, nul doute qu'il aurait sculpté un pied de cheval pour lui en envoyé un coup magistral dans le derrière.

  2. Et pan dans les dents ! Très belle réponse quoi qu'il en soit.

  3. Chapeau Denis, sacré argumentaire!

  4. Aliocha a écrit:

    Bonne explication, même si au fond on a pas que ca a faire de contre argumenter contre des gens qui ont déjà leur vérité bien ancrée. Tant pis pour eux. Et bravo à Denis de lutter,malgré tout, contre le vent ;-)

  5. ExplodingKnees a écrit:

    Merci pour cet article, rien à redire. Effectivement le "deload" fonte mène aux blessures de par l'idéologie "no pain no gain" parce qu'on doit soulever plus lourd à chaque fois, c'est prouvé scientifiquement. Rien à voir avec le "deload" de la méthode. Comme dit georun974, et pan dans tes dents, l'idiot qui dit explicitement que la méthode a tout volé à la fonte ne pourra plus manger que de la soupe.

  6. Très bon article une fois de plus.
    Denis à vraiment une très bonne répartis, il su être claire nette et précis, chapeau.
    On peut atteindre des performances et un physique impressionnant sans se tuer à toujours dépasser ses limites.
    La boucle/ mini boucle revient à " reculer pour mieux sauter "
    je l'utilise souvent maintenant, et je commence à atteindre de hauts modes, j'ai appris à accepter la défaite (accepter la stagnation) et prendre sur moi et redescendre .. maintenant je sais pas pourquoi mais c'est un plaisir de mini boucler car je sais que la remontée sera facile, que je vais progresser sans trop me fatiguer.
    Merci Olivier de cette efficience remarquable.

  7. Je suis en pleine réflexion sur ma façon de m’entraîner.

    Considérez-vous de lourd un travail a 70%, soit 10 voir 15 répétions celon les exos sur 1m30 de repos pour les gros muscles et 1minute/45sec pour les petits muscles ?

    Pouvez-vous m'énoncer un format de travail lourd dit classique/traditionnel par l’auteur et tous ces fans ?

  8. shiver toujour en forme :p
    y a des gens bizar oO

  9. Denis arrêtes de te toucher...

  10. Bob Marcel a écrit:

    J'utilise ce principe dans mes cours de math depuis des années. Le fait de revenir en arrière à un niveau que mes élèves maitrisent bien leur permet effectivement de décompresser et de reprendre confiance en eux.

  11. Denis 8)

  12. Insane In The Brain a écrit:

    L'argumentation de Shiver est pertinente....comme souvent!!!
    L'article est intéressant à lire pour bien comprendre que la boucle et mini-boucle sont des éléments centraux de la méthode. Cet article a également le mérite de montrer à quel point le degré d'innovation de la méthode Lafay par rapport à d'autres formes d'entrainement est sous-estimé.
    Par contre, on peut regretter qu'aucun lien vers la discussion d'origine ne soit indiqué ici.
    Explodingknees, puisque c'est lui le jeune pratiquant dont il est ici question est poli, argumente assez bien et c'est dommage que sa seule contribution à cette page soit cet unique commentaire que je suppose ironique.
    En résumé, je suis d'accord sur le fond de l'article, je comprends la nécessité de la mise au point, sa pertinence et son efficacité, je regrette juste la forme qui fait totalement abstraction des propos d'Explodingknees.
    Après à chacun d'être curieux et de retrouver la discussion originale.
    Je répète : cet article reste très intéressant et démontre une fois de plus que la méthode Lafay n'est pas juste une succession d'exos au poids du corps.
    Pour ma part, bien qu'ayant lu quelques ouvrages de musculation et revues, je n'ai jamais entendu parler de "deload" ou de "reset" alors qu'on peut difficilement s'intéresser à la méthode Lafay sans rencontrer rapidement le terme boucle ou mini-boucle.

  13. Olivier Lafay a écrit:

    Je n'ai pas mis le lien de la discussion d'origine car je ne souhaitais pas mettre ExplodingKnees dans l'embarras. L'important étant d'utiliser dans la discussion ce qui pouvait apporter davantage de compréhension de la méthode.
  14. ExplodingKnees a écrit:

    Ça ne m'aurait mis dans l'embarras, peut-être un peu ennuyé à la limite. Et puis vu que de toute façon l'article est en ligne... c'est juste que ça répond en grande partie à une chose que je n'ai pas dite (ou qui a été mal comprise). Dans l'article je suis un troll anti-Lafay apparemment récidiviste (p2) qui se plaint que la méthode n'a rien inventé et pique tout à la fonte, et ce n'est pas le cas.

  15. Olivier Lafay a écrit:

    Ok. C'est noté.
    Tes premières interventions sont très semblables à des interventions de trolls (ayant déjà eu lieu). J'ai présenté l'article sans tenir compte de tes interventions postérieures où tu as peut-être explicité ou nuancé ces premiers propos. Tu peux donc considérer que la présentation de l'article est inscrite dans un cadre plus large que celui des échanges sur musculaction.com (d'où l'absence de lien) et répond à une forme "générique" de "critique" de mon travail, peu glorieuse et pertinente.
  16. ExplodingKnees a écrit:

    Oui c'est comme ça que j'ai pris l'article avec un peu de recul.
    Et puis oui je viens des fois ici et je sais que des gens s'en sont pris à la méthode Lafay avec des arguments foireux, et je comprend que mon premier message sur le sujet qui répondait à ce que je considère comme un petit troll ("un schéma") ait pu être compris comme il a été compris, parce que j'avais pas envie de faire l'effort de le développer.

  17. Olivier Lafay a écrit:

    Je comprends. Mais, comprends aussi, qu'après 200 trolls qui ont écrit un post en commençant à peu de choses près exactement comme toi, la réaction devienne "formatée". Et, cette fois, cela a donné l'occasion à Denis/Shiver de faire une mise au point, utile pour les pratiquants (au final :-)

    D'autre part, si un "pro-Lafay" trolle (selon toi), n'hésite pas à contacter un moniteur/modérateur/administrateur pour éviter que cela ne s'envenime. Notre but n'est pas de générer ou entretenir des conflits et il nous arrive aussi de faire des erreurs. Donc une réflexion en commun se fera nécessairement (si on a ton point de vue en mp).
  18. Encore un article de plus qui entretiens la rivalité Fonte / Lafay.

    En intellectualisant la muscu par des textes à porter philosophique relativement incompréhensible par le commun des mortels.

    Le jour ou les lafay (pratiquant comme l'auteur), seront moins arrogants envers les autres (fonteux ou pas), on aura fais un grand pas.

  19. Question a écrit:

    Flocon : si pour toi ce texte est difficilement assimilable à cause de son aspect trop philososphique ...c'est préoccupant ...il n'y a rien d'incompréhensible sur le blog . Si tu ne comprends pas c'est de ton fait , tu manques de culture ou ne veux même pas chercher car tu considères d'office que ce texte n'en vaut pas la peine.
    Mais qui a dis que la msucu devait être réservé aux imbéciles et aux illétrés ?
    Et quand bien même fuit elle instituée par des imbéciles , pourquoi n'aurait on pas le droit de l'intellectualiser ?
    Je précise que les videos, podcasts, et topic anti-fay sur les forums sont apparus en 2005-2006 , avant le blog donc et bien avant qu'Olivier nous fasse part de son "harcèlement".

    Entre des insultes depuis 8 ans et les articles du blog , je ne te ferais pas l'affront de dire qui est le plus agressif et hautain .

  20. Olivier Lafay a écrit:

    Je vois trois sujets différents dans le commentaire de Flocon :
    - j'entretiendrais, selon lui, la rivalité fonte/Lafay;
    - j'intellectualiserais la musculation (de manière incompréhensible);
    - je serais arrogant.

    Flocon semble vouloir lier "logiquement" ces trois sujets. Que veut-il donc nous dire?

    Premièrement : en quoi ce texte entretiendrait-il une "rivalité"? si Flocon veut bien nous l'expliquer, j'en serai très heureux.

    Deuxièmement : en quoi le texte est-il incompréhensible? Uniquement parce qu'il est "intellectuel"?

    Troisièmement : comment Flocon fait-il pour lier logiquement le sujet 1 et le sujet 2? Ce que j'ai compris en voyant la "progression de son raisonnement", c'est que l'article entretiendrait la rivalité Fonte/Lafay parce qu'il est "intellectuel"...
    Les articles du blog poseraient donc un problème à "la fonte" de par leur niveau de réflexion? Les deux premières phrases de Flocon l'affirment.
    Faut-il donc baisser le niveau de la réflexion, restreindre son champ de réflexion lié à la musculation, pour éliminer cette "rivalité Fonte/Lafay"? Etrange...

    En quatrième point, on notera que Flocon parle ensuite d'arrogance. Il veut donc nous dire que la réflexion, en musculation, est une preuve d'arrogance, et c'est cette réflexion qui entretiendrait des conflits avec les "fonteux".
    En suivant sa logique, on se dit que, pour "faire la paix", il suffirait de ne plus réfléchir. Je ne serais alors plus perçu comme arrogant... et tout irait beaucoup mieux.
    Intéressant.

    Faisons donc, comme il le souhaite, un "grand pas" : cessons d'expliquer, de réfléchir, d'utiliser du vocabulaire. Cessons de penser. Cessons de vouloir faire progresser les gens en leur parlant d'efficience, du Mens Sana in corpore sano, de la construction du corps qui doit être subordonnée à la construction de soi. Cessons de vouloir fabriquer de l'intelligence.
    Cela entretient des conflits...
  21. Insane In The Brain a écrit:

    Je ne sais pas si le "raisonnement" de flocon se voulait si poussé :-)

    Sans faire de lien entre réflexion, rivalité fonte/lafay et arrogance, cette dernière est quand même assez souvent palpable ici ou du moins, on ne peut pas s'étonner que certains visiteurs du blog perçoivent ici de l'arrogance.
    On a chacun notre culture et notre sensibilité et tout le monde n'est pas habitué aux gens qui citent des philosophes, utilisent un vocabulaire riche, s'appuie sur des livres pour argumenter leur discours. Cette démonstration d'intelligence peut déjà en agacer certains mais quand la personne en face vous dit en plus clairement que vous êtes un inculte ou un imbécile, on peut comprendre que ça passe plus difficilement.
    C'est parfois mérité, je ne dis pas le contraire. Certains sont battus à pleine couture, n'ont pas les armes adéquates pour lutter mais s'obstinent quand même (ça a du m'arriver ça!) mais bon quand même, dans la vraie vie, vous ne faites pas ça.
    Si vous vous mélangez un peu à la population, vous avez déjà dû rencontrer des gens qui vous sortent des conneries plus grosses qu'eux, vous tiennent tête, vous n'allez pas leur dire "tu n'as pas lu tel livre, tu ne connais pas tel auteur, ce concept t'est totalement étranger, casse toi pov'con (c'est lui qui s'est cassé :-), t'es pas digne de discuter avec moi). Si votre maman vous a bien élevé, vous allez vous mettre à son niveau, utiliser un vocabulaire qu'il peut comprendre et essayer de le remettre sur le droit chemin et si vous y parvenez, le prochain gars cultivé qui passera derrière vous et croisera cette personne vous devra une fière chandelle :-)

  22. Olivier Lafay a écrit:

    Je n'ai fait que dérouler le fil du cheminement de la pensée de Flocon, qui est quand même très aisé à suivre :-)

    On n'est pas dans la vie IRL, ici, Insane in the brain. Ceux qui interviennent, de manière virulente et récurrente, cherchant la victoire (puisqu'ils ont déjà déclaré la guerre), se font bien gentiment maîtriser... bien plus gentiment en fait que ce qu'il pourrait se faire. Car demander à une personne agressive, cherchant le conflit, et au raisonnement (et savoir) manifestement insuffisant, de se mettre au niveau, est, somme toute, excessivement généreux.
    C'est créer la distance pour parvenir à dialoguer, c'est vouloir maintenir le dialogue (sur des bases culturelles objectives). Il serait plus simple de refuser tout dialogue avec des "petits juges" incultes et inconséquents.

    La gestion des relations humaines est adaptée au contexte. Dans la vraie vie, rares sont les têtes brûlées qui se risqueraient à se ridiculiser face à un expert (dans un domaine quelconque). Et il est bien plus aisé (dans la vraie vie) de conduire, par le dialogue, la mauvaise foi et l'ignorance à faire face à leurs erreurs et contradictions. Dans la "vraie vie", la gestion du ridicule est bien différente, et on se met soi-même des limites. La gestion de la honte est bien différente dans une "rencontre de chair". Sur le net, la volonté de toute-puissance passe largement avant la dignité. Ne parlons même pas du respect de l'autre.
    Sur le net, beaucoup viennent en voulant se débarrasser de toutes les structures hiérarchiques qui les "encombrent" (qui les bornent...) dans la "vraie vie". Dont la hiérarchie du savoir et de l'expérience.
    Et c'est bien là la véritable arrogance...
    Qui est le véritable arrogant? Celui qui exige l'acquisition/démonstration d'un "niveau" avant tout dialogue d'égal à égal, ou celui qui veut faire l'économie de tout apprentissage et exige une victoire sur la base d'une supériorité fantasmée? Une victoire sans argumentation solide, sans réflexion, sans humanité (puisqu'il se pense tel un dieu, déjà abouti, déjà savant)...

    Sur le net, il est toujours possible de nier la réponse donnée et de refuser le dialogue pour chercher, après chaque échec, un nouvel angle d'attaque, en oubliant derechef sa récente déconfiture. Ce qu'on appelle justement un Troll...
    On ne trolle pas (ou pas longtemps) dans le monde matériel.
  23. Ma contribution : Je pratique les sports de combats depuis 17 ans et épisodiquement la muscu de manière empirique. 5 semaines de méthode lafay et j'approuve totalement au niveau philosophie (la scéance s'adapte à sa vie et non l'inverse) et efficacité (d'ailleur c'est de mon point de vue efficace car l'entrainement est facile à caser dans son emploi du temps ce qui permet une plus grande régularité et l'efficience vient surtout de la régularité). Un Grand Bravo à M Lafay votre livre est génial, je ne pensais pas trouver autant d'exercices et un programme vraiment pensez de A à Z. Par contre je vais peut être passer pour un neuneu mais je n'ai pas encore saisi le concept de boucle mini boucles . euheuh ...

  24. Insane In The Brain a écrit:

    Bien sûr que certains Troll ignares et obsédés qui exercent ici sont arrogants, plus que vous, puisqu'ils présument, et le mot est faible de leur puissance.
    Mais franchement, est-ce une surprise? On n'en attend pas moins d'eux, c'est prévisible et risible. Plus la caricature est grossière, moins, on les prend au sérieux.
    Vous comprenez qu'en ce qui vous concerne, on attend autre chose.
    Pour résumer, Jay-Z disait dans un rap :
    "If I shoot you I’m brainless/if you shoot me you’re famous"
    Je comprends que parfois vous soyez obligé de tirer par légitime défense mais parfois ça sent un peu le malentendu.
    L'article ici présent est utile mais au final, on présente une personne comme ce qu'elle n'est pas, on lui fait dire ce qu'elle n'a pas dit parce que vous êtes tellement habitué aux trolls et autres détracteurs que vous en voyez partout. Je n'insiste pas plus sur ce point puisque votre explication avec Exploding Knees était courtoise et correcte donc ce serait injuste de ma part de faire comme si elle n'existait pas :-)
    Vous représentez effectivement une sorte de hiérarchie de notoriété et de célébrités et le fait que vous soyez accessible via internet fait de vous une cible pour tous ceux qui veulent tuer le père, se faire un gars connu mais tout le monde n'est pas à mettre dans le même sac.
    Personnellement, je ne suis pas là pour me mesurer à vous, je ne suis pas assez têtes brûlées et je vous respecte ;-)

  25. Olivier Lafay a écrit:

    T'as intérêt !

    Pour le reste, je ne suis pas du tout d'accord avec toi, comme je n'étais déjà pas d'accord avec ton analyse des propos de ExplodingKnees. J'ai préféré ne pas rebondir la première fois, et je ne le ferai pas davantage le seconde, car je n'ai ni le temps ni l'envie d'être emmené bien trop loin et trop longtemps.

    D'autre part, c'est un peu facile "d'attendre autre chose de moi" ;-)
    Moi aussi, j'attends autre chose de toi... A commencer par faire de belles réponses à ma place en considérant que le web = la vraie vie. Et aussi de le faire avec toute la foi de celui qui est persuadé que les conseilleurs sont les payeurs... Quand tu auras testé, en homme bon et juste, quelques stratégies possibles, peut-être que tu reliras attentivement mon commentaire précédent, en approfondissant alors les passages qui te sont (à te lire) encore trop hermétiques.

    Tu aimes bien donner des leçons de sagesse, Insane in the brain, dire ce que des personnes comme moi, dans ma situation, doivent penser et faire.. Ok, alors je te prends au mot et j'attends (si si) de toi une belle démonstration, concrète :-)
  26. Olivier Lafay a écrit:

    Fab, le concept de la Boucle/mini Boucle est expliqué dans Turbo (volume de la Méthode) et aussi sur ce blog (section "musculation").
    :-)
  27. Insane In The Brain a écrit:

    Oh mince! Ca m'apprendra à ouvrir ma bouche!

    Désolé de donner des leçons de sagesse, ça c'est arrogant de ma part, vraiment :-)

    Bon, je veux bien me prêter à l'exercice, il faut juste que je comprenne bien : je fais quoi? Si un Troll se présente ici, je lui réponds à votre place en corrigeant ce que je vous reproche? C'est ça la démonstration concrète ou je n'ai rien pigé?

  28. Olivier Lafay a écrit:

    Ouep ! C'est ça ;-)
    Et moi je regarde et j'apprends...
  29. Insane In The Brain a écrit:

    Je vais devoir répondre de toutes vos erreurs passées que moi, dans mon infini sagesse, je n'aurais pas commises....mais bon, je relève le défi même s'il est grand... :-)
    prêt à prendre une leçon?
    Prenez des notes élève Lafay! :-)

    Les trolls, je vous attends de pieds fermes!

  30. Olivier Lafay a écrit:

    Hé hé :-D
    Ils ne vont plus oser s'aventurer sur le blog, je le sens...
  31. Insane,
    Tu en prend, encore une fois, plein la tronche.

    Arrête les frais.

  32. Insane In The Brain a écrit:

    @Jean F : j'aime bien, c'est bon pour moi.

    J'ai critiqué, on m'a dit "montre moi comment tu fais!" : c'est normal. Je n'ai pas de problème avec ça.

    Je joue le jeu : si je me plante en beauté, ça m'aidera juste à comprendre quelqu'un dans la position d'Olivier. Il a ses raisons, moi, j'ai les miennes.
    Je reconnais ses compétences après j'ai quand même le droit de le trouver parfois arrogant.
    Depuis, la discussion ci-dessus, j'ai un peu réfléchi à comment à sa place, j'aurais répondu à certaines critiques et je comprends un peu mieux son ton, sa façon de faire mais pas tout.
    Ce qui m'est proposé est biaisé à mort, mais j'ai envie d'essayer parce que ça m'apprendra toujours quelque chose et je ne me vois pas dire à quelqu'un "j'attends un truc de vous" et de l'envoyer balader pour la réciproque.

  33. Je me pose une question peut être idiote mais qui me turlupine depuis un moment : comment se fait-il que le concept de "boucle" ou même le mot "boucle" soit absolument absent du livre vert ?

    J'ai lu que c'est un concept "central" de la méthode (pour ne pas dire la pierre angulaire), hors sauf erreur, sur le livre "central" de la méthode ce concept, ce mot, est présent nul-part... Il n’apparaît que sur "Turbo" sorti des années après...

    Comment le concept de "boucle" sensé être incontournable et novateur et si mis en avant aujourd'hui peut il être totalement ABSENT du livre : La MÉTHODE Lafay ?

    Merci par avance de vos éclaircissements.

  34. Olivier Lafay a écrit:

    Il y aura bientôt sur le blog un article qui abordera les réponses à ces questions, de manière plus ample que ci-dessous.
    Il faut comprendre que la Méthode représente un travail sur le long terme, dont les étapes sont planifiées depuis longtemps. De même, les objections et remarques des « critiques » sont elles-mêmes prévisibles, et donc prévues, ainsi que les réponses à leur donner.
    L'erreur serait déjà de croire que Turbo (sorti en 2007) a été rédigé en 2007...
    Le principe de la Boucle et les techniques anti-stagnation, ainsi que la logique de l'Efficience, étaient déjà abordés sur les forums, et lors de mon suivi mail, bien avant la sortie de Turbo. Ce qui se comprend aisément si l'on regarde comment chaque élément ajouté (Turbo, articles divers) découle d'une conception déjà à l'oeuvre dans le Tome 1. La composition des niveaux, la gestion des amplitudes et des exercices, l'agencement des niveaux, la structuration entière du Tome 1, procèdent d'une conception constructiviste dont « la suite » (Turbo et articles) est le prolongement, l'affinement (et aussi la verbalisation des différents outils afin de préciser et optimiser).

    J'ai procédé par étape afin de pouvoir faire progressivement passer ce qui n'aurait pu passer d'un seul bloc (auprès d'un éditeur notamment, puisque Amphora a préféré écarter du Tome 1 le « peu » d'éléments « philosophiques » proposés, ce qui était en fait inévitable à l'époque). Je l'ai fait en pariant sur le net comme outil de liaison, permettant de redistribuer les différents savoirs, step by step, auprès de chaque lecteur « engagé ». On peut considérer, aujourd'hui, que ce pari est largement gagné.

    Il s'agissait donc de partir d'un « noyau » (et donc de composer ce noyau ») pour, peu à peu, proposer des outils, des éléments, permettant de modifier le regard sur le noyau; et d'en faire un univers complet, dont la cohérence n'échappe qu'aux néophytes, débutants et détracteurs... Dès « Stratégie de la motivation » (article publié sur le net en 2004), le message est clair.

    Ainsi, si Boucle et Mini boucle sont le coeur de la Méthode, au sens où elles expriment le plus clairement possible le principe d'efficience, les autres outils à disposition, la composition même de la structure de base (les rails) de la Méthode, sont ses autres organes, ses membres, tous assemblés de manière à produire/favoriser l'efficience. Le « mens sana in corpore sano » dépend d'une « construction du corps subordonnée à la construction de soi », qui elle-même dépend de l'efficience.

    J'aurais pu, par contre, beaucoup plus rapidement passer d'une étape à l'autre si je n'avais pas eu à subir une « résistance » farouche de la part du milieu traditionnel de la musculation. Cette guerre contre mon travail (et ma personne) a monopolisé une très grande partie de mon temps, et m'a fait perdre plusieurs années.

    Au lieu de passer mon temps à façonner l'univers de la méthode, selon mes plans, j'ai dû me battre.

    Maintenant que la position de la Méthode est assurée, solide, irréductible, je peux enfin (depuis l'an dernier) me consacrer à publier des articles de synthèse qui auraient dû être publiés en 2007, à la suite de Turbo.

    Le Tome 1 + le Tome 2 + les articles postérieurs forment une oeuvre. C'est-à-dire un ensemble cohérent, qu'il vaut mieux ne pas séparer, même si le Tome 1 a été pensé pour pouvoir assurer un fonctionnement quasi-autonome.
    Je l'ai d'ailleurs dit sur les forums : si on n'a que le Tome 1, on suit une certaine logique, si on a le Tome 1 + le reste, on suit une autre logique, plus efficiente encore.

    Nota : ayant étudié le fonctionnement de l'édition, notamment de l'édition en musculation, je savais avant présentation du manuscrit que certaines «choses » ne passeraient pas. Le tome 1 a d'ailleurs été refusé (en 2003) par plusieurs maisons d'éditions, sans développements constructivistes...
    Il me fallait être stratège.
    Le manuscrit proposé à Amphora (comme aux autres maisons d'édition) en 2003 a été expurgé de plusieurs chapitres et notions. La section « philosophie », bien qu'excessivement allégée, n'est pas passée. C'était amplement compréhensible, vu ce qu'était l'édition de livres de musculation avant 2004 (elle représentait le milieu de la musculation classique, avec ses fondamentaux, ses croyances). Amphora a quand même gardé les notions sur les liens entre souplesse et bien-être (référencés). Et, pour Turbo, j'ai pu produire une introduction authentiquement constructiviste. Cela a vite évolué de ce côté-là. Je pouvais passer à une autre étape...
    Nota Bis : les notions propres à la Méthode proviennent d'ouvrages constructivistes, mais pas seulement. Ainsi, la structuration de la méthode a été largement inspirée par un ouvrage constructiviste publié en 1988 (la boucle étant décrite notamment dans cet ouvrage). L'efficience étant elle-même conceptualisée de manière générale dans un ouvrage de 1996.
    Je ne les cite pas (pour l'instant), je vous laisse chercher ;-)
  35. Merci pour ce début de réponse :-)

  36. Autant pour moi, concernant mon post, j'étais effectivement hors sujet à tout point de vue.

    En fait, c'est simplement la mise en page qui m'a induit en erreur - et le fait que dernièrement M. Lafay ai posté des "longues tartines" concernant l'efficience : J'ai cru que c'était encore un texte philisophico - sportif, donc je l'ai lu en diagonale.

    Il en est de même pour le post que M. Lafay a posté au dessus de Preda : Peu importe son contenu, la mise en page me donne pas du tout envie de lire.

    Bonne journée.

  37. ledragonseveille a écrit:

    Pour l'ouvrage de 1988 : "Les cheveux du baron de Münchhausen" ?

  38. Olivier Lafay a écrit:

    Nan ;-)
  39. ledragonseveille a écrit:

    Aller une autre tentative, toujours pour l'ouvrage de 1988 : "L'invention de la réalité - contributions au constructivisme" ?

    Si j'ai encore faux, une question : 1988 est-elle la date de parution de l'édition originale ou de l'édition française ?

  40. La mini-boucle c'est vraiment salutaire dans mon entrainement.Grace à toutes les explications disponibles sur ce principe,j ai pu réellement augmenter mes perf et enlever toute appréhension.
    Perso je n ai que faire des "rivalités" je ne comprends meme pas pourquoi des personnes viennent poster sur ce blog pour rager et donner des leçons.
    Merci pour l article :)

  41. 1997 : "Traité de l'efficacité" de François Jullien ?

  42. Steph l'infirmier a écrit:

    À une séance de débuter le niveau 3 donc la boucle, je butte sur les tractions: je suis à 11 reps pour tout sauf g , k2, h qui ont leur évolution. Je vais être plus clair: faute de barre de traction je réalisais c 6. 6 séries de 8 pas de soucis. Puis séance suivante 9/9/9/9/4/5. Séance suivante je tente les séries de 10 reps, j'aurais du reprendre à 9 je pense, du coup catastrophe! Puis séance suivante je reprends des séries de 9 mais ayant acheter une barre de traction je tente les 9 : double catastrophe ! Même si mes bras ont gonflés. Aurais je du poursuivre sur c6 ? Reprendre à 9 ? Cela pose t il problème si je suis à 9 c6 et tout le reste 11 ou 12 reps ? Dois je attendre d'être à 12 a c6 pour aller niveau 3

  43. Lafay ci-dessus:

    "Nota Bis : les notions propres à la Méthode proviennent d'ouvrages constructivistes, mais pas seulement. Ainsi, la structuration de la méthode a été largement inspirée par un ouvrage constructiviste publié en 1988 (la boucle étant décrite notamment dans cet ouvrage). L'efficience étant elle-même conceptualisée de manière générale dans un ouvrage de 1996.
    Je ne les cite pas (pour l'instant), je vous laisse chercher ;-)"

    1988: Comment réussir à échouer
    1996: L'invention de la réalité


Express Yourself!